Africa Race Etape 9 Cummins: La victoire pour Sireyjol !

Enfin une victoire pour Sireyjol-Beguin © A.Rossignol

Le départ de cette 9ème étape a été donné ce matin près d’Atar, où se situent les mines d’uranium, à une cinquantaine de kilomètres du bivouac. René Metge, le directeur sportif de l’Africa Race avait annoncé une spéciale ‘corsée’ avec beaucoup de navigation et un niveau de pilotage relevé. Et il n’avait pas menti ; la majorité de l’épreuve s’est déroulée au cœur des dunes et des herbes à chameaux, terrain difficile tant le sable était mou.

Une fois passé l’erg, les compétiteurs devaient remonter à côté d’Azougui, puis vers Akjoujt en empruntant une des pistes de l’étape d’hier, et pas la plus facile ! Arrivée à la spéciale à Akjoujt, il restait une vingtaine de kilomètres de liaison à parcourir pour atteindre le bivouac.

Aujourd’hui, le duo Patrick Sireyjol et François Beguin était en grande forme au volant de leur buggy #203..La spéciale était difficile, très éprouvante physiquement et mécaniquement mais ils ont tenu bon, jusqu’au bout ! Grâce à leur expérience du désert, ils ont su déjouer les pièges tendus par ces dunes de sable mou en prenant garde de dégonfler les pneus au maximum pour ne pas rester planté. Ils ont pris une belle avance dès le CP2, grâce à une très belle performance de navigation de François Beguin qui a pris le pari de couper au travers des dunes pour gagner un maximum de temps.. L’idée s’est révélée excellente puisque le train avant du buggy a montré des signes de faiblesse en fin d’étape et les a obligés à ralentir (un peu) le rythme. Mais aucun autre équipage n’a pu les rattraper aujourd’hui et ils franchissent la ligne d’arrivée en premier ! Un très grand bravo à eux !

Du côté du Toyota Hilux de Rainer Wissmanns et Cyril Jeanniard, la journée est positive également. Ils ont maintenu un très bon rythme malgré la difficulté de l’étape. Dans le cordon de dunes du début de l’épreuve, ils ont connu quelques tourments : les dunes cassantes et le sable très mou les ont piégés à 4 reprises… Ils ont dû sortir les pelles et les plaques pour pouvoir avancer, petit à petit. Après le km200, le parcours s’est adouci et malgré une navigation parfois complexe, ils ont maintenu le bon cap et franchissent la ligne d’arrivée à la 23ème position !

Demain, une nouvelle étape en boucle autour d’Akjoujt sur 424km attend les concurrents ! Une spéciale qui va alterner des dunes et des pistes cassantes…où l’équilibre entre navigation et vitesse sera une nouvelle fois déterminant.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*