ePrix Julius Baer Mexico City la compétition continue

© DR

– Sébastien Buemi en marche pour une quatrième victoire consécutive en Formule E.

Le 1er avril prochain, le Julius Baer Mexico City ePrix sera de retour et marquera le renouveau des courses de Formule E sur les terres mexicaines après ses débuts lors de la saison précédente.  

Sébastien Buemi (Renault e.dams) est attendu dans le cadre de l’ePrix de Mexico City.

Il est à l’heure actuelle le seul pilote à avoir réussi à gagner trois courses d’affilée en Formule E et espère gagner sa 4ème ce weekend.

Le mythique circuit Autodromo Hermanos Rodriguez – situé à 2500 mètres d’altitude et qui a accueilli de nombreuses courses de Formule 1 ou la World Endurance Championship (WEC) – est l’une des courses les plus hautes du monde et la plus haute jamais réalisée en Formule E.

Outre un circuit 100% local, les aficionados de vitesse mexicains auront une raison supplémentaire de suivre la course puisque le héros national, Esteban Gutierrez, fera ses débuts en Formule E au sein de l’écurie Techeetah, pour laquelle il courra jusqu’à la fin de la saison. Son coéquipier, Jean-Eric Vergne, a enfin pu mettre en évidence le potentiel de l’écurie lors de la course argentine après une séance de qualification exceptionnelle et un podium (2ème) devant Lucas di Grassi (ABT Schaeffler Audi Sport).

Di Grassi, après avoir été exclu du classement final l’année dernière au Mexique à cause d’une voiture sous la limite du poids minimum, partira en pole position de cette course qui lui tient tant à cœur.

En 2016, la victoire avait été de ce fait obtenue par Jérôme D’Ambrosio (Faraday Future Dragon Racing) qui tentera de conquérir le haut du podium par ses seules capacités de pilote face à son coéquipier Loïc Duval. Le binôme a su montrer une certaine rivalité au cours des précédentes courses avec une supériorité pour Duval.

Bien que le Formule E soit un événement incontournable, certains pilotes – Buemi, José Maria Lopez (DS Virgin Racing et Stéphane Sarrazin (Venturi) – ont manqué la session de qualification à cause de leurs obligations envers la WEC. Buemi espère que cela ne le désavantagera pas mais cela laisse une porte ouverte pour les autres pilotes souhaitant montrer leurs qualités.

« Courir au sein du championnat de Formule E de la FIA me permet d’ouvrir un nouveau chapitre dans ma carrière. J’ai hâte de voir ce que cela va donner. Les fans mexicains sont les meilleurs au monde et avec leur soutien, ce sera un weekend spécial. J’en suis sûr. Participer à une compétition aussi relevée que celle-là et sans aucun test préalable est un véritable défi. Mais TECHEETAH a su démontrer qu’ils ont un fort potentiel avec notamment une excellente voiture. Nous ferons de notre mieux ce week-end pour marquer la course. J’invite tous mes fans mexicains à venir nous voir. C’est un événement que vous ne voudrez pas manquer ! » affirme Esteban Gutierrez, pilote chez TECHEETAH.

Monaco accueillera le cinquième ePrix le 13 mai. La France, quant à elle, accueillera la sixième course de la saison 2016-2017 de Formule E à Paris le 20 mai prochain.

Classement des pilotes 2017 – TOP 6 après le ePrix de Buenos Aires
Sebastien Buemi, Renault e.dams , 75 points
Lucas di Grassi, ABT Schaeffler Audi Sport, 46 pts
Nico Prost, Renault e.dams, 36 pts
Jean-Eric Vergne, TECHEETAH, 22 pts
Felix Rosenqvist, Mahindra Racing, 20 pts
Sam Bird, DS Virgin Racing, 18 pts

Classement des écuries 2017 – Après le ePrix de Buenos Aires
Renault e.dams, –111 points
ABT Schaeffler Audi Sport,  60 pts
Mahindra Racing, –37 pts
NEXTEV NIO, –25 pts
TECHEETAH, –22 pts
DS Virgin Racing, –20 pts
Faraday Future Dragon Racing,– 19 pts
Andretti Formula E,  18 pts
Venturi Formula E,– 3 pts
Panasonic Jaguar Racing, 0.

Robert Morel / Pierre Gatey,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*