Dakar: C.Gutierrez en pensant à Kleinschmidt !

© DR

Le Dakar accueille cette année une nouvelle venue au volant. Si sa compatriote Laia Sanz a brillé les dernières années à moto, Cristina Gutierrez a pour ambition de se faire un nom dans la catégorie autos. Pour commencer, elle pourrait devenir la première espagnole à rejoindre l’arrivée.

Son sourire enfantin et sa posture nonchalante lui donnent des airs inoffensifs. Mais une fois le volant en mains et le casque vissé sur la tête, Cristina Gutierrez se transforme en redoutable compétitrice, bien décidée à tenir un vrai rôle sur le Dakar.

Vice-championne d’Espagne de rallye tout-terrain en 2015, la jeune pilote de Burgos ne craint pas de viser très haut en prenant comme référence Jutta Kleinschmidt, la seule femme à avoir remporté l’épreuve, lors de l’édition 2001. Et depuis la performance de l’Allemande, la seule à avoir côtoyé l’élite a été Isabelle Patissier, avec un meilleur classement obtenu en 2011 (16ème), à sa 9ème participation. Consciente de la difficulté, Cristina avance tout de même vers son rendez-vous de janvier avec grande prudence, en se fixant des objectifs intermédiaires bien éloignés du trophée : « participer au Dakar, c’est déjà le rêve de ma vie, j’y pense depuis que j’ai 4 ans. Je sais que pour boucler le parcours, il faudra déjà garder la tête froide, je ne compte pas gâcher cette chance. Je veux avant tout voir l’arrivée, et commencer à apprendre. Il faut être prêt à souffrir pour aller jusqu’au bout, et je crois que c’est une de mes qualités. »

A 25 ans, l’étudiante en odontologie a bien cerné les enjeux. Elle a d’ailleurs fait appel à un copilote d’expérience, Pedro Lopez, déjà présent en course en 2007 et en 2015, pour l’accompagner dans son apprentissage : « Il va falloir rouler tranquillement, faire une course intelligente. L’essentiel, c’est de prendre soin de notre véhicule et faire une course intelligente. Je fais confiance à Cristina sur ce plan, même si elle manque de compétition au niveau international. Elle a toutes les qualités pour y arriver. »

Le rendez-vous est pris pour le 14 janvier, sur le podium final de Buenos Aires

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*