Le Street-Art Racing goûte au mythe de Monza

Après le Circuit Paul Ricard et le Hungaroring, le Street-Art Racing a visité un troisième circuit légendaire cette année en mettant le cap sur l’Autodromo Nazionale Monza avec ses Aston Martin Vantage AMR GT3 et GT4. Le week-end de l’équipe belge et de ses pilotes a été contrasté, mais les points positifs sont nombreux.

Après le Circuit Paul Ricard et le Hungaroring, le Street-Art Racing a visité un troisième circuit légendaire cette année en mettant le cap sur l’Autodromo Nazionale Monza avec ses Aston Martin Vantage AMR GT3 et GT4. Le week-end de l’équipe belge et de ses pilotes a été contrasté, mais les points positifs sont nombreux.

Le Street-Art Racing vit en 2022 une saison de transition. L’équipe dirigée par Albert Bloem et Damien Hellebuyck dispute en effet un programme partiel dans l’International GT Open et dans la GT Cup Open Europe, l’objectif étant d’accumuler de l’expérience pour préparer 2023.

En ce week-end d’automne, c’est le légendaire Autodromo Nazionale Monza qui accueillait l’International GT Open. Après une première apparition très encourageante au Castellet puis un week-end marqué par… une intoxication alimentaire à Budapest, Pascal Bachmann retrouvait le volant de la superbe Aston Martin Vantage AMR GT3 Art Car dans le ‘Temple de la vitesse’.

« Quel plaisir de piloter cette voiture », confiait le Suisse. « Pour ma troisième apparition avec la GT3, j’ai vécu un très bon week-end. Pourtant, la météo ne nous a pas aidés ! Alors que les essais libres s’étaient disputés sur une piste sèche, la pluie est venue tout remettre en cause pour les essais qualificatifs samedi matin. Lors de la course de 70 minutes, il y a eu de très nombreux incidents, mais j’ai évité toute erreur et mon rythme était plutôt bon. J’ai terminé à la 14ème place du classement général, la troisième de la catégorie Am. J’ai donc pu monter sur mon premier podium avec la GT3 ! »

Le lendemain, l’ex-champion de la Am Cup en GT4 European Series faisait mieux encore lors des essais qualificatifs, bouclés à la 12e place du général et la 2e de la Am Cup sur une piste pourtant très délicate. « En course, j’ai été trop prudent au moment du départ », avoue Pascal. « Il faut dire que, quand tout le peloton arrive à plus de 250 km/h au freinage de la première chicane de Monza, c’est assez impressionnant ! J’ai perdu quelques places… que j’espérais bien reprendre. Malheureusement, un problème technique m’a contraint à l’abandon. Mais là n’est pas l’essentiel. Le plus important, c’est le plaisir pris au volant et les progrès réalisés. Vivement la suite ! »

Le Street-Art Racing est aussi présent dans la GT Cup Open Europe, la ‘deuxième division’ des meetings organisés par GT Sport où l’on retrouve des Porsche 911 GT3 Cup et des GT4. Engagés avec une Aston Martin Vantage AMR GT4, Jahid Fazal-Karim et son coach Julien Darras ont vécu un meeting riche en émotions.

« Lors de la première séance d’essais libres, Jahid est sorti de la piste dans le premier droite de Lesmo », explique Damien Hellebuyck, le Team Manager. « La voiture a été fortement endommagée. Nous avons dû prendre notre deuxième Vantage AMR GT4 pour la suite du week-end, mais au moins Jahid et Julien ont pu rouler. »

Pour Jahid Fazal-Karim, qui début en sport automobile cette saison, la découverte de Monza aura donc été animée. « Ça va peut-être vous paraitre bizarre ce que je vais dire, mais l’accident fait partie intégrante du processus d’apprentissage », estime Julien Darras. « Je dirais même que c’est pratiquement un passage obligé pour tout pilote. C’est la réaction après qui est la plus importante et je suis très heureux de la manière dont Jahid a réagi. Il a d’emblée repris le volant et la confiance est revenue peu à peu. En course, il a été très régulier et il gagne en constance, ce qui nous permet de mieux travailler sur les points à améliorer. Dans ce championnat où les Porsche 911 GT3 Cup sont bien plus performantes que notre GT4, nous n’avons pas une réelle concurrence à laquelle nous mesurer, mais la progression est manifeste. »

Après cette étape en Italie, les camions du Street-Art Racing ont déjà pris la direction de l’Espagne, la dernière épreuve de l’International GT Open et de la GT Cup Open Europe étant programmée les 14, 15 et 16 octobre sur le Circuit de Barcelona-Catalunya.

Communiqué,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*