FFSA GT Dijon: Martinet by Alméras ouvre son palmarès !

Steven Palette et Henri Hassid © DR

Le team Martinet by Améras profite de la troisième manche de la saison 2017, organisée sur le Circuit de Dijon-Prenois les 1er et 2 juillet, pour ouvrir son compteur de victoires en Championnat de France FFSA GT. Un triomphe à mettre au crédit de Steven Palette et Henry Hassid qui, à un tour près, étaient en passe de rééditer leur performance en Course 2. Sur le deuxième Porsche Cayman GT4 de l’écurie, Anthony Beltoise et Olivier Estèves sont pour leur part auteurs de deux grosses remontées qui leur valent de terminer à deux reprises dans le Top-10 du classement Pro-Am.

 

Après avoir fait escale sur le circuit le plus atypique de la saison, dans les rues de Pau, où la réussite ne fut pas au rendez-vous en dépit de performances avérées, la structure montpelliéraine affronte un tracé rapide particulièrement exigeant pour les pneumatiques. Méthodiquement, les pilotes s’acclimatent à la piste et Henry Hassid parvient à se hisser dans le tiercé de tête des qualifications réservées aux Gentlemen. Il s’élance néanmoins en première ligne et mène, sur un asphalte détrempé, un premier relais de toute beauté. Steven Palette prend ensuite la relève et, une fois aux commandes, roule si fort que son poursuivant commet plusieurs erreurs en tentant de suivre le rythme de la Porsche #18. Ce premier succès de l’association entre Philippe Alméras et Pierre Martinet – venu soutenir ses hommes – en GT4 European Southern Cup aurait pu découler sur un second dès le lendemain, depuis une nouvelle première ligne au départ. Las, à l’entame du dernier tour et alors que Hassid caracole en tête, un débris provoque une fuite au niveau du radiateur et une crevaison à l’arrière gauche qui obligent l’équipage à se contenter d’une 10e place synonyme de points importants au championnat.

A bord de la #22, Oliver Estèves et Anthony Beltoise ne se montrent pas aussi à l’aise en qualifications, mais parviennent en course à tourner dans le rythme des meilleurs en réalisant des festivals de dépassements. Des 19ème et 25ème places respectives sur la grille, ils parviennent à remonter aux 10ème et 12ème rangs et eux aussi engrangent de précieux points au classement Pro-Am. Olivier poursuit ainsi sa belle ascension dans une discipline et au volant d’une voiture qu’il n’a découvert qu’il y a quelques mois, et ce en dépit de conditions particulièrement piégeuses !

« Il est dommage que la deuxième manche ait duré un tour de trop, ou en tout cas d’avoir subi cette avarie en fin de course, car nous n’aurions pu rêver meilleur bilan que deux premières lignes et deux victoires, confie Philippe Alméras, Team Principal. Ne boudons cependant pas notre plaisir d’enregistrer de tels résultats, en particulier après ce début début de saison qui n’a pas été récompensé à sa juste valeur. Cela montre le réel potentiel de notre équipe technique, de nos voitures et de nos pilotes de pointe que sont Henry et Steven. Les chronos d’Anthony, notre valeur sûre, l’ont également souligné, tandis qu’Olivier fait preuve d’une superbe faculté d’adaptation au sein d’un Championnat de France dense et extrêmement relevé. Vivement la rentrée ! »

Paroles de vainqueurs
STEVEN PALETTE (PRO): « Il faisait un peu frais, mais une victoire, ça réchauffe l’atmosphère ! Les conditions de piste étaient très délicates à cause de la pluie, et cela nous a valu de belles glisses, mais sans jamais commettre d’erreur. J’aime le risque et les difficultés : ça passe ou ça casse ! J’ai beaucoup donné et ce fut une belle bataille avec Mike [Parisy], même si ce fut à distance. Après ce succès, nous voulions de nouveau la victoire dimanche, sans calcul et avec plaisir. Nous sommes passés près et savons maintenant être dans le coup pour la victoire. Ce n’est donc que partie remise ! »

HENRY HASSID (GENTLEMAN): « La première course fut vraiment sympa, de belles bagarres, beaucoup de glisses, je pense que tout le monde a adoré, et nous aussi dans la voiture, même si parfois c’était un peu stressant. J’essayais de trouver du grip à droite, à gauche, au milieu. Tout le monde jouait du volant pour rester sur la piste. Comparé aux Ginetta, nous étions en difficulté en courbes. Il y avait de la bagarre, mais toujours dans les règles de l’art. »

CLASSEMENTS
Course 1 : 1. Hassid/Palette (Porsche), 1h01’24 »316 ; 2. Vannelet/Parisy (Porsche), +6 »481 ; 3. Consani/Lariche (Ginetta), +11 »008… 10. Estèves/Beltoise (Porsche), +33 »252…

Course 2 : 1. Tribaudini (Ginetta), 1h01’03 »488 ; 2. Consani/Lariche (Ginetta), +13 »130 ; 3. Cayrolle/Santamato (Aston Martin), +23 »451… 10. Hassid/Palette (Porsche),  +53 »440… 12. Estèves/Beltoise (Porsche), +57 »657…

Prochaine manche: Magny-Cours (8-10 Septembre)

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*