Dakar Étape 1B : Paroles de Pilotes au terme de la boucle de Hail

Une sacrée journée ! Pour les cadors autos principalement, Stéphane Peterhansel victime du bras arrière de son Audi Hybrid et Carlos Sainz, deux heures de tourisme sur la piste ! Un rescapé pas bien loti non plus, Mattias Ekstrom qui sauve les pots cassés du constructeur allemand.

Par contre, quel suspense à motos avec des prétendants à la victoire qui se chipotent chaque jour. Non seulement bataille de pilotes mais aussi de constructeurs, Gas-Gas, Honda, KTM et Yamaha. Pas belle la vie sur deux roues ?

– Moto : Le pilote Yamaha, Adrien van Beveren fait partie de ceux qui n’ont pas trop subi les difficultés de navigation du jour, et signe le 4ème temps, mais perd tout de même plus de 12 minutes sur Daniel Sanders, toujours leader du classement général.
« Une étape déjà très costaud. Au début, je n’arrivais pas à me lâcher. Il y avait trop de traces devant moi et ce que j’aime dans le rallye, c’est ouvrir. Je n’étais pas bien sur la première partie de l’étape, mais ensuite je me suis dit lâche toi, c’était sur du sable vraiment très rapide. Puis j’ai roulé avec Pablo (Quintanilla), nous avons attaqué à bloc. Il a hésité à un moment, il a fait demi-tour mais j’ai continué sur ma intuition, et je me suis rendu compte que j’étais seul à ouvrir la spéciale. C’est fou comme la situation peut se renverser. C’est tout de suite une bonne leçon… dès la première étape, on a un exemple d’une spéciale où la navigation est très compliquée. Cela veut dire qu’il va falloir rester super vigilant tout en gardant un gros rythme. Ça y est, la course est lancée, là ! »

– Moto : Formidable le ‘Chucky’, vainqueur de la super-spéciale, il remporte l’étape 1B. Il a du répondant le bougre et sa pugnacité est tonifiante. Souriant au but, il donna l’impression de s’être amusé… de la concurrence.
« Les pluies de cette nuit ont rendu la navigation difficile, on a dû trouver la bonne trace vers la fin après que certains se soient perdus, la suite a été intense. J’ai essayé d’imprimer un bon rythme en début de spéciale et sur la fin j’ai ouvert seulement quand je l’ai pu. Demain je vais rouler à 80-70% en privilégiant le road-book pour ne pas perdre beaucoup de temps comme l’ont fait ceux qui ouvraient aujourd’hui. Au ravitaillement, j’ai pu parler avec les pilotes de devant et c’était en effet un avantage de passer derrière leurs traces d’après ce qu’ils avaient vécu. Demain c’est ce qui m’attend et cela va être une journée de folie. Je vais devoir être complètement concentré sur le road-book et remettre ma vie entre ses mains, ce sera un jour très important pour moi demain. »

– Moto : Le Californien Mason Klein vit le rêve américain à Ha’il. Ce débutant dans la discipline frappe fort d’entrée, tiendra t’il les 11 autres jours sur le rythme qu’il a utilisé aujourd’hui ?
« Je n’étais pas très à l’aise dans les dunes au début, c’est pour cela que j’ai été content de voir des cailloux et même la côté de fou à laquelle on a eu droit et où j’ai perdu un peu de temps. La navigation est très compliquée, mais je l’ai prise note après note et j’ai vu que devant ils avaient fait régulièrement des erreurs, moi j’ai essayé de me tenir au road-book. Mais je ne suis définitivement pas dans mon élément dans les dunes. 4e, je n’aurais jamais imaginé ça. C’est incroyable d’être ici. Je pense que Skyler, qui est mon mentor et qui est la raison principale pour laquelle je suis ici, aura pas mal de choses à me dire ! »

Quad – Après avoir obtenu la 7ème place du Dakar en tant que rookie en 2021, le Lituanien Laysvidas Kancius se positionne comme un candidat au titre en remportant sa première spéciale, avec la tête du classement général en prime.
« C’est une bonne étape pour moi… j’ai été rapide. Avant le départ, je visais la 5ème place et à l’arrivée je suis premier, c’est super. Je ne pense pas à demain, je vais juste rentrer au bivouac et prendre les choses calmement. Pas de stress. »

