Peugeot 308 Racing: Maxime Boulin vit Pau… sans Arnos !

Le petit-fils de Bernard Teulé, Maxime Boulin © DR

Maxime Boulin a été prudent, lors des premiers essais libres (30 minutes) de la Peugeot 308 Racing Cup (vendredi). L’étudiant en Sport Business de l’Ecole de Commerce Amos, à Bordeaux, n’a pas voulu brûler les étapes, alors il a bouclé une dizaine de tours sans forcer, histoire de découvrir le comportement de sa nouvelle voiture de course sur piste sèche.

 

Le jeune pilote palois, âgé de 20 ans seulement, a pu bénéficier des conseils du très expérimenté Julien Briché, poleman et vainqueur des deux premières manches de la 308 Racing Cup à Nogaro, lors des Coupes de Pâques.

“Je me suis contenté de prendre la voiture en main, car c’était la première fois que je la pilotais sur le sec. Je n’ai pas pris le moindre risque, d’autant que j’avais été briefé par mon grand-père (Bernard Teulé, le fondateur du circuit de Pau-Arnos). Il m’a bien dit de ne pas casser la voiture, alors j’en ai gardé beaucoup sous le pied”, a raconté Maxime vendredi soir.

Maxime a un bon coup de volant, il a aussi une tête bien faite dans laquelle son plan d’attaque est prêt, pour tout ce week-end dans les rues de Pau: “Je vais lever le pied jusqu’à samedi soir (Course 1) et dimanche je vais essayer de jouer aux avant-postes (dans la Course 2). Ca va aller crescendo, je vais progresser en même temps que je comprends mieux la voiture”, a-t-il ajouté. La 308 de la Racing Cup est très puissante (plus de 300 CV), “avec un très bon châssis et un train avant très efficace”, expliquait déjà Maxime jeudi soir. Il a ensuite passé une bonne partie de la soirée à décorer la 308 blanche du team JSB Compétition aux couleurs de ses nombreux partenaires.

Daniel Orteli,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*