Abu Dhabi SS3: Al-Attiyah caracole, Sunderland revient

Nasser Al-Attiyah and Matthieu Baumel © DR

– Sonik mène le bal des quads ; Al-Qassimi d’Abou Dhabi Racing deuxième en autos.

– Blessé, le Russe Vasilyev abandonne ; Schott et Gomshiashvili sur le toit. 

Le Qatari Nasser Saleh Al-Attiyah est parti en trombe chercher une quatrième victoire d’étape successive dans la catégorie autos de l’Abou Dhabi Desert Challenge parrainé par Nissan, alors que Sam Sunderland, le pilote résident à Dubaï, a remporté la spéciale chez les motards et repris la tête des deux roues mardi.

 

Parti en sixième position pour les 288,73 km de spéciale comportant des passages de ‘gatch tracks’, les pistes locales hyperdures, et le franchissement des dunes géantes des Émirats Arabes Unis, Sunderland a réalisé une nouvelle performance étourdissante sur sa KTM 450 Rally Red Bull d’usine. Du coup, il a repris les commandes et il devance le Chilien Pablo Quintanilla de 3 min 06 sec 7.

Le Français Pierre-Alexandre Renet savait qu’il n’est jamais facile d’ouvrir la route dans un plateau aussi relevé et le pilote Husqvarna a terminé la spéciale sponsorisée par Al-Ain Water au cinquième rang, position qu’il occupe également au classement général derrière la KTM de Matthias Walkner et la Honda de Paolo Gonçalves, les deux précédents hommes de tête. L’Émirati Mohammed Al-Balooshi est remonté pour sa part à la septième place.

« J’ai passé une bonne journée », a déclaré Sunderland. « Je suis parti six et j’ai rattrapé tous les gars avant le ravitaillement, ce dont j’étais vraiment content. Après le départ, comme je ne voyais personne, j’ai commencé à m’inquiéter et à me demander si j’allais les rattraper ou pas. On ne sait jamais. J’ai fait le plein et je les ai vus, juste devant moi. Après, tout s’est bien passé, et j’ai un peu géré. Il y avait un peu de vent. Tout se ressemble ici. Il y a des milliers de dunes. Vous avez beau reconnaître, prendre des repères et d’autres petits trucs, mais ça ne vous avantage pas, car chaque dune est différente. Je suis content, je sentais que j’étais rapide ce matin. »

Al-Attiyah et son copilote français Matthieu Baumel ont attaqué avec leur Toyota Hilux Overdrive Racing pour décrocher la victoire d’étape chez les autos, dans des conditions plus fraîches et plus venteuses. Le Qatari devance désormais Sheikh Khalid Al-Qassimi d’Abou Dhabi de 39 min 38 sec à deux jours de l’arrivée.

« Aujourd’hui, c’était comme hier, a souligné Al-Attiyah. La voiture marche très bien et pour nous, c’était une étape idéale. Il n’y a aucun intérêt à venir ici en reconnaissances. C’est le désert et ça change tout le temps. Cela dit, il faisait beaucoup plus frais dans la voiture aujourd’hui. Nous n’avons pas la clim. Il faisait 51° hier. Aujourd’hui c’était mieux et ça permet de meilleures performances moteur. Plus que deux jours, mais nous allons garder le même rythme. C’est un bon rythme. »

Al-Qassimi était pour sa part enjoué après ses quatre premières journées au volant de la nouvelle 3008 DKR Peugeot. « Le terrain n’était pas facile et les organisateurs m’ont indiqué un chemin et nous nous sommes retrouvés plantés. Nous n’avons pas perdu beaucoup de temps et nous avons dégonflé les pneus. C’était très difficile de piloter dans ce secteur. Nous avons perdu du temps avant de trouver l’itinéraire. Après avoir passé le bivouac, nous nous sommes trompés en prenant un mauvais cap et nous avons réussi à revenir sur le bon chemin. On a commis une autre erreur à environ 50 km de l’arrivée. Il y avait du vent et nous avons quitté la piste. On ne la voyait pas et on a tenté de trouver un meilleur chemin. Nous sommes quand même deuxièmes et de l’étape d’aujourd’hui et du rallye. Le plus important pour moi, c’est de gagner de l’expérience et des kilomètres et d’en profiter de plus en plus. »

Le Tchèque Martin Prokop est sur le point d’obtenir le meilleur résultat de sa carrière en rallye tout-terrain. L’ancien pilote WRC a signé le quatrième temps scratch et occupe désormais la troisième place. De leur côté, les Émiratis Khalid Al-Jafla (Chevrolet) et Ahmed Al-Maqoodi (Polaris RZR 1000) ont réalisé de superbes performances pour signer respectivement les troisième et cinquième chronos, mais en revanche, le Qatari Mohammed Abu Issa est resté planté, a perdu un cric et a rétrogradé à la quatrième place. Quant à Yayha Al-Helai et Mark Powell, ils ont bien roulé pour finir officieusement septième et huitième.

