WEC Spa/Course après 2 Heures : Toyota leader

Le départ à Spa © DR

Toyota Gazoo Racing est en tête sur le circuit de Spa, à l’issue des deux premières heures : au volant de la TS050 HYBRID #7, Kamui Kobayashi compte 25 secondes d’avance sur la Porsche 919 Hybrid #1, pilotée par Nick Tandy.

Une magnifique bagarre en catégorie LMGTE Pro pendant ce premier tiers des WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps voit Ferrari en tête…

avec un contact entre Sam Bird (Ferrari 488 GTE #71) et Alessandro Pier Guidi (Ferrari 488 GTE #51). Les deux compagnons d’écurie de AF Corse sont roues dans roues. 

Pour cette édition 2017 des WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps, 61000 spectateurs ont pu apprécier le spectacle et l’ambiance du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC), ainsi que des trois courses de support proposées au fil de ces trois jours. Ce samedi 6 mai, cette foule nombreuse bénéficie en outre d’un beau soleil, pour profiter d’incroyables batailles en course et des animations autour de la piste.

Les temps forts de la première heure :
-Départ très animé pour les WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps : la tentative de Nicolas Lapierre (Toyota TS050 HYBRID n°9) pour prendre la tête à l’épingle de La Source s’achève sur un blocage de freins et une excursion dans l’échappatoire.

-Le poleman André Lotterer (Porsche 919 Hybrid #1) mène les 20 premières minutes de course, avec à ses trousses la Toyota #7 de Mike Conway, qui prend l’avantage après une bagarre spectaculaire.

– Sur l’autre Toyota TS050 HYBRID (#8), Sébastien Buemi emboîte le pas de son camarade d’écurie, en s’emparant de la deuxième position.

-En restant en piste un tour de plus, Brendon Hartley (Porsche 919 Hybrid #2) occupe brièvement la tête lors de la première salve de ravitaillements, mais boucle la première heure de course en troisième position. Le Néo-Zélandais revient sur Buemi alors que les WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps entrent dans leur deuxième heure.

-L’autre 919 Hybrid, au volant de laquelle Lotterer a pris le départ, est maintenant en cinquième position, après une modification de stratégie ayant entrainé un arrêt pour changer de pneumatiques. Elle est pilotée par Nick Tandy.

-Après son blocage de roues et son excursion dans l’échappatoire de La Source, Nicolas Lapierre est revenu en quatrième position.

-Bataille épique en catégorie LMP2. Au volant de l’ORECA 07-Gibson #26 de G-Drive Racing, Roman Rusinov parvient à conserver le commandement avec autorité jusqu’à son premier arrêt.

-La voiture de l’équipe russe perd un peu de temps au stand, ce qui permet à l’ORECA #31 de Bruno Senna (Vaillante Rebellion) de prendre la tête.

– En LMGTE Pro, la première heure s’achève avec une Ferrari en tête : la 488 GTE de Davide Rigon.

– L’Italien est sous la pression des deux Ford GT (celle de Harry Tincknell est deuxième).

– Grosse bagarre entre les deux Ford et James Calado, avec une manœuvre spectaculaire au Combes, qui permet à la Ferrari #71 de dépasser les deux Américaines.

– Tincknell repasse Rigon en toute fin de première heure, alors qu’intervient la première salve de ravitaillements des LMGTE Pro.

– La catégorie LMGTE Am est dominée par Pedro Lamy en début de course. Le Portugais d’Aston Martin Racing a creusé un écart de 30 secondes sur la Ferrari #54 de Francesco Castellacci (Spirit of Race).

– Pilotée par Christian Ried, la Porsche 911 RSR de Dempsey-Proton Racing est troisième.

Les temps forts de la 2ème heure
– La Toyota TS050 HYBRID #7 est toujours en tête. Kamui Kobayashi compte 25 secondes d’avance sur la Porsche 919 Hybrid #1.

– Au volant de cette dernière, Nick Tandy a progressé dans la hiérarchie, avec des pneus frais montés après son premier arrêt au stand. Le Britannique a passé son compagnon d’écurie Brendon Hartley pour le gain de la deuxième place.

– Changement de pilote pour la Toyota #8, où Anthony Davidson succède à Sébastien Buemi. Ce qui vaut à la TS050 HYBRID d’être provisoirement reléguée en troisième position.

– La Porsche 919 Hybrid #2 d’Earl Bamber est quatrième devant la troisième Toyota (#9), pilotée par Yuji Kunimoto, qui débute en WEC.

– Les choses restent serrées en LMP2. L’ORECA Vaillante Rebellion #31 de Julien Canal est en tête, mais sous la pression de la voiture de Jackie Chan DC Racing d’Alex Brundle (#37).

– Alex Lynn (G-Drive Racing) est à l’attaque et revient sur Alex Brundle, avant de reprendre la deuxième place lorsque ce dernier s’arrête au stand.

– A l’entame de la troisième heure, le pilote de l’ORECA #26 de G-Drive Racing se rapproche du leader Julien Canal mais s’arrête à son tour au stand.

– Autre débutant en WEC, Ben Hanley (TDS Racing) occupe la troisième position, après une belle remontée consécutive à une pénalité ‘drive-through’ (passage obligatoire à vitesse réduite par la voie des stands).

– L’incroyable festival se poursuit en tête de la catégorie LMGTE Pro entre les deux Ferrari 488 GTE d’Alessandro Pier Guidi (#51) et Sam Bird (#71), qui vont jusqu’à se toucher.

– Bird sort de cette bataille en tête, mais Olivier Pla (Ford GT #66) s’intercale entre les deux Ferrari.

– Pier Guidi repasse Pla et repart à la poursuite de Bird pour la tête de la catégorie.

– La Ford GT #67 de Tincknell chute au classement, à la suite d’un problème d’essence au début de la deuxième heure.

– Porsche GT Team occupe les quatrième et cinquième positions, avec dans l’ordre la #91 devant la #92.

– L’Aston Martin #98 mène toujours la catégorie LMGTE Am. Paul Dalla Lana repousse les assauts de la Porsche #77 de Dempsey-Proton Racing, pilotée par Marvin Dienst.

– La Ferrari #61 de Clearwater Racing, avec au volant Keita Sawa, est remontée en troisième position.

Fiona Miller,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*