WTCC : Thed Bjork met la barre haut !

The Bjork © DR

Le pilote Volvo officiel du Polestar Cyan Racing Thed Björk prendra part à sa seconde saison en Championnat du monde de voitures de tourisme. À 36 ans, le Suédois ne manque pas d’expérience, ni d’optimisme ! 

– Comment s’annonce 2017 ?
Thed Björk : « Cette saison sera beaucoup plus importante. La première année était réservée à l’apprentissage, mais désormais nous avons changé notre fusil d’épaule et nous souhaitons battre nos adversaires. »

 

– À quel point la pression augmente-t-elle sur les épaules de Volvo en cette intersaison ?
Thed Björk : « J’ai passé toute la saison sans la moindre pression, mais maintenant le stress est bel et bien là. On dispose d’un plus large planning de tests, c’est plutôt un retour à la normale. Si vous souhaitez gagner le championnat, il faut toujours au top. Je dois essayer d’être le plus performant possible, recevoir le soutien de mes équipiers. Le team pourra de cette façon être plus rapide. En fin de compte, la pression est une bonne sensation. »

– Est-ce vrai de dire que vous n’avez jamais autant préparé avant le départ d’une saison ?
Thed Björk : « C’est exact ! J’ai travaillé sans relâche et nous connaissons les circuits du calendrier : nous avons suivi un grand programme de préparation. »

– Quels ont été les changements apportés à la Volvo S60 Polestar TC1 pour 2017 ?
Thed Bjök : « Globalement, la base est restée la même. Il y a cependant eu de nombreuses petites modifications, pas forcément en profondeur, mais il y a des différences. Avec l’expérience accumulée l’an passé, nous tentons de prévoir les bons réglages pour chaque tracé.

– Mais dans quels domaines souhaitiez-vous apporter des changements ?
Thed Björk : « Sur certains circuits, nous cherchions à tout prix une meilleure traction, ainsi que la capacité à être aussi rapide que les autres voitures. Il y a tout juste un an, nous ne savions pas où nos rivaux seraient véloces ; nous avons appris sur le tas. Maintenant, nous cherchons à être meilleurs ! »

– Quel sera l’impact de passer à trois voitures officielles au lieu de deux auparavant ?
Thed Björk : « Quand vous disposez de trois voitures, la somme de travail pour les mécaniciens augmente grandement, mais en même temps vous êtes mieux armés pour la couronne. Dans le Championnat de monde, vous devez obligatoirement présenter trois autos pour participer au WTCC MAC3 (le contre-la-montre par équipes). L’ambiance est excellente, on ressent déjà un bon esprit d’équipe. J’apprends à connaître Nicky (Catsburg) un peu plus chaque jour. Néstor (Girolami) est un bon gars. Je vais m’inspirer de leurs techniques de pilotage afin d’être plus rapide qu’eux ! »

– Par le passé, l’équipe était 100 % suédoise ; à quel point la dynamique interne est modifiée par le changement d’équipages ?
Thed Bjök : « Ça change beaucoup de choses, mais j’estime que Volvo est prêt. C’est comme si nous pouvions prendre l’expérience où nous voulions, et travailler avec. C’est très différent de l’année dernière, mais tout va bien.

– Honda sera un rival de taille cette saison. Que pensez-vous de leurs essais et de leur niveau de performance potentiel ?
Thed Bjök : « Difficile à dire, ils ne savent pas ce que nous avons fait et inversement. Ils seront des compétiteurs redoutables car ils bénéficient d’une grande expérience, et leurs pilotes sont très bons. C’est pour ces raisons que notre équipe essaye de prendre l’expérience dans différentes catégories, pour être à leur niveau. Je n’en sais pas beaucoup plus. On verra à Marrakech. »

– Avec trois pilotes de pointe dans un garage, il y a toujours le danger d’une lutte intestine. Comment comptez-vous gérer cette situation si elle se réalise ?
Thed Bjök : « Par exemple à Marrakech l’an passé, quand Nicky m’a percuté je ne me suis pas énervé. J’ai simplement tenté de repartir et de piloter, dans l’espoir de marquer des points. Quand j’ai vu  les traces de freinage de sa voiture au tour suivant, je me suis imaginé à sa place : je me serais excusé à la fin de la course. C’est exactement ce qu’il s’est passé ! Il est venu et a demandé pardon, ça dépend donc des situations. J’ai de l’expérience, s’ils essayent quelque chose contre moi, je saurais ce qu’ils trament, j’espère qu’ils ne commettront pas d’erreur. Nous avons un bon plan d’attaque depuis le début, et nous tenterons de le suivre. Si l’on regarde les pilotes Honda, tout le monde se montre très professionnel. Si vous êtes percuté, eh bien, tout le monde peut faire des erreurs. Je pense que nous discuterions ensemble si cela se produit entre nous. Je suis très serein aujourd’hui. C’est la clé du Championnat si nous pouvons agir comme cela. »

– Cela sera votre première année au sein du WTCC MAC3. Impatient ?
Thed Björk : « Je suis très excité ! C’est un ajout à notre week-end qui nous permettra d’inscrire des points dans le classement des constructeurs. Et puis cela ressemble à un entraînement grandeur-nature en vue du dimanche. Au départ c’est un peu compliqué à préparer, les essais, le MAC3, et les courses, mais je suis impatient d’y être ! »

– Parlons de Néstor. Il est récemment devenu un habitant de Gotebörg. Quels sont vos astuces pour qu’il vivre confortablement en Suède ?
Thed Bjök : « Il peut m’appeler à tout heure. Nous ne sommes éloignés que d’une vingtaine de minutes en voiture. Je pense qu’il doit d’abord se faire au climat suédois, mais à partir d’avril-mai il profitera d’une météo agréable. »

– Si vous ne remportez pas le titre, sur qui misez-vous ?
Thed Björk :  » Si je ne gagne pas, ça sera Nicky. Si Nicky et moi sommes loin, je metrais une pièce sur Bebu (Girolami). »

D’après communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*