Objectifs Dunes : Bilan d’une saison remplie et réussie !

Jacky Ickx disait au début des années 80 que le rallye-raid était une course entre les trous. Vu que tout le monde passe les trous à peu près à la même vitesse, le but du jeu consiste à aller le plus vite possible entre deux trous. Rappelons qu’à l’époque il partait traverser le Sahara avec une CX à peine préparée… une autre époque…

La philosophie n’a pas beaucoup changé mais de nos jours, il n’y a plus que des trous car l’organisateur trace des parcours plus sélectifs, plus sauvages… Il faut donc être sur le fil en permanence, à la limite de la rupture, la prime allant à celui qui encaissera le plus de chocs sans casser. Nous ne partons bien sûr plus avec des CX et nos voitures sont devenues de véritables blindés capables de rouler partout, tout le temps et à des vitesses que nos anciens n’auraient jamais imaginées mais, parce qu’il y a toujours un ‘mais’ la mécanique a de la mémoire et les efforts acharnés d’un jour se paient souvent quand on ne s’y attend plus…

Et puis il y a les hommes dans tout ça, les machines ne cassent plus mais encore faut-il pouvoir rester dedans. L’équipage malmené, le châssis boulonné aux tripes doit être à l’affut du moindre bruit, du moindre comportement anormal de la voiture dans une ambiance où tout est à première vue anormal. La limite, toujours la limite…

Pas besoin de préciser que finir la course dans ces conditions est déjà une victoire pour une équipe comme la notre et se classer dans le milieu de tableau presque un exploit !

Partant de ce constat, on peut dire que l’équipe Objectif Dunes a une nouvelle fois rempli sa mission sur le Rallye du Maroc ! Il y a tant à dire sur chacun, sur nos commandos en assistance qui ont su chaque soir remettre les voitures en ordre de marche au prix de nuits blanches systématiques, les équipages qui ont su déjouer les pièges sur près de 2000 kilomètres.

Il peut parfois être difficile de trouver les mots, de pouvoir expliquer au plus grand nombre ce qu’est notre vie de sanglier pendant une semaine, de décrire cette limite qui devient loi dans le désert, qui punit systématiquement ceux qui jouent trop avec.

Le mieux c’est encore d’en parler, beaucoup et avec le plus grand nombre, alors quoi de mieux que ces 5 jours de salon de l’Auto que nous venons de vivre, à rencontrer le public, les faire monter dans la voiture, répondre à toutes leurs questions et recommencer encore et encore jusqu’à ce que les mots viennent d’eux même, que nous ne parlions plus d’aventure mais que nous soyons l’aventure !

Encore merci pour votre support
Amicalement

L’équipe Objectif Dunes

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*