Porsche Almeras: La pole et des espoirs envolés au Mans

© DR

Le team Martinet by Alméras avait rendez-vous le week-end dernier sur un mythe, celui du circuit des 24 Heures du Mans, théâtre du deuxième rendez-vous 2017 de Porsche Carrera Cup France. Face aux 258 500 spectateurs, Florian Latorre porte haut les couleurs de la structure de Pierre Martinet et Philippe Alméras en signant une superbe pole dans un plateau de 61 Porsche 991 GT3 Cup, mais il est contraint à l’abandon, victime d’un contact au premier virage.

Julien Andlauer marque de précieux points, Nicolas Misslin et Stéphane Denoual étincellent en Gentlemen, tandis que Phillip Morin, venu en renfort, frappe aux portes du Top-5.

Comme en 2014, les concurrents de la Cup France ont le privilège de se produire en lever de rideau de la plus grande course d’endurance au monde. Dès les essais libres, Florian Latorre se positionne en signant le 4ème chrono, puis confirme son excellente entrée en matière en signant la pole position au sein d’un peloton qui n’a jamais été aussi dense. Une sacrée performance qu’il ne peut malheureusement convertir en victoire, accroché par un rival trop audacieux au premier tour, dès la chicane Dunlop, et alors qu’il virait en tête… En raison d’une rupture de suspension, il est contraint à l’abandon. Phillip Morin, qui roule avec l’équipe en Porsche Supercup, assure la relève – en direct sur L’Equipe TV ! – et, 5ème au départ sur un circuit qu’il découvre totalement, mène de belles batailles. Privilégiant la prise d’expérience de la piste, il rallie l’arrivée au 7ème rang, Julien Andlauer au 24ème. Le leader de la Porsche Carrera Cup France avait commis une erreur au début des qualifications et s’élançait depuis le fond de grille. Son classement confirme donc sa course pleine de panache, et le résultat aurait encore pu être meilleure sans une longue intervention du Safety Car.

En Gentleman, Nicolas Misslin conserve sa rapidité de la manche d’ouverture à Spa, et, de sa 3ème place de catégorie en qualifications (19ème au général), conclut l’épreuve à la 2ème (12ème/61). Son rythme en course pouvait lui permettre de prétendre jouer la gagne, mais la voiture de sécurité et la perspective du championnat l’incitent à la gestion de sa saison. La stratégie est efficace puisqu’il conserve le commandement ! Stéphane Denoual, enfin, est l’auteur d’un festival, eu égard à son expérience. Du Mans, mais plus encore du sport automobile. 36ème sur la grille, le Rookie passe en effet à travers toutes les embûches, réalise son lot de dépassements, et se classe 19ème face à une concurrence autrement plus aguerrie !

« Le Mans se devait d’être un rendez-vous à ne pas manquer, et en raison des faits de courses, les résultats ne reflètent pas le réel potentiel affiché par l’équipe, confie Philippe Alméras, Team Principal. C’est regrettable, en terme comptable, ce scénario réservé à Florian après sa performance en qualifications, mais Phillip – engagé dans la Cup Suédoise – a pu sauver un Top-10 alors qu’il avait tout à apprendre, tant le circuit que les règlements spécifiques à une telle épreuve. C’est dommage également pour Julien qui sauve des points importants. Nicolas, pour sa part, nous étonne cette année, ajoutant à sa pointe de vitesse une vraie intelligence de la course. Il aurait pu tenter d’aller chercher Christophe Lapierre, mais il a su rester sur ses roues pour marquer de gros points. Pour Stéphane, enfin, le résultat parle de lui-même, et même s’il la joue force tranquille, pour une deuxième apparition en Cup France, sa prestation fut juste incroyable ! »

LA PERF: Florian Latorre – Auteur de la pole position
Les qualifications laissaient entrevoir une issue plus heureuse qu’un abandon dès le premier virage… Incident dont il n’est pas responsable…

L’Espoir Porsche Carrera Cup France 2016 débarquait au Mans installé à la 2ème place du championnat. Il affiche ses prétentions dès les essais libres, et enflamme les qualifications en décrochant une pole qu’il était en mesure d’améliorer. « Florian signe une superbe performance, et ce qui aurait dû être son rythme de course lui aurait sans doute permis de s’échapper, regrette Philippe Alméras. En qualifications, il améliorait encore son temps avec le même train de pneus avant d’être coupé dans son élan. On ne sait pas s’il se serait imposé, mais il semblait très bien armé. Il possède en tout cas les arguments pour prétendre à la victoire à Dijon. »

LE CHIFFRE – 37 : Contraint de s’élancer depuis la 61ème et dernière place sur la grille, Julien Andlauer avait une mission : ramener l’auto sans encombre. Au terme d’un parcours studieux, il se classe 24ème, soit une remontée de 37 places qui lui vaut de marquer de précieux points, et ainsi rester au contact de la tête du classement de la Cup.

LA DECLA : « Un carambolage évité au départ, plusieurs dépassements, dont un osé sur deux concurrents à l’entrée des virages Porsche, où je récupère la 2ème place des B… Je parvenais à remonter sur mon rival, mais avec les Slow Zones, l’écart est devenu trop important. L’essentiel était d’arriver à Dijon en leader ! »
 
LES CLASSEMENTS
Qualifications
1. Florian Latorre, 4’08’‘576
5. Phillip Morin, 4’09’‘238
19. Nicolas Misslin, 4’10’‘866
36. Stéphane Denoual, 4’14’‘986
61. Julien Andlauer – Pas de chrono

Course
1. D. Cammish (Redline Racing)…
8. Phillip Morin, + 6’‘529
12. Nicolas Misslin, + 20’‘818
19. Stéphane Denoual, + 42’‘789
AB. Florian Latorre

PROCHAINE MANCHE : Prochaine manche : Dijon-Prenois (30 juin – 2 juillet)

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*