Le Russe Vladimir Vasilyev a lui perdu toute chance de conserver son classement dans les cinq premiers, puisqu’il a abandonné au terme de la deuxième étape, blessé au dos. Le pilote de la Mini All4 Racing a décidé de rentrer en Russie, même si sa voiture avait aussi connu des problèmes moteur la veille.

Dans la catégorie quads, le Polonais Rafal Sonik s’est propulsé au sommet des classements, bien qu’il ait dû abandonner la victoire d’étape au Néerlandais Kees Koolen. Le multiple champion du monde, qui pilote un Honda TRX 700, compte 2 min 08 sec 6 d’avance sur son compatriote Kamil Wisniewski. Le Koweïtien Fahad Al-Musallam est troisième. « Nous avions eu quelques problèmes et pris du retard ces jours-ci, et c’est bien de finir une étape sans encombre », a déclaré Sonik.

« Il y a encore eu beaucoup d’événements spectaculaires aujourd’hui sur l’Abou Dhabi Desert Challenge, a confié Mohammed Ben Sulayem, fondateur de l’épreuve et président de l’ATCUAE. Ce n’est pas pour rien si cette course est l’une des plus rudes du monde et nous avons vu de nombreux concurrents aux prises avec divers problèmes. La température devrait chuter de plusieurs degrés lors des deux prochains jours après la canicule que nous avons subie et tout le monde devrait avoir un peu de répit. »

Ça s’est passé également mardi
Walkner a écopé d’une pénalité d’une minute, lundi soir au bivouac, pour excès de vitesse dans une zone de contrôle au CP3. Du coup, il a perdu la première place aux dépens de Gonçalves au départ de la troisième étape. Mohammed Jaffar a lui aussi rétrogradé de la huitième à la neuvième place après avoir été pénalisé de 44 minutes pour vitesse excessive.

Aron Domzala, le leader de la Coupe du monde FIA, qui s’était retiré de l’étape de la veille après avoir été victime d’un violent ‘mal de dunes’ dans la chaleur éprouvante, est reparti pour la plus rude journée de l’épreuve. Par ailleurs, la bataille en T2 a fait rage. Le Saoudien Ahmed Al-Shegawi avait gagné la spéciale de la journée précédente, mais c’est Yasir Saeidan qui a pris la tête du classement général après qu’Emil Khneisser, victime de problèmes de disque d’embrayage à répétition sur son Nissan, a été contraint à l’abandon.

Al-Attiyah a mené la caravane des voitures dans le désert pour la troisième journée. Il a remporté une nouvelle victoire et porté son avance sur Al-Qassimi à un tout petit peu moins de 40 minutes. Georgy Gomshiashvili n’a pas eu cette chance, lui dont le Predator X18S a fait un tonneau dans les dunes.

La malchance a également frappé Vladimir Vasilyev, blessé, qui a été contraint de renoncer au reste de l’épreuve avec sa Mini All4 Racing. Par ailleurs, l’Allemand Stephan Schott a perdu sa sixième place dans la
dune de Moreb où il a fait un toit avec sa Mini All4 Racing. Ni Schott ni son copilote Andreas Schulz n’ont été blessés et la voiture-balai est arrivée rapidement sur les lieux. De nombreux concurrents ont d’ailleurs connu des problèmes à cet endroit et Ian Barker a tiré un trait sur le rallye après une crise de mal des transports de sa femme Sheila.

Du côté des motos, Sunderland a profité de sa position de départ pour prendre les rênes de l’étape. S’il est passé au premier contrôle de passage derrière ses adversaires, en termes chronométriques il était largement devant. Le Britannique a finalement remporté la spéciale avec 6 min 01 sec d’avance sur le Chilien Quintanilla qu’il devance de 3 min 06 sec 7 au classement général. Victime de problèmes mécaniques après le deuxième CP, Kevin Benavides a lui aussi tiré sa révérence.

Ce mercredi, ce sera l’avant-dernière étape de l’épreuve pour une ultime boucle dans le Rub Al-Khali. Longue de 250,25 km, la spéciale comptera trois contrôles de passage et son départ sera jugé à l’ouest de la route reliant Mezaira’a à Madinat Zayed. Elle prendra ensuite la direction du sud-ouest, puis mettra le cap à l’est pour un point de ravitaillement et un CP à Al-Birer. Le reste de la spéciale longera la frontière saoudienne et les cordons de dunes au sud de Moreb avant l’arrivée située à 4,25 km à l’ouest d’Hameem.

