24 Heures du Mans: Abandons des Toyota #7 et #9

Nicolas Lapierre s'est définitvement arrêté

Comment est-ce possible ? Trois voitures, trois simulations… Et le scénario catastrophe ! Le coup est très dur pour le constructeur japonais. Il se sera écoulé une demi-heure à peine pour vivre un cauchemar, un drame du côté du Toyota Gazoo Racing.

Personne n’y croit ! A 1h 18 du matin, les trois Toyota vivent une première une nuit cauchemardesque. Hallucinant.

Le safety car en est sorti. Nicolas Lapierre victime d’une crevaison tente tant bien que mal de rentrer jusqu’au stand mais le moteur s’arrête ! Le sort s’acharne encore sur Toyota au cours de cette 85ème édition. Scénario terrifiant !

La Toyota #8 est sur la piste mais à 30 tours de retard.

Nicolas Lapierre parvient à remettre la Toyota #9 en route. Les mécaniciens se préparent à la recevoir. La voiture avance comme un escargot. Puis, elle s’arrête et Nicolas descend de la voiture comme le fit quelques minutes auparavent, Kamui Kobayashi. Le rideau du stand est tiré pour la Toyota #7.

Une Porsche en tête, une Toyota en course… difficile d’accepter, sans chauvinisme, ni parti pris.

Porsche est désormais en tête des 24 Heures du Mans, sans adversité et face aux LMP2…

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*