Rallye du Maroc : Baud et Garcin, un équipage qui se complète…

Lionel Baud n’est pas un homme tapageur, ni celui de se mettre en valeur. Il ressemble à une ombre derrière le volant de sa 3008 PH Sport (Bernard Piallat), concentré, casqué et ganté, prêt à s’envoler. Le pilote d’Annecy n’est pas des plus expérimentés en rallye-raid, il est dans la famille depuis 2008. Deux Dakar au compteur (2016 et 2021) entrecoupés de deux Africa Eco Race, quelques courses à gauche et à droite en Andalousie par exemple et ce Maroc dont c’est une première. C’est aussi avec son navigateur Jean-Pierre Garcin, une nouvelle association dans l’habitacle.

Les deux hommes apprennent à se connaître, à se compléter, à former une vraie association comme ce fut le cas avec Christian Lavieille que Jean-Pierre a secondé durant des années.

« Je me régale. La 3008 est formidable à conduire, elle a beaucoup de couple et se veut sécuritaire. On y va petit à petit… » reconnait Lionel légèrement souffrant durant cette étape 3 après avoir connu le mal des dunes durant l’étape 1, dans l’erg de Chegaga.

L’équipage qui ne se ménage pas est rentré ce soir une nouvelle fois dans le top 10 et occupe actuellement la 6ème place du général. Il est certain que l’expérience de Garcin est une manne pour le pilote qui apprécie le travail de son nouvel équipier en remplacement de Loïc Minaudier qui a rejoint Mathieu Serradori avec lequel il a remporté le Silk Way Rally.

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*