Africa Race Etape 8: Un sans-faute pour le Buggy Cummins !

Patrick Sireyjol et François Beguin © Alain Rossignol

Pour la 3ème étape mauritanienne, les concurrents devaient parcourir 425km entre Tiwillit et Azougui en Mauritanie. Après une petite liaison matinale pour faire monter les moteurs à la bonne température, les pilotes étaient rapidement mis à contribution puisque les premiers kilomètres étaient les mêmes qu’hier : un océan de dunes ! Et oui, il leur a fallu affronter à nouveau ces dunes, si physiques mais sur une courte distance cette fois-ci.

Ensuite, le parcours se composait de grandes plaines sablonneuses, puis s’échappait dans la vallée qui contourne Akjoujt. Puis une nouvelle aire de jeu s’offrait aux pilotes avec de la ‘tôle’ très ondulée, sorte de digue pouvant être très piégeuse. La fin de spéciale comportait une belle portion de navigation, avec notamment la montée de la magnifique passe d’Azougui.
    
Après une nuit passée à chercher des solutions pour résoudre le problème de courroie du Buggy, l’équipe d’assistance a fait un faux-départ ce matin : le camion s’est en effet embourbé dans un des étangs asséchés qui bordaient le bivouac ! Après de longues minutes à essayer de le dégager, les mécaniciens ont décidé de charger le véhicule d’assistance rapide avec le nécessaire pour effectuer les premières réparations et de le faire partir en-tête pour que les 2 voitures du Team Cummins France puissent avoir une assistance en arrivant au bivouac. Le camion a fini par s’extirper de son bourbier, il devrait arriver dans la soirée !

Rainer Wissmanns & Cyril Jeanniard ont fait une belle spéciale, à bord de leur Toyota Hilux #223. Arrivés dans le premier cordon de dunes, ils se sont arrêtés pour dégonfler les pneus. Leur intuition a été bonne puisque le sable était plus mou que prévu ! Ils ont donc pu passé ces premières dunes sans difficulté majeure et ont pu galoper vers la suite de l’étape. Poursuivant leur route avec une bonne cadence, ils se sont arrêtés à nouveau pour regonfler avant de repartir sur les pistes sablonneuses. Aucun problème mécanique, pas d’erreur de navigation et des paysages somptueux entre les montagnes noires et le sable blanc des plaines : une très belle journée pour notre duo !

Patrick Sireyjol & François Beguin ont enfin réussi à maintenir un très bon rythme du début à la fin de l’épreuve ! Sans aucun souci mécanique, ils ont pu avaler les kilomètres composés d’herbes à chameaux, de dunes, de rocaille sans soucis et ils franchissent la ligne d’arrivée à la 2e place ! Leurs efforts sont enfin récompensés : la courroie a tenu bon !
    
Demain : Spéciale de 391kms et 73kms de liaison entre Azougui et Akjoujt !

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*