– Auto : Vainqueur d’une deuxième spéciale consécutive, le pilote Toyota Nasser Al-Attiyah a surtout creusé un écart déjà conséquent sur la concurrence. Il domine le classement général avec 12’44 d’avance sur Sébastien Loeb grâce à une navigation aux petits oignons signée Matthieu Baumel !
« C’est incroyable, parce que c’était une étape très difficile, je la pensais plus simple. Matthieu a fait un super boulot, surtout dans la deuxième partie de l’étape. A un moment, on a vu une piste qui allait un peu trop à droite, il m’a dit ‘non, va à gauche’, puis au way-point suivant on a vu que c’était le bon chemin. Et ensuite avec Seb on a roulé devant, on a bien attaqué. Je suis très heureux, la Toyota marche très bien, je m’amuse beaucoup avec cette T1+, je la sens sûre. On va faire de notre mieux, mais là, on a fait une belle étape. Ce n’est pas le moment de contrôler. Demain ce sera une journée différente, en plus il va y avoir le marathon, mais c’est sûr que je ne vois personne arriver, donc je crois que c’est une bonne journée. »

– Auto : Victime de deux crevaisons malgré ses grandes roues, Sébastien Loeb assure en terminant 2ème du jour.
« Ce n’était vraiment pas simple, nous nous sommes fait avoir pour commencer par deux crevaisons avant la neutralisation. En deuxième partie, je n’avais pas le droit à l’erreur. Puis Nasser nous a rattrapés, je roulais un peu cool et derrière lui c’est finalement un peu plus simple avec moins de cailloux donc je me suis dis que l’on pouvait continuer à rouler sur un bon rythme et au bout nous sommes à l’arrivée dans une situation bien mieux qu’à la neutralisation. Nasser (Al-Attiyah) et Matthieu (Baumel) sont forts, tous les deux. On le voit derrière eux. Ils se permettent de couper, de revenir sur la piste sur un gros rythme, c’était beau à voir. Ce n’est que la première étape qui n’était pas annoncé comme l’une des plus difficiles, je pense qu’il va falloir rester concentré. Avec Fabian (Lurquin), cela se passe bien, on n’a pas fait trop d’erreurs, même si on a ensuite suivi Nasser je pense qu’il se serait bien débrouillé. Le début de journée ne nous a pas mis en confiance, mais au final, c’est plutôt bien. »

Auto – Le pilote tchèque, Martin Prokop a signé le 3ème temps du jour, mais ce bon résultat ne compense pas son amertume : il craint que la pointe de vitesse de son véhicule soit insuffisante pour rivaliser au sommet.
« Je ne peux pas dire que c’était une bonne journée, parque j’ai bien vu que la vitesse de la voiture, ce n’est pas ce dont nous avons besoin. Nous sommes au maximum à 152/155 km/h, et je vois des gars qui me dépassent très facilement. Je ne sais pas si le temps est correct, mais nous n’avons fait aucune erreur, mon copilote a fait un super travail. Malheureusement, nous ne pourrons pas changer ça, il va falloir faire avec. Je vais devoir me battre différemment, j’espère que ça va bien se passer. Quand les autres me dépassent, qu’est-ce que je peux faire ? »

SSV – L’Américain de la Red Bull Junior Team, Seth Quintero devant Chaleco Lopez avec 2 minutes.
« L’étape 1 s’est bien passée, ma façon de voir les choses et de rouler calmement dans les parties serrées et le plus vite possible dans le rapide et c’est exactement ce que j’ai fait. En arrivant au ravitaillement on avait un avantage de 8 ou 9 minutes, ce qui était incroyable. On a dû perdre ensuite quinze minutes comme beaucoup d’autres sur une note pas évidente de navigation, mais au final on conserve notre première place en T3 et on doit rentrer dans le top 12 au scratch. J’apprends vite depuis que je suis tout petit et je suis toujours curieux d’apprendre, et c’est ce que je fais avec le Dakar ! »

Camion – Le quadruple vainqueur du Dakar Eduard Nikolaev a signé le 2ème temps du jour et pointe en 3ème position du classement général dominé par son coéquipier et tenant du titre Dmitry Sotnikov.
« Aujourd’hui c’était une journée difficile, avec un haut niveau en navigation et aussi de très hautes dunes. Mon équipage a fait un super travail. Le camion Kamaz n’a aucun problème pour affronter les dunes. Au final, je termine 2ème aujourd’hui parque Sotnikov a gagné. Il y a eu une belle bagarre toute la journée entre les camions de l’équipe. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*