Bono Huis gagne 200 000$ à la Visa Vegas eRace

© DR

Parmi les 10 premiers finalistes, les pilotes de Formule E et les simracers se sont répartis de manière égale sur la ligne d’arrivée.

Bono Huis, le simracer de l’écurie Faraday Future Dragon Racing, a remporté l’eRace du challenge Visa Vegas. Il ne remporte pas seulement un podium mais également la plus importante récompenses dans l’histoire des courses eSport : 200 000$.

Cela s’ajoute aux 25 000$ supplémentaires pour sa qualification en pôle position.

Au cours de la 50ème édition du CES, les pilotes de Formule E et les simracers ont pris place dans leurs sièges virtuels face à une foule en délire au Venetian Hotel, le 7 janvier dernier, dans la zone ‘Sport Business Innovation’.

Médias, exposants, analystes et le président de la FIA en personne, Jean Todt – étaient rassemblés pour regarder cette course effrénée opposant pilotes de Formule E et pilotes virtuels sur le Strip de Las Vegas.

« Cette première eRace à Las Vegas a été un grand succès. C’est excitant d’avoir introduit la Formule E dans ce sacro-saint temple qu’est le CES ? le plus grand et le plus influent show technologique au monde. Je pense que cette première course n’est que la première d’une longue liste. Il y a un avenir pour la Formule E dans le monde du eSport. Nous continuerons à chercher de nouvelles façons d’améliorer notre présence dans ce paysage en plein expansion tout en maintenant l’engagement envers nos tout premiers fans » a déclaré Alejandro Hagag, fondateur et PDG de Formule E.

Bono Huis, qui a su imposer sa domination au cours de chacune des étapes de l’événement, a pris une avance telle que ses adversaires n’ont pas pu faire face tout au long de la première phase de la course. Après le premier passage au stand, le pilote néerlandais chute d’une place et se retrouve derrière Olli Pahkala, simracer de l’écurie Mahindra Racing.

Olli Pahkala a pris la tête de la course à mi-parcours mais a plus tard souffert d’un problème technique dû à un trop plein de puissance ‘FanBoost’, allant au-delà de la limite, pendant cinq tours au cours du deuxième relais. Olli Pahkala a été relégué à la troisième place suite à l’application de la pénalité de temps.

Bono Huis a finalement bénéficié de la pénalité de 12 secondes attribuée à Pahkala. Cette pénalité fait suite à une enquête post-course déterminant que Pahkala a tiré profit d’un avantage lié à un problème de logiciel.

Même en dehors de leur terrain de prédilection, les pilotes de Formule E ont su démontrer que les talents de pilotage sont à la fois existants aussi bien dans le monde réel que sur une piste virtuelle.

Jose Maria Lopez (DS Virgin Racing), Sam Bird (DS Virgin Racing), Daniel Abt (ABT Schaeffler Audi Sport) et Nelson Piquet Jr (nextEV NIO) ont terminé parmi les 10 premiers, mettant en exergue la concurrence étroite entre les pilotes et les simracers.

David Greco (pilote simracer de l’écurie Renault e.dams) a franchi la ligne à la 15ème place mais a remporté le tour le plus rapide, empochant au passage 10 000$.

La semaine dernière, en amont de la Visa Vegas eRace, Formule E a également montré un aperçu de sa monoplace entièrement électrique en action sur le Strip de Las Vegas. La Formule E est arrivée accompagnée de la voiture de sécurité Qualcomm (BMW i8) et la nouvelle Jaguar I-PACE Concept ? pour sa première démonstration en public.  Tous les véhicules ont été pilotés par des spécialistes de la course automobile : Sam Bird (DS Virgin Racing), Antonio Félix da Costa (Andretti Formula E) et Mitch Evants (Panasonic Jaguar Racing).

Robert Morel & Pierre Gatey,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*