Yann Ehrlacher : De Sotchi à l’e-Andros…

Yann Ehrlacher est devenu champion WTCR pour la seconde année consécutive le week-end dernier à Sotchi en Russie. Le talentueux pilote français, neveu d’Yvan Muller et fils de Cathy, membre du Cyan Racing Lynk & Co rempile pour un nouveau programme l’e-Andros à Val Thorens.

L’Alsacien vit intensément. Sa saison en WTCR, il l’a construite sans focaliser sur le titre confiait-il lors de la manche française à Pau-Arnos. Pourtant, il y est parvenu malgré une adversité coriace et importante. Durant les trois derniers meetings de la saison, ce jeune pilote qui court depuis huit ans, applique une tactique précise en prenant les courses les unes après les autres et sans jouer le comptable. « J’optimise ainsi mes chances et de cette façon je ne me colle pas de pression ! » avoue t’il.

Quand Yann a rejoint le WTCR, les conseils de tonton Yvan (Muller) ont été assurément précis et constructifs, lui permettant de les mettre en pratique et de connaître mieux que quiconque les ficelles pour parvenir à ce double titre. Car, Yvan est un rusé, un excellent pilote rapide ! Après avoir acquis de l’expérience et, extrêmement ferme mentalement, Ehrlacher a les pieds bien posés sur le sol ou sur la glace. Il avoue « avoir progressé mentalement et gérer la saison du WTCR en faisant abstraction à tout le reste. Je sens être sorti plus fort de cette saison… »

A peine rentré de Russie, Yann retrouve le froid ce week-end à Val Thorens et son AS 01Dupessey électrique (MRacing by Muller) estampillée du #68 comme sur les portières de sa WTCR, numéro du Haut-Rhin. Significatif non ?

L’e-andros lui tend les bras pour cette prolongation de la saison qui s’étirera jusqu’à la fin du mois de janvier. « Dès le titre WTCR en poche, je me suis concentré sur le nouvel objectif en Andros…. » conclut Yann toujours incisif.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*