Dakar C.Lavieille Etape 7: « Nous avons pris notre temps… ! »

Christian Lavieille et Jean-Mi Polato dans l'étape 7

Septième étape : C’était la première moitié de l’étape marathon, c’est-à-dire sans assistance à Uyuni et, la combinaison de pilote sera troquée contre un ‘bleu’ de travail si le besoin s’en faisait sentir ! Ce qui n’a perturbé ni Christian Lavieille et encore moins son copilote, Jean-Pierre Garcin particulièrement armé pour tout ce qui touche la mécanique.

 

Une spéciale raccourcie, toujours en raison des conditions atmosphériques qui règnent en Bolivie avec une arrivée à Uyuni, bien connu des concurrents.

Alors que l’objectif de la première semaine a été atteint par le binôme, à savoir occuper la tête de la catégorie T2 (Voiture de Série), il ne reste plus qu’à se remettre aux affaires pour la seconde avec le professionnalisme et la compétence qui qualifient l’équipage. « Sur les 174 kilomètres de la spéciale, une vingtaine seulement était roulant, style WRC. Ensuite nous avons évolué dans de l’herbe à chameau, dans de petites dunettes environ durant 70 kilomètres… Nous avons pris notre temps car c’est loin d’être le terrain favori de du Toyota Land Cruiser et il faut anticiper dans les relances. Après les pâtés de sable, ça roulait, sans boue. Nous sommes restés prudent durant cette première partie de l’étape marathon et nous sommes sortis de la spéciale avec nos trois roues de secours et la voiture intacte. »

A peine avaient-il atteint Uyuni et avant de se détendre, Christian et Jean-Pierre se sont occupés du Toyota : « Dès le pointage final de l’étape, direction le plein de carburant puis, au bivouac nous avons vérifier la pression des pneus et tous les niveaux. Le Toyota est prêt à repartir vers l’Argentine… »

Ce soir, Christian Lavieille a signé le 29ème de l’étape et occupe la 24ème place au classement général provisoire. Il reste cinq étapes à couvrir toutes en Argentine avant d’atteindre Buenos Aires, terminus de cette 39ème édition.

La spéciale de l’étape 9 (de Uyuni à Salta) a été raccourcie à 174 km contre 492km, elle se disputera dans du hors piste dans sa première partie et se sont 892 km que les concurrents de quatre familles du rallye-raid devront parcourir.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*