Tunisia Desert Challenge Prologue : Victoires françaises dans les catégories Autos et Motos !

Le Tunisia Desert Challenge a débuté par un court prologue disputé autour de Djerba . Il a déjà créé surprises.

Autos & Buggys, succès français
Thierry Bunel fut le plus rapide du prologue en signant un temps inégalé dans la catégorie de 35’51. Philippe Lambilliotte lui a livré un beau match, mais il a finalement échoué à 11 »du vainqueur. Pedro de Uriarte, qui fait équipe avec Olivier Imschoot termine troisième ; Magda Zajac et Ronald Schoolderman se classent respectivement aux quatrième et cinquième rangs.
Vincent Vroninks à 5′ occupe la sixième place et précède Erwin Imschoot, Rik van den Brink et Yvan Pierre Dard. Agostini Rizzardi complète le top dix.

SSV
Dans la classe SSV, la bataille s’annonce passionnante. La victoire dans le prologue appartient à Stéphane Zosso de Suisse. Avec sa partenaire Caroline, ils ont réalisé un chrono de 33’24, le plus rapide globalement. Jasper Versteijnen termine deuxième à moins d’une minute du vainqueur et Martin van den Brink se classe troisième. Le Belge le plus rapide Davy Lenaerts occupe la quatrième place, il précède Rudy Verheyen.
Gert Huzink sixième devance Monny Krant et Cedric Passarelli. Kees Box termine neuvième devant Stéphane Cuttat qui boucle le top 10. Le Français a concédé un peu plus de neuf minutes au vainqueur Zosso.

Motos
Dominique Robin (#111) s’est montré l’expert du prologue sur le Tunisia Desert Challenge. Le motard français expérimenté qui prépare le Dakar signe un temps de 36’29 sur les 39 kilomètres mais avoue avoir manqué un Cp et quatre WP. Il écopera de pénalités après concertation du jury. Il laisse Gwen Backx terminer à la deuxième place. Le franco-vietnamien Duong Nguyen Khoa troisième accuse un retard d’une minute, Mario Patrao et Tomas de Gavardo se classent aux quatrième et cinquième places.

Camions
Succès flamand en camions avec Paul Verheyden sur DAF qui signe un chrono de 42’04. Les deux équipages italiens, David Giovannetti et Paolo Calabria suivent et Eimbert Timmermans se place au quatrième rang devant Peter van Delm.

Stéphane et Caroline Zosso, vainqueur SSV : « Le rallye a mal commencé. Le moteur s’est coupé après avoir couvert 50 mètres, nous avons tout resserrer. Ca m’a un peu énervé. J’étais un peu frustré puis, j’avais la rage au ventre, j’ai un roulé un peu vite. Ma femme avait du mal à lire les notes car les enchainements étaient très courts, mais elle a de l’expérience. C’était très stressant mais, il fallait envoyer les notes justes. Ceux qui ont moins d’expériences ont du souffrir. Au final nous sommes les vainqueurs en SSV et leader au général toutes catégories confondues. Le classement est encore provisoire mais je suis satisfait.
L’organisation est vraiment top, la sécurité, l’hélicoptère, les médias. C’est important pour moi mais aussi pour les clients que j’ai entraîné ici. Nous savons que tout va bien se passer. Nous avons d’ailleurs des pilotes expérimentés mais aussi cette année deux équipages novices, c’est leur premier rallye. Tout le monde a terminé cette première journée, c’est bien. Ensuite les road books sont bien, pas de liaison ou très très peu, ça évite de fatiguer les machines et les pilotes. Les paysages sont magnifiques. »

Thierry Bunel Gourdy, vainqueur Car & Buggy : « Pour moi, c’était une journée agréable. Nous avons signé la victoire du prologue, une courte étape d’une quarantaine de kilomètres, mais elle était belle. Je me suis bien amusé avec ma navigatrice, qui n’est autre que mon épouse.
« J’ai déjà soixante-dix ans, je n’ai pas de stress pour les étapes suivantes. J’aime bien l’ambiance qui règne dans les organisations de Gert Duson. J’ai participé plusieurs fois au Morocco Desert Challenge. Maintenant c’est la première édition du Tunisia, je n’ai aucun doute que ça va bien se passer. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*