Clio Cup : Festival d’action en vue à Imola

La Clio Cup poursuit sa montée en puissance en accueillant quarante-quatre pilotes ce week-end à l’Autodromo Enzo e Dino Ferrari d’Imola pour la deuxième manche de la Clio Cup Europe et le coup d’envoi de la Clio Cup Italia. Sur ce tracé mythique du sport automobile, de nombreux concurrents italiens espèreront s’imposer à domicile pour lancer leur campagne de la meilleure façon face à leurs rivaux venus de toute l’Europe.

Deux semaines seulement après le Grand Prix d’Émilie-Romagne, Imola se prépare à recevoir la Clio Cup. Figurant parmi les rares circuits antihoraires du calendrier, la piste italienne est souvent propice à des courses spectaculaires avec ses chicanes et ses freinages brutaux mettant à l’épreuve la bravoure des plus téméraires… Et ce premier rendez-vous en Italie s’annonce d’autant plus passionnant qu’il confirmera ou infirmera les premières tendances vues en Clio Cup Europe tout en permettant aux protagonistes italiens de se jauger sur la scène européenne !

Clio Cup Europe : stop ou encore pour Jurado ?
Double vainqueur à Jarama, Anthony Jurado (Milan Compétition) s’est emparé des commandes de la Clio Cup Europe. S’il arrive à Imola avec l’envie de creuser l’écart, le Français sait toutefois qu’il aura fort à faire face à ses plus proches poursuivants, Marc Guillot (Milan Compétition) et David Pouget (GPA Racing), tous deux victorieux l’an dernier à Imola. Actuellement quatrième du classement général, Nicolas Milan (Milan Compétition) veut aussi accélérer sa montée en puissance dans la défense de son titre, à un moment crucial marqué par l’arrivée de nouveaux prétendants, dont Tomáš Pekař (Carpek Services), couronné à trois reprises en Clio Cup Central Europe.

Fort de son doublé en Challengers Cup, le Polonais Jerzy Spinkiewicz (Uniq Racing) vise plus que jamais une première victoire scratch qui lui permettrait de distancer ses rivaux. Après leurs podiums en Espagne, Mathieu Lannepoudenx (Milan Compétition), Alex Lahoz (Cotauto Motorsport) et Guillaume Maio (GM Sport) espèrent cependant le détrôner tandis que Juuso Panttila (Carpek Services), Nico Abella (Chefo Sport) et Lin Chen Han (Uniq Racing) ambitionnent un premier podium. En parallèle, plusieurs concurrents italiens souhaitent mettre à profit leur connaissance du terrain pour bouleverser la hiérarchie, à l’instar de Jacopo Giuseppe Cimenes (Essecorse), Luciano Gioia (Essecorse), William Mezzetti (Progetto E20 Motorsport) et Lorenzo Nicoli (Progetto E20 Motorsport). D’autres visages familiers effectueront également leur première apparition de la saison à Imola, avec l’Italien Alessio Alcidi (Tuder Motorsport), l’Argentin Mariano Alonso (GPA Racing) et le Serbe Nikola Miljkovic (Tempo Racing Team).

En Gentlemen Drivers Cup, Rene Steenmetz (Chefo Sport) et Quinto Stefana (Milan Compétition) s’apprêtent à reprendre leur duel après s’être partagé les victoires à Jarama. Les deux hommes s’attendent toutefois à une réplique de Stephan Polderman (Chefo Sport) et Michel Faye (GM Sport), tous deux montés sur le podium en Espagne. Il faudra aussi surveiller les progrès de l’Argentin Gabriel Alonso (GPA Racing), vainqueur du BRM Award en 2021, tandis que le Français Horn (GPA Racing) et les Italiens Andrea Argenti (SI Racing Team) et Daniele Pasquali (Tuder Motorsport) lanceront leur campagne européenne à Imola.

Clio Cup Italie : qui succèdera à Marc Guillot ?
Marc Guillot ne remettant pas son titre en jeu, la course à sa succession s’annonce grande ouverte. Dans ce peloton aux cartes redistribuées, trois favoris semblent émerger : les Italiens Gabriele Torelli (Faro Racing) et Felice Jelmini (PMA Motorsport), tous deux victorieux en Clio Cup Europe l’an passé, et l’Autrichien Sandro Soubek (Mair Racing Osttirol), grand animateur de la Clio Cup Central Europe.

Moults pilotes veulent toutefois se mêler à la bataille. Deuxième et troisième de la Challengers Cup la saison dernière, Alessio Alcidi et Lorenzo Nicoli souhaitent faire mieux, mais ils devront composer avec William Mezzetti, Daniele Pasquali, Giacomo Trebbi (MC Motortecnica), Sandro Cutini (Proteam Race) et Cristian Ricciarini (Essecorse), titré en Clio Cup Italia en 2009 et 2016. Déjà présents à Jarama, Jacopo Giuseppe Cimenes et Luciano Gioia désirent aussi créer la surprise, tout comme Gianalberto Francesco Coldani (MC Motortecnica), Damiano Puccetti (PMA Motorsport), Cosimo Papi (Scuderia Costa Ouest) ainsi qu’Alex et Mattia Lancellotti (Faro Racing) dès leurs débuts.

Défaits par Alessandro Sebasti Scalera il y a quelques mois, Quinto Stefana et Due (Oregon Tam) devraient se disputer sa suite au sommet de la Gentlemen Drivers Cup. Les deux hommes devrront toutefois se méfier de Vittorio Zadotti (Scuderia Costa Ouest) et d’Andrea Argenti, tous deux montés en puissance en 2021. Novice en Clio Cup, Andrea Cordini (Oregon Team) se joindra également à la catégorie.

Complété par le Kazakh Yeraly Ospanov (Milan Compétition), colauréat du BRM Award 2021, et les journalistes italiens Andrea Farina et Edoardo Curioni (Press League by Oregon Team), l’impressionnant plateau réunissant quarante-trois Clio Cup entrera en piste dès vendredi. Prévues samedi à 19h20 et dimanche à 16h30, les deux courses du week-end d’Imola seront diffusées et commentées en direct sur la page Facebook Renault Clio Series et la chaîne YouTube Renault Clio Series.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*