GT World Challenge Europe Sprint/Nicolas Baert : « Fier de ce nouveau podium »

Faisant exceptionnellement équipe avec Lucas Légeret sur la quatrième épreuve de la Sprint Cup du Fanatec GT World Challenge Europe, Nicolas Baert s’est distingué à Misano. Les pilotes de l’Audi du Saintéloc Racing ont pris la 2ème place en Silver Cup samedi. Dimanche, alors qu’ils auraient pu se battre pour la victoire, un incident lors du pit stop les a relégués au 4ème rang dans la catégorie.

Depuis le début de l’année, Nicolas Baert rappelle à tous qu’il est avant tout là pour apprendre. Le Waterlootois est toutefois un compétiteur et son envie de bien faire prend logiquement le dessus. « Si j’apprends, je dois aussi me rapprocher des meilleurs ! », affirme Nico.

À Misano, alors qu’il découvrait le circuit et faisait équipe pour la première fois en Sprint Cup avec Lucas Légeret, c’est ce que le jeune Belge de 20 ans a fait ! « Samedi, j’ai réalisé ma meilleure qualif en GT », se réjouissait Nico. « Dans ce peloton hyper compétitif, j’ai signé le 10e chrono au général et le 3ème en Silver Cup. En terme de performance pure, j’étais à moins de 7 dixièmes de la pole position, ce qui est le plus petit écart depuis le début de la saison. C’est la preuve que je parviens à exploiter de mieux en mieux les pneus lors de cet exercice du tour chronométré. »

Quelques heures plus tard, Nicolas Baert confirmait largement son bon niveau de performance. « En rythme de course, nous étions aussi parmi les meilleurs en Silver Cup », reprenait l’ex-champion Junior du TCR Europe. « J’ai d’abord gagné une position au général avec un chouette dépassement à haute vitesse, puis mon équipier Lucas a même pu aller chercher la 2e place en Silver – et la 7e au général – en doublant la Ferrari d’Ulysse De Pauw. Après la victoire de Magny-Cours, c’est mon deuxième podium de la saison, mais je pense que j’en suis encore plus fier car je sais qu’il est dû à ma performance personnelle en qualif. »

Dimanche, Lucas Légeret qualifiait de nouveau l’Audi R8 LMS GT3 Evo #26 du Saintéloc Racing à la 10e place du général, le Suisse décrochant même la 2ème place des pilotes de la Silver Cup. « Mais un jour n’est pas l’autre », soupirait Nico. « Il y a eu un incident dès le premier tour et la course a été neutralisée par un Safety Car. Dans la confusion, nous avons perdu deux places au classement général et, surtout, nous avons été décrochés des leaders en Silver Cup. À la relance, Lucas s’est fait toucher par un autre concurrent… Cela a semble-t-il endommagé la roue et nous avons perdu une dizaine de secondes avec un écrou bloqué lors du pit stop. Quand je suis reparti, j’étais 4e de la Silver Cup. J’étais plus rapide que les leaders et je suis revenu super vite, mais une dernière neutralisation ne m’a pas permis de revendiquer la 3e place. Quand je vois notre rythme, je me sens super frustré de manquer le podium en Silver Cup – voire une éventuelle victoire – et un nouveau top 10 au général… »

Pourtant, encouragé par toute l’équipe Saintéloc Racing, Nico devait reconnaitre qu’il a peut-être bien franchi un palier sur les bords de la Mer Adriatique. « C’est vrai que la confiance monte », avoue-t-il. « Mais c’est aussi l’expérience. Ma participation aux 24 Heures de Portimao avec l’équipe Saintéloc la semaine prochaine me permettra d’encore accumuler des kilomètres avec l’Audi et de préparer au mieux mon prochain objectif : les TotalEnergies 24 Hours of Spa ! »

Programmée les 30 et 31 juillet, la grande classique belge de l’endurance verra Nicolas Baert, Aurélien Panis, César Gazeau et Gilles Magnus se relayer à bord de l’Audi R8 LMS GT3 Evo #26. Avec quel objectif ? « Un podium en Silver Cup pour ma première participation serait déjà un super résultat », sourit Nicolas.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*