Enduropale Touquet: R. Dumontier invité au Merzouga

Romain Dumontier © DR

Daymond Martens remporte la légendaire course sur sable à l’issue d’un duel acharné avec Adrien Van Beveren, arrivé second.

Chaque année, la saison hivernale du Touquet-Paris-Plage est rythmée par l’une des plus grandes courses sur sable au monde, qui rassemble quelques 2 500 motards passionnés sur 3 jours et attire 300 000 spectateurs. L’édition 2017 de l’Enduropale du Touquet Pas-de-Calais/Quaduro qui se tenait ce week-end n’a pas échappé à la règle en enregistrant la participation de 2 500 motards originaires de 14 pays sur les différentes catégories.

 

Il y avait une raison supplémentaire de participer au Touquet cette année : la légendaire course des sables faisait en effet partie du Merzouga Challenge. Près de 800 personnes ont assisté à la conférence de presse de vendredi : parmi elles, les teams, les pilotes et une centaine de motards inscrits pour remporter leur ticket gratuit au rallye africain qui se disputera en mai 2017 dans le désert marocain.

Du sable du littoral français aux dunes du Sahara, il n’y a qu’un pas, comme le montre la carrière d’Adrien van Beveren. Son parcours victorieux a débuté à l’Enduropale du Touquet pour ensuite passer par les dunes de l’Erg Chebbi à Merzouga, avant des débuts sur le Dakar en 2016, où il termine 6e. Sur le podium du Merzouga Rally 2016 et 4ème du Dakar 2017, le pilote Yamaha était à coup sûr le meilleur ambassadeur du Merzouga Rally au Touquet.

Van Beveren figurait parmi les favoris au départ de cette édition 2017 de l’Enduropale du Touquet, aux côtés des Belges Daymond Martens et Camille Chapelière. Van Beveren a été l’auteur d’une superbe remontée et d’un incroyable duel avec Martens, qui n’a pris fin qu’avec la ligne d’arrivée. Il est parvenu à réduire l’écart à 5 secondes à peine et aurait même pu profiter de la chute de Martens dans les toutes dernières minutes de la course s’il n’avait lui-même chuté, perdant tout espoir de décrocher son 4ème titre.

Yamaha triomphe en décrochant les 1er et 2ème places avec Daymond Martens et Adrien Van Beveren, tandis que Richard Fura complète le podium.

Le nom du vainqueur du Merzouga Challenge était également connu à l’issue des trois heures de course. Il s’agit de Romain Dumontier, qui découvrira au mois de mai les impressionnantes dunes du désert marocain. Le Dieppois de 28 ans est bien connu sur le circuit de l’Enduropale du Touquet où il était l’un des favoris du Merzouga Challenge. Ce pilote d’enduro expérimenté aura la possibilité d’entamer une nouvelle carrière et de découvrir la discipline du rallye sous les conseils avisés de Marc Coma, qui dispensera chaque jour ses enseignements aux pilotes du Merzouga dans le cadre de la Rally Academy.

« Je suis vraiment heureux d’avoir gagné une inscription pour le Merzouga Rally », a déclaré satisfait Romain Dumontier, qui a terminé 11ème du général, « Je savais que je pouvais bien faire, mais en course ce n’est jamais facile et il y avait de solides concurrents sur le Challenge. Après plusieurs saisons dans le championnat du monde d’enduro, c’est une belle opportunité d’essayer une nouvelle discipline. Je n’ai jamais participé à un rallye raid avant, mais j’attends cela avec impatience. Cela peut être une chance pour l’avenir. Beaucoup de coureurs qui brillent aujourd’hui sur le Dakar viennent de l’enduro. Mon père a couru le Dakar il y a 20 ans en Afrique. J’ai suivi son aventure à la télé. En mai, ce sera mon tour de découvrir le désert « .

Communiqué ASO,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*