Paul Ricard: La première victoire au général de Sandro Perissoutti, la confirmation de Louis Rousset

Ce week-end varois sur le Circuit Paul Ricard a souri au VPS Racing qui a raflé les quatre victoires grâce à ses pilotes, Louis Rousset et Sandro Perissoutti, au terme de courses âprement disputées.

Course 3 (samedi, 9h55) : Sandro Perissoutti l’emporte au général !
La tension est à son comble pour cette toute dernière journée de la saison 2021 de Mitjet International. Les nuages menaçant au-dessus du Circuit Paul Ricard n’inquiètent pas pour autant les pilotes, bien décidés à en découdre et surtout à prendre du plaisir lors de cette première des deux courses dominicales.

Le départ est une nouvelle fois impressionnant, qui plus est avec la grille inversée pour le top 10, avec plusieurs voitures de front. Sandro Perissoutti (VPS Racing), parti en 5ème position sur la grille, a été l’auteur d’une très bonne impulsion lui permettant de se défaire de tous les pilotes devant lui, au freinage du premier virage. En tête au volant de la Mitjet 2L #79, il prend aussitôt quelques longueurs d’avance tandis que les premiers virages font du grabuge derrière lui. Povilas Jankavicius (Arctic Energy) s’est lui aussi illustré au départ, en remontant dans le top 3, dès les premiers instants.

Paul-Adrien Pallot (MV2S Racing) a perdu gros dans ce premier secteur, suite à un accrochage avec Ronald Basso (Racing Spirit of Léman), alors qu’il joue le titre Mitjet Challenge Junior. Contraint de repasser par les stands, le pilote MV2S Racing doit changer son approche de la course pour remonter dans la hiérarchie.

Bien loin de toutes ces considérations, Sandro Perissoutti n’a personne devant lui et imprime son rythme. Son équipier chez VPS Racing, Louis Rousset, assuré du titre 2021, ne s’endort pas sur ses lauriers et remonte au 3ème rang au bout de deux tours, après être parti 10ème. Il remonte sur Povilas Jankavicius et le dépasse pour le gain de la 2ème position. Il rattrape ensuite Sandro Perissoutti qui ne résiste pas outre mesure face au récent champion, qui s’empare des commandes. A deux tours de l’arrivée, Louis Rousset joue la carte de l’équipe et laisse la porte ouverte à Sandro Perissoutti qui s’impose pour la première fois au classement général et décroche un nouveau succès en Junior. En marquant le maximum de point, il revient ainsi dans la course au titre Junior, face à Paul-Adrien Pallot qui fait chou blanc.

Le podium du classement général est complété par Povilas Jankavicius, qui a pris le meilleur sur Sébastien Seveau dans les derniers mètres.

Dans le top 5 scratch, Jérémy Lourenço décroche une deuxième victoire consécutive ce week-end en Gentleman, juste devant Le Tone, à nouveau sur le podium dans le Var avec une magnifique 2ème place acquise au terme d’une course très disputée, notamment face à Manu Damiani (GTDRIVE), 3ème.

A la lutte dans le peloton, les Seniors ont joué des coudes et certain y ont laissé des plumes. Ce ne fut pas le cas d’Yvan Dupuis qui a fait sa course et s’impose dans cette catégorie.

Sandro Perissoutti (VPS Racing) – Scratch & Junior : « Un grand merci à Louis et le team pour cette stratégie d’équipe. En ce qui concerne la course, je prends un super départ qui me positionne 1er et ensuite je savais que cela allait être la bagarre derrière moi, donc il fallait que j’en profite pour creuser l’écart. J’ai essayé de faire des tours propres tout en essayant d’améliorer mes chronos. Je voyais Louis revenir et finalement nous réalisons le doublé. Merci à toute l’équipe VPS, encore merci à Louis, a Mitjet, à tous mes partenaires et toute ma famille venue nombreuse ici. C’est super de terminer l’année avec une victoire au général. Je l’ai attendue toute la saison, et elle arrive dans ma dernière course. C’est fantastique. »

Jérémy Lourenço – Gentleman : « C’était une super belle course. J’ai pris 30 secondes de pénalité à l’issue de la course 1, ce qui m’a fait partir en 22e position. J’ai réalisé un très bon départ, j’ai été opportuniste et les planètes se sont bien alignées. Je suis content et cela se termine bien. Étonnamment, c’est l’une des premières courses que j’ai l’impression de bien gérer. C’était vraiment un bon moment à vivre. »

Yvan Dupuis (MV2S Racing) – Senior : « J’ai plutôt bien réussi à éviter les obstacles qui étaient présents sur la piste. Il y en avait quelques-uns et j’ai eu la chance de pouvoir tous les éviter. J’ai également bien roulé puisque j’ai amélioré mon chrono d’hier et on s’est bien bagarrés avec mon copain de la #25. C’était super et on a bien transpiré ! »

Course 4 (dimanche, 17h25) : le dernier mot pour Louis Rousset !
Il y a de l’orage dans l’air, pas dans le ciel malgré la masse de nuages et quelques gouttes de pluie, mais bien en piste entre les pilotes qui jouent les derniers titres en jeu ainsi que les positions au classement général à l’issue de la saison.

La grille inversée propose une fois de plus une première ligne inédite, partagée par Jérôme Thiel (GT Auto Racing) et Alexandre Guesdon (Génération Stunt). 4ème sur cette grille, Paul-Adrien Pallot prend la meilleure impulsion lorsque les feux passent au vert et s’infiltre sur le côté gauche de la ligne droite pour virer en tête au premier virage.

Avec une cinquantaine de voitures au départ, la lutte est intense à tous les étages dans le peloton dans lequel remonte les candidats au podium, à l’instar de Louis Rousset. Le pilote VPS Racing, champion 2021 de Mitjet International, est rapidement remonté dans le top 3, puis s’est attaqué à Sébastien Seveau (Génération Stunt) alors en tête avec un dépassement imparable dans le double droite du Beausset.

La sortie de piste de la Mitjet #67 d’Harry Eak dans les dernières minutes a scellé la hiérarchie de la course suite à l’intervention de la Safety Car.

Louis Rousset s’est ainsi imposé pour la troisième fois du week-end, devant Paul Cauhaupé (Pole Position 81) qui signe son meilleur résultat en Mitjet International, en plus de la victoire en Junior. La troisième marche du podium est occupée par Sébastien Seveau.

En terminant 4ème du classement général de cette course, Paul-Adrien Pallot marque suffisamment de points pour s’assurer le titre Junior.

La victoire et le titre Gentleman reviennent à Jérémy Lourenço (Génération Stunt) qui aura été l’un des acteurs de cette lutte dans le top 5, et ce