TT Labourd SSV: Sébastien Guyette, un vrai boulimique !

Sébastien Guyonnet et Florent Brulon © MFE

Sébastien Guyette a remporté le Rallye tout-terrain d’Arzacq au volant d’un Polaris RZR 1000 avec une insolence terrible ! En terminant 6ème du scratch, toutes les questions sont venus se poser sur le sujet. Pilote et machine sont un incontestable cocktail détonant et, il suffit de regarder passer sur les pistes cet engin volant pour comprendre le mérite du pilote et la réussite qui en résulte.

 

Depuis 2011, Sébastien Guyette roule sur un SSV Polaris et, depuis 2015 Polaris France par le biais du concessionnaire ‘AT4R’ situé dans le Var (83) le fait disputer rallyes, Baja et autres courses en Quad.

Ce SSV est le nouveau modèle possède un moteur 1000 turbo 100 % d’origine, il développe 168 chevaux. Ce véhicule considéré pour le ‘loisir’ est équipé selon le règlement édité par la FFSA afin de rouler en compétition. Polaris est précurseur dans ce domaine et, nous assistons à une véritable révolution d cet engin qui affiche déjà, sa troisième génération. Auto considérée sûre et compétitive est équipé d’un variateur de vitesses, donc sans boîte à vitesses.

Sébastien Guyette roule en France depuis quelques années. A ses débuts, de Belgique à Chateau de Lastours, Sébastien a parcouru 1 200 km pour participer à une Baja avec un SSV. Il y remporta la course devant Cyril Despres et Stéphane Peterhansel, équipage sur Yamaha, constructeur pour lequel ‘Monsieur Dakar’ en est Ambassadeur. Par la suite, Guyonnet a découvert le rallye tout-terrain sous les conseils très avisés du Commissaire technique, Serge Larquey.

– Après votre 6ème place à Arzacq, vos objectifs doivent être revus à la hausse ?
Sébastien Guyonnet : « Toutes les spéciales arzacquoises étaient techniques. Certaines comme Pistouler était bien adaptées aux SSV, nous y avons réalisé le 4ème temps. Nous y avons fait un demi-tour, nous aurions pu y signer le scratch. La spéciale suivante a malheureusement été annulée. Le dimanche, nous étions bien placés au classement alors nous avons davantage assuré afin de soulager l’auto qui était bien chargée en terre. Ce fut une satisfaction puisque je découvrais tout, c’était mon premier rallye tout-terrain avec un nouveau véhicule, un nouveau copilote (Florent Brulon). Ce dernier a réalise un super boulot du haut de ses 17 ans. Nous avons remis le couvert au Labourd. »

– En terminant 14ème au Labourd, êtes-vous dans votre objectif ?
Sébastien Guyonnet : « Nous avons démarré prudemment, ce rallye a la réputation d’être cassant. Sur un sol sec, un parcours mixte technique et très rapide par endroit, une totale découverte l’essentiel était de tenir mes adversaires et de voir l’arrivée. J’ai attaqué car, çà poussait derrière et, je ne suis pas mécontent de ce week-end. »

Sébastien Guyonnet disputera toute la saison du Championnat de France des rallyes tout-terrain. La prochaine manche au Gatinais est prévue du 28 au 30 Avril.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*