WEC Silverstone: Accident de Pechito Lopez

© DR

Le point après quatre heures : *Kazuki Nakajima (Toyota) est toujours en tête des 6 Heures de Silverstone après une quatrième heure à rebondissements. *La lutte dans les quatre catégories devient plus indécise après l’entrée en piste de la voiture de sécurité. 

Les temps forts de la troisième heure :
-Des averses plus importantes changent la physionomie des 6 Heures de Silverstone.

 

-Timo Bernhard (Porsche 919 Hybrid #2) prend la tête de la course à la faveur d’un arrêt au stand au moment idéal pour passer en pneus intermédiaires.

-Grosse bagarre entre l’ancien leader Anthony Davidson (Toyota TS050 HYBRID #8) et son poursuivant Nick Tandy (Porsche 919 Hybrid #1), qui voit même un contact entre les deux prototypes.

-Davidson reste en pneus lisses mais perd du terrain jusqu’à l’assèchement de la piste. Le pilote Toyota est deuxième, toujours sous la menace de Nick Tandy.

-La Toyota TS050 HYBRID #7 continue à perdre du terrain après un problème de barre anti-roulis. En outre, Kamui Kobayashi fait une excursion hors piste à Vale. Il est désormais relégué à un tour.

-Peu avant la fin de la troisième heure, les Porsche s’arrêtent pour remonter des pneus lisses. Davidson reprend alors la tête.

-Earl Bamber prend le volant de la Porsche 919 Hybrid #2, tandis qu’André Lotterer effectue dans la #1 son premier relais en WEC au volant d’une Porsche.

-Gustavo Menezes (Signatech Alpine) est un leader serein en LMP2, avec une confortable avance sur l’ORECA #38 de Jackie Chan DC Racing.

-A la poursuite de Thomas Laurent pour la deuxième place, Matthieu Vaxivière (TDS Racing) est le plus rapide en piste dans cette catégorie.

-La Ford GT #66 est toujours solide leader en LMGTE Pro : l’avance de Billy Johnson sur la Ferrari 488 GTE #51 de AF Corse est de 25 secondes.

-Grâce à la troisième place de la Porsche 911 RSR #91 de Richard Lietz, qui revient sur la deuxième position, on compte trois constructeurs différents sur le podium provisoire de la catégorie LMGTE Pro.

-L’Aston Martin #98 de Mathias Lauda est toujours en tête de la catégorie LMGTE Am, mais sous la pression de la Porsche #77 de Matteo Cairoli (Dempsey-Proton Racing).

-La Ferrari #54 de Spirit of Race a rétrogradé en troisième position, avec toutefois un arrêt de moins que la Porsche Dempsey-Proton Racing.

Les temps forts de la quatrième heure :
-Kazuki Nakajima relaie Anthony Davidson au volant de la Toyota TS050 HYBRID #8 leader de la course, qui reste en pneus lisses sous les légères averses qui s’abattent sur le circuit de Silverstone.

-Deuxième et troisième, les Porsche 919 Hybrid maintiennent la pression, avec dans l’ordre la #2 devant la #1.

-A mi-course, Jose Maria Lopez est accidenté à Copse.

-D’abord neutralisée en ‘Full Course Yellow’, la course voit l’entrée en piste de la voiture de sécurité, pour dégager la Toyota TS050 HYBRID gravement endommagée.

-Cette très longue séquence sous voiture de sécurité a pour conséquence une réduction des écarts entre les leaders.

-L’écart entre la Toyota #8 et la Porsche #2 d’Earl Bamber chute à 3 »2 secondes.

-L’avance de Matt Rao (Signatech Alpine) en tête de la catégorie LMP2 est réduite à néant par l’entrée de la voiture de sécurité. Le Britannique se retrouve sous la menace de Thomas Laurent (Jackie Chan DC Racing) et de son ORECA.

-Troisième, Matthieu Vaxivière (TDS Racing) se retrouve lui aussi dans la lutte pour la victoire LMP2.

-La voiture de sécurité rend également la lutte plus ouverte en LMGTE Pro : Billy Johnson (Ford GT #66) voit revenir James Calado (Ferrari #51), alors que Frédéric Makowiecki (Porsche #91) et Harry Tincknell (Ford #67) sont eux aussi de nouveau dans la course à la victoire.

-Victime d’un incendie qui provoque son abandon, l’autre Porsche 911 RSR (#92) a provoqué un peu plus tôt la première neutralisation « Full Course Yellow » des 6 Heures de Silverstone.

-La Porsche #86 de Gulf Racing récupère la tête de la catégorie LMGTE Am, mais ses arrêts au stand sont décalés.

-L’autre Porsche de Dempsey Proton Racing (#77) grimpe en deuxième position lorsque l’Aston Martin #98 s’arrête pour un changement de pilote. Paul Dalla Lana cède le volant à Mathias Lauda.

Sam Smith,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*