WTCC: Domination sans partage du Loeb Racing à Motegi

Mehdi Bennani au Japon © DPPI

Le Sébastien Loeb Racing a de nouveau marqué de son empreinte le WTCC Trophy sur le Twin Ring Motegi, ce week-end, lors de la manche japonaise du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. Sur ce circuit tracé à 150 kilomètres au nord de Tokyo, Tom Chilton et Mehdi Bennani – qui fut par ailleurs en lice pour le podium au général – se sont partagés les lauriers, les seconds sous la forme d’un nouveau doublé.

Ce triomphe porte ainsi le total de victoires à 13 (sur 18), cette saison, pour la structure de Sébastien Loeb et Dominique Heintz, au tableau des concurrents indépendants. Auteurs de leurs meilleures qualifications de la saison, accédant tous deux au dernier shootout (Q3), Mehdi et Tom caracolent plus que jamais au deux premières places du WTCC Trophy dans lequel Grégoire Demoustier, confirmant ses progrès de l’Argentine, a lui aussi engrangé de gros points après s’être battu pour une place dans le Top-3 de la catégorie.

« A l’exception d’une petite erreur qui me coûte beaucoup en première manche, où j’étais dans un très bon rythme avant un passage obligatoire par les stands, notre prestation a été proche de la perfection », se félicite Mehdi Bennani (Citroën C-Elysée #25). « Il fallait marquer des points en WTCC Trophy alors je n’ai pas relâché mon effort, et j’ai pu confirmer en seconde manche. Je me suis concentré pour ne pas commettre d’erreur au départ et je suis resté accroché au wagon de tête, avec le deuxième meilleur tour en course et un nouveau succès chez les indépendants. Je n’ai pas subi les effets de la dégradation des pneumatiques, le Sébastien Loeb Racing ayant fait sur ce point de l’excellent boulot, et le bilan est positif, car nous voulions chercher la performance et nous l’avons eu avec le passage en Q3 et la 4ème place au général en Course principale. Cela me permet d’aborder les derniers meetings avec une avance assez confortable en WTCC Trophy, mais je ne vais pas gérer pour autant. Ce que nous voulons, je le répète, c’est la performance, et je continuerai à aller la chercher jusqu’au soir de la finale au Qatar ! »

« Je suis très satisfait de notre week-end », se réjouit Tom Chilton (Citroën C-Elysée #3). « Tout s’est très bien passé et nous avons beaucoup appris avec la voiture sur ce circuit constitué de courbes relativement lentes. J’ai vraiment apprécié piloter la Citroën ici et l’équipe a fait de l’excellent travail pour trouver un bon équilibre. Je me suis senti en confiance dès le début et me suis montré très rapide, en particulier en essais libres 2 et en qualifications, durant lesquelles je me suis hissé dans mon deuxième Top-5 de la saison, après l’Allemagne. Malheureusement, la piste a légèrement évolué et je n’ai pas réalisé le tour parfait en Q3. J’ai tout de même engrangé un point au championnat et c’est toujours précieux. J’ai ensuite pu savourer ma cinquième victoire en WTCC Trophy, avant de monter à nouveau sur le podium. Je suis vraiment très heureux de cette escale au Japon. C’est un excellent moyen de se lancer dans la dernière ligne droite du championnat. »

Le film du week-end :
Mehdi Bennani et Tom Chilton se hissent tous deux dans le troisième segment des qualifications (Q3). Une première cette saison pour le Marocain qui signe le 3e chrono, soit la meilleure prestation du team – 1er et 2ème en WTCC Trophy – dans cet exercice en 2016, tandis que le Britannique reproduit sa prestation du Nürburgring avec la 5ème place. Grégoire Demoustier, quant à lui, confirme ses progrès argentins en parvenant une nouvelle fois en Q2 et s’élance depuis la sixième ligne.

Course 1. Installés respectivement en 6ème et 8ème positions au départ de la Course d’ouverture, Chilton et Bennani réalisent un envol parfait et se montrent incisifs dans le premier tour, occupant jusqu’aux 4e et 6e rangs. Ils cèdent néanmoins aux pilotes officiels Citroën pour pointer aux 7ème et 9ème places à l’issue de la première boucle. Demoustier est 13ème, néanmoins sous le coup d’un drive-through à la suite d’un contact qui lui fera reprendre la piste en fond de classement au 4e tour.

Mehdi écope ensuite de la même peine pour un départ anticipé, tandis que Tom doit ouvrir la porte au double champion du monde de Citroën, Lopez, pour occuper la 8ème place. Engagé dans une lutte somptueuse avec les machines officielles, il défend chèrement sa place et remporte pour la cinquième fois cette année, avec une large avance, le WTCC Trophy. Bennani et Demoustier rallient l’arrivée aux 16ème et 17ème places, marquant tous deux de précieux points au classement des indépendants.

Course 2. Le deuxième départ se révèle toujours aussi animé, mais Mehdi et Tom parviennent à boucler le premier tour aux 4ème et 5ème rangs, isolés au sein du vaste peloton de Citroën, Honda, Lada et Volvo officielles. Grégoire, 13ème, est quant à lui en lutte pour une place dans le tiercé de tête du WTCC Trophy.

Si Bennani parvient à rester accroché au groupe de tête, Chilton doit résister à la pression de quatre Volvo et Honda. Au 5ème tour, il passe ainsi en 6ème position, qu’il conservera jusqu’à l’arrivée. Le classement dans son ensemble n’évolue d’ailleurs guère, et c’est ainsi que Mehdi, à 3 secondes du vainqueur, décroche son 8ème succès de l’année dans le trophée des indépendants, devant son équipier Chilton. Demoustier, enfin, n’échoue qu’à quelques secondes de la troisième marche du podium de la catégorie.

Les vacances sont bel et bien terminées, le sprint final désormais lancé, et le Sébastien Loeb Racing affiche ainsi ses prétentions avant la prochaine étape de la tournée asiatique. Rendez-vous est donc pris à Shanghai, les 24 et 25 septembre.

Communiqué Loeb Racing,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*