Rallycross DA Racing à Hongrie : A la découverte du Chaudron Rouge

Quelques mois après avoir décroché un sixième titre sur la glace du e-Trophée Andros, Jean-Baptiste Dubourg va retrouver le Championnat d’Europe FIA de Rallycross, huit mois après sa violente sortie de piste à Lohéac. Le pilote de la 208 RX1, arrive sans pression avec l’ambition de savourer ce retour, sur le redoutable circuit de Nyirad en Hongrie, surnommé le ‘Chaudron Rouge’, en référence à la couleur de sa terre et son tracé enclavé.

Une nouvelle inconnue
Considéré comme l’un des prétendants au titre de Champion d’Europe de Rallycross 2021, Jean-Baptiste mettait un terme à sa saison lors du Rallycross de Lohéac en septembre 2021.

Rassuré sur sa pointe de vitesse après avoir ajouté pour la sixième fois son nom au palmarès du e-Trophée Andros, le pilote du DA Racing ne cachait pas son impatience de retrouver les épreuves de l’Euro RX au volant d’une 208 RX1 optimisée durant la trêve par les ingénieurs du DA Racing. Conscient de l’exigence des courses européennes, d’un plateau relevé avec des pilotes issus du mondial, de la découverte d’un nouveau circuit et de l’appréhension de nouvelles règles sportives qui devraient intensifier le spectacle, ‘JB’ sait qu’il doit retrouver le rythme avant de jouer les premiers rôles pour la première de ses deux apparitions en Euro RX1 cette saison.

Ce qu’il en pense
Jean-Baptiste Dubourg : « C’est toujours un plaisir de retrouver l’atmosphère des courses internationales et de l’Euro RX1. Néanmoins, la donne est légèrement différente par rapport aux précédentes saisons, en effet je ne suis engagé que sur les deux premières courses du Championnat d’Europe (Hongrie et Suède). J’ai eu de bonnes sensations lors des essais, mais il faut maintenant retrouver le rythme de la course. J’ai effectué une très bonne rééducation, je suis prêt physiquement, mais je ressens encore quelques douleurs, inhérente à une telle fracture. L’objectif ce week-end sera avant tout de reprendre mes marques au volant de la 208 RX1. Le plan est de monter en puissance sur un circuit typé ‘off-road’, à l’image de ce que j’ai pu connaître en Sprint Car. Je suis impatient de découvrir ce tracé qui a été le théâtre de courses toujours riches en rebondissements. L’une des clés de ce week-end sera le départ avec un premier virage qui privilégie les pilotes placés à la corde. Nous allons également découvrir un nouveau règlement sportif qui risque de rebattre les cartes après chaque manche qualificative. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*