ONROAK, la saison a repris

Jacques Nicolet © DPPI

Jacques Nicolet, Président d’Onroak Automotive: « La saison a repris fin janvier de la plus belle des manières avec la magnifique victoire de la Ligier JS P2 d’Extreme Speed Motorsports aux 24 Heures de Daytona : un succès historique car c’est la première fois qu’un constructeur français s’impose à la mythique course d’endurance américaine.

 

« L’annonce des listes officielles dévoilées quelques jours plus tard par l’ACO a confirmé cette année encore une importante présence de nos châssis sur les épreuves des 24 Heures du Mans, du FIA WEC et de l’ELMS, en LM P2 et tout particulièrement en LM P3.

« Les essais ont également repris pour beaucoup d’équipes, et notre service support s’est déplacé sur plusieurs séances afin de leur apporter le soutien nécessaire en ce début de saison, en particulier lors de la prise en mains de nouveaux sport-prototypes.

« Nous sommes impatients de débuter cette saison aux côtés de nos clients, et nous espérons partager ensemble de nombreux moments de succès et de bonheur. »

La conception de la Ligier JS P217 se concrétise
Le Bureau d’Etudes d’Onroak Automotive poursuit la conception de son nouveau sport-prototype LM P2.
Parallèlement aux travaux menés en soufflerie, les ingénieurs approfondissent leurs études avec des calculs CFD complémentaires, toujours effectués en collaboration avec EXA. Il reste un petit mois à l’équipe de Nicolas Clémençon pour finaliser l’ensemble des fichiers 3D – mécanique et carrosserie – de la Ligier JS P217 qui doivent être remis aux instances sportives avant la fin du mois de mars. Les quatre constructeurs sont tenus au même planning, établi conjointement par l’ACO, la FIA et l’IMSA.
L’étape suivante sera l’homologation de la coque, avant le 1er juin prochain.

La Ligier JS P2 toujours éligible en 2017    
L’actuelle Ligier JS P2 sera toujours en piste l’an prochain. Si seuls les quatre nouveaux modèles répondant à la réglementation LM P2 2017 seront admis en FIA WEC, les actuelles LM P2 seront toujours éligibles dans différentes séries ACO et IMSA. Les Ligier JS P2 pourront notamment concourir en European Le Mans, en Asian Le Mans Series, ou encore outre-Atlantique en WeatherTech Championship.

Onroak Automotive North America et les DPi
La filiale américaine Onroak Automotive North America a été mise en place courant 2015 et l’évolution de la structure devrait se concrétiser avec l’implantation d’une base sur le sol américain. Onroak Automotive North America a pour objectif le développement de l’activité et l’accompagnement des équipes outre-Atlantique. La structure locale permettra une implication optimale dans la nouvelle catégorie DPi, dérivée des futures LM P2 2017 en partenariat avec un constructeur.

Onroak Automotive en Asie
Parallèlement au développement de l’activité outre-Atlantique, Onroak Automotive s’active à déployer en Asie les moyens nécessaires pour accompagner les nouveaux besoins. Dès 2016, Onroak Automotive ouvrira un atelier en Asie pour les courses de l’Asian Le Mans Series et de la nouvelle série Asian Le Mans Sprint Cup. Un stock de pièces des différents modèles CN, LM P3 et LM P2 présents sur le continent asiatique sera disponible afin de pouvoir répondre rapidement aux besoins des équipes tout en optimisant les coûts de transport. A la demande des clients, un service support pourra être également mis en place, en concordance avec le calendrier sportif.

La Morgan LM P2 de SRT 41 by OAK Racing
En vue de sa participation aux 24 Heures du Mans 2016, Frédéric Sausset poursuit l’apprentissage de sa nouvelle monture, la Morgan LM P2. Comme cela avait été le cas pour la Ligier JS 53 EVO 2 en 2015, Onroak Automotive a en effet adapté une Morgan LM P2 à son handicap en intégrant notamment un embrayage avec passages de rapports automatiques, un système d’assistance au freinage avec ABS, une console électrique de commandes spécifique, un dispositif d’extraction pneumatique, ou encore un pédalier rapporté.

 Des essais ont eu lieu en février au Mans, sur les circuits Maison Blanche et Bugatti, à Magny-Cours ainsi qu’à Barcelone. Christophe Tinseau, coéquipier et coach de Frédéric, a d’abord pris le volant pour affiner les réglages de la voiture avant que ce dernier ne s’installe à son tour dans le baquet. Le pilote quadri-amputé doit prendre de nouvelles marques et appréhender le pilotage d’une LM P2.

L’équipe travaille aujourd’hui à optimiser l’ergonomie de l’habitacle. La Morgan LM P2 de SRT 41 by OAK Racing participera aux essais officiels de l’ELMS les 22 et 23 mars prochains sur le circuit du Castellet.

Les essais hivernaux des Ligier JS P3
Onroak Automotive a participé durant l’hiver à plusieurs séances d’essais à Barcelone et Magny-Cours. Ces roulages ont permis de poursuivre l’acquisition et l’exploitation de données, de faire tester la Ligier JS P3 à de nouveaux prospects et surtout d’accompagner les équipes qui ont pris possession de leurs châssis.
Les ateliers de montage de Magny-Cours tournent à plein régime afin de livrer les équipes en temps et en heure pour le début de la saison : pas moins de 19 châssis sont attendus sur la grille de l’ELMS.

Meilleur temps de la Ligier JS P2 MSR aux essais de Sebring
Moins de quatre semaines après les 24 Heures de Daytona marquées par la magnifique victoire de la Ligier JS P2-Honda d’Extreme Speed Motorsports, les concurrents du WeatherTech Championship se sont retrouvés sur la piste de Sebring pour préparer la deuxième manche du championnat qui se déroulera le 19 mars prochain. La course des 12 Heures de Sebring a une double importance puisqu’elle compte également pour le Tequila Patron North America Endurance Cup.
Ces deux journées d ‘essais, fraiches mais ensoleillées, ont été mises à profit par Extreme Speed Motorsports et Michael Shank Racing pour adapter les réglages de leurs Ligier JS P2-Honda aux spécificités du tracé de Sebring et permettre aux pilotes de se préparer pour la course. Si la priorité n’était pas à la recherche de performance, on peut cependant relever que le temps de 1.51.546 réalisé par Olivier Pla sur la Ligier JS P2-Honda #60 du Michael Shank Racing est le meilleur chrono des quatre sessions.

Road to Le Mans
Organisée en lever de rideau des 24 Heures du Mans, sur le tracé de 13,629 km, la course support réunissant les LM P3 des séries ACO et les GT3 de la Michelin GT3 Le Mans Cup a été baptisée ‘Road to Le Mans’. Le départ de la course, d’une durée de 50 à 60 minutes, sera donné le 18 juin prochain à 11h10. L’engagement sera automatique pour les concurrents de la Michelin GT3 Le Mans Cup, la course comptant au calendrier de la nouvelle série, et les demandes d’engagements pour les autres concurrents se feront entre le 18 mars et le 15 avril, période à l‘issue de laquelle un comité de sélection établira la liste des voitures autorisées à prendre le départ.

Anne Bernard,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*