Dakar 2022 : Christian Lavieille et Johnny Aubert sont prêts !

Tests effectués, matériel chargé sur les ferrys au port de Marseille… maintenant, commence l’attente ! Pour Christian Lavieille et Johnny Aubert dont ce sera la première association dans le même habitacle d’un Optimus du MD Racing, l’heure est aux terminaisons ! La plus importante pour eux, travailler le physique, courir ou pédaler sont leur quotidien avant d’embarquer dans le charter qui les portera à Djeddah ! Celle-ci sera la Ville d’Arabie Saoudite qui abritera les vérifications d’usage (administrative et technique) avant de recevoir le ‘bon’ pour participer à la 44ème édition du Dakar. Elle sera exclusivement disputée sur le sol saoudien pour la troisième année consécutive avec un départ de Ha’il (1er janvier 2022) et une arrivée à Djeddah (14 janvier). Du sable, des dunes, des cailloux dans des coins que le pays cache mais que le directeur du Dakar, David Castera a déniché pour tracer des spéciales de qualité où tout le monde devra se surpasser et où, la navigation jouera un grand rôle. Ce qui mettra Johnny (Aubert) à l’épreuve alors que Christian tournera le volant et regardera où placer les roues de son Buggy pour éviter les pièges et la sortie des pelles en cas d’ensablement.

« A l’annonce du parcours définitif, j’étais heureux de voir autant de sable. Je l’adore. Les dunes aussi sont un élément dans lequel j’aime évoluer. J’ai bien compris que le patron du rallye avait cherché un juste milieu entre le facile, le rude, le possible… on le verra en janvier ! L’Optimus que je vais mener sera dans son élément et, même si, dans tout rallye-raid une part de risque dans les dunes existent, il sera pour tout le monde. »

Visiblement, Christian Lavieille est heureux de rester chez MD et ce, pour la deuxième année consécutive avec des partenaires qui le soutiennent et vers lesquels, il adresse ses remerciements : « L’an dernier, nous étrennions un nouveau Buggy avec lequel quelques problèmes de jeunesse se sont révélés. Cette année, le nouveau modèle ne révèle rien de révolutionnaire. Le fiabiliser et peaufiner les finitions ont été à l’ordre du jour, SADEV a bien travaillé sur la boîte de vitesses et le set-up des suspensions convient… » Un état des lieux que le fer de lance du MD Racing, 11ème en 2021,  tire après avoir roulé lors de tests courts et instructifs.

Et pour Johnny Aubert dont c’était les premiers tours de roues dans l’habitacle, l’ex-motard a pu vivre du ressenti. « C’était important pour Johnny aussi de s’installer à ma droite. J’ai perçu son enthousiasme et sa motivation dans le challenge qui nous attend… »

« Je suis pilote, j’aime piloter donc j’ai réfléchi sur la potentielle frustration de me retrouver à droite. Mais acquérir de l’expérience de navigation, l’opportunité de me retrouver dans une voiture performante avec un pilote talentueux et expérimenté m’a rapidement décidé. J’ai aussi accepté car c’est Christian ! J’aime beaucoup le pilote et l’homme. Nous venons tous les deux de la moto, nous sommes des personnes calmes et réfléchies. Il a une vision du sport et de la vie qui me sont proche. Nous pourrons, je pense, former un binôme performant et faire de belles choses en course » a déclaré Johnny.

Christian et Johnny avaient programmé avec l’aide de David Casteu (le patron du Team Sherco, basé à Erfoud au Maroc), d’aller rouler quelques jours dans les dunes de Merzouga avec un road-book. Malheureusement la fermeture du Maroc prive l’équipage de cet entraînement. Ils cherchent une autre solution afin de s’harmoniser dans leur rôle respectif avant de partir.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*