Africa Race SS 7 Cummins: Une boucle délicate autour de Tiwilit

Patrick Sireyjol et François Beguin © Alain Rossignol

Annoncée comme l’étape la plus dure du rallye, cette 7e spéciale n’a pas manqué ses promesses.. Les concurrents sont partis depuis le bivouac ce matin pour 414kms d’épreuve. Les cinquante premiers kilomètres déroulaient une piste plutôt facile et roulante ; arrivés au « grand puits », les pilotes entraient alors sur un tout nouveau terrain : un océan de dunes !

 

Pas d’alternative possible, les compétiteurs n’avaient pas d’autres choix que d’entrer dans le cordon, roulant sur une piste sinueuse entre les dunes au début puis sur 2 portions de 3,5kms de franchissements. Très physiques, ces dunes de sable mou ont ensuite laissé place à une grande plaine roulante..avant de retrouver un terrain difficile composé de dunes et d’herbes à chameaux : mélange des genres très typique du rallye-raid africain ! Une fois sortis des dunes, il leur restait encore quelques 150kms sur les pistes sablonneuses autour de Benichab qui demandaient une navigation précise puis une centaine de kilomètres, très roulants pour arriver jusqu’au bivouac.

Etape 7 : Tiwilit – Tiwilit : 414km en spéciale – 26km de liaison

Patrick Sireyjol / François Beguin : « C’était une épreuve très physique, avec un terrain difficile à appréhender.. Beaucoup de dunes, du sable très mou puis des herbes à chameaux. Le buggy était très sollicité et nous aussi ! On est super bien partis, on est remontés en tête de l’épreuve au CP1, on se maintenait encore au CP2.. puis à nouveau cette courroie qui lâche.. Les journées se ressemblent pour nous. Malheureusement, on a essayé beaucoup de choses depuis le début du rallye pour trouver une solution mais rien n’y fait.. Il faut continuer à remonter, doucement mais sûrement. Après, les 2 voitures du Team Cummins sont toujours en course et ça c’est super ! On s’accroche ! »

Rainer Wissmanns / Cyril Jeanniard : « Cette boucle était intense ! Nous sommes plutôt bien partis, à un notre rythme. A l’entrée des dunes, on s’est arrêté pour dégonfler les pneus et on a pris le temps d’analyser le terrain pour trouver le meilleur chemin, pour passer les dunes sans s’ensabler. Du coup, on est repartis, on a passé toutes les dunes sans aucun soucis ! Puis dans le second cordon, les enchaînements étaient difficiles, il y avait de l’herbe à chameaux sur les trajectoires, il fallait se méfier.. Et à un moment on est passé dans des ornières de camion et on est resté plantés..posés ! Du coup on est sortis de la voiture, on a mis les plaques et on a pu ressortir et reprendre les pistes pour rallier l’arrivée ! C’était très exigeant en termes de pilotage, de navigation pour le copilote et pour la voiture aussi ! En tout cas, on est très bien ici en Mauritanie, les locaux sont très accueillants et on a retrouvé la chaleur ! »

Fred Vernay (assistance) : « Aujourd’hui, nous n’avions pas de route à faire étant donné que nous ne changions pas de bivouac.. ça faisait du bien à tout le monde, on a pu faire du rangement, se reposer un peu. Pour l’instant, tout va bien pour nous. On essaye encore de trouver des solutions pour le problème de courroie du Buggy, on teste différentes choses. Demain nous reprenons la route pour quasiment 600km et l’étape sera encore longue pour les concurrents ! »

Demain : 453kms d’épreuve entre Tiwilit et Azougui dont 425kms de spéciale !

Classement général: 1. #199 Vasileyyev Vladimir ; 2. #207 Cherednikov Andrey ; 3. #201 Thomasse Pascal…. 8. #203 Sireyjol Patrick… 17. #223 Wissmanns Rainer #223…

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*