Classement de l’étape 3
Cars
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 3hr 48min 31sec
2. Khalid Al-Qassimi (ARE)/Khaled Al-Kendi (ARE) Peugeot 3008 DKR, 4hr 05min 06sec
3. Khalid Al-Jafla (ARE)/Ahmed Malik (ARE) Chevrolet Silverado, 4hr 25min 35sec
4. Martin Prokop (CZE)/Jan Tomanek (CZE) Ford F-150 Evo, 4hr 36min 02sec
5. Ahmed Al-Maqoodi (ARE)/Obaid Al-Kitbi (ARE) Polaris RZR 1000, 4hr 49min 01sec…

Bikes
1. Sam Sunderland (GBR) KTM 450 Rally Factory, 3hr 55min 23.7sec
2. Pablo Quintanilla (CHI) Husqvarna 450 Rally, 4hr 01min 24.0sec
3. Matthias Walkner (AUT) KTM 450 Rally Factory, 4hr 04min 25.0sec
4. Paolo Gonçalves (PRT) Honda 450 CRF Rally, 4hr 07min 26.2sec
5. Pierre Alexander Renet (FRA) Husqvarna 450 Rally, 4hr 10min 24.2sec
6. Antoine Meo (FRA) KTM 450 Rally Factory, 4hr 13min 06.0sec…

Quads
1. Kees Koolen (NED) Barren Racer One 690, 4hr 34min 43sec
2. Rafal Sonik (POL) Honda TRX 700, 4hr 36min 21sec
3. Alexis Hernande Ponce (PER) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 39min 29sec
4. Khalifa Al-Raeesi (ARE) Honda TRX 700, 4hr 47min 55sec
5. Rodolfo Schippers (GUA) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 50min 58sec
6. Fahad Al-Musallam (KUW) Yamaha Raptor 700R, 4hr 52min 14sec
7. Kamil Wisniewski (POL) Yamaha Raptor 700 R, 4hr 53min 00sec…

Classement général après l’étape 3
Cars
1. Nasser Al-Attiyah (QAT)/Matthieu Baumel (FRA) Toyota Hilux Overdrive, 11hr 07min 08.7sec
2. Khalid Al-Qassimi (ARE)/Khaled Al-Kendi (ARE) Peugeot 3008 DKR, 11hr 46min 46.8sec
3. Martin Prokop (CZE)/Jan Tomanek (CZE) Ford F-150 Evo, 12hr 51min 44sec
4. Mohammed Abu Issa (QAT)/Xavier Panseri (FRA) Mini All4 Racing, 13hr 52min 06.7sec
5. Ahmed Al-Maqoodi (ARE)/Obaid Al-Kitbi (ARE) Polaris RZR 1000, 14hr 41min 40.6sec
6. Khalid Al-Feraihi (SAU)/Ali Hassan Obaid (ARE) Nissan Patrol, 15hr 06min 32.3sec
7. Yayha Al-Helai (ARE)/Nasser Al-Kuwari (QAT) Nissan Pick-Up, 15hr 37min 48.6sec
8. Mark Powell (GBR)/Quin Evans (GBR) Fast & Speed Buggy, 16hr 02min 18.5sec…

Bikes
1. Sam Sunderland (GBR) KTM 450 Rally Factory, 11hr 41min 20.5sec
2. Pablo Quintanilla (CHI) Husqvarna 450 Rally, 11hr 44min 27.2sec
3. Matthias Walkner (AUT) KTM 450 Rally Factory, 11hr 46min 34.6sec
4. Paolo Gonçalves (PRT) Honda 450 CRF Rally, 11hr 49min 07.8sec
5. Pierre Alexander Renet (FRA) Husqvarna 450 Rally, 11hr 53min 18.3sec
6. Antoine Meo (FRA) KTM 450 Rally Factory, 12hr 34min 11.1sec
7. Mohammed Al-Balooshi (ARE) KTM 450 Rally Replica, 12hr 49min 59.7sec
8. David McBride (GBR) KTM 450 Rally Replica, 13hr 55min 39.6sec…

Quads
1. Rafal Sonik (POL) Honda TRX 700, 14hr 46min 59.8sec
2. Kamil Wisniewski (POL) Yamaha Raptor 700 R, 14hr 49min 08.4sec
3. Fahad Al-Musallam (KUW) Yamaha Raptor 700R, 14hr 54min 05.2sec
4. Rodolfo Schippers (GUA) Yamaha Raptor 700 R, 14hr 56min 50.9sec
5. Camelia Liparoti (ITA) Yamaha Raptor 700 R, 15hr 41min 30.4sec
6. Maxim Antimirov (KAZ) Honda TRX 700, 15hr 43min 44.4sec
7. Khalifa Al-Raeesi (ARE) Honda TRX 700, 15hr 44min 10.8sec…

D’après communiqué de Neil Perkins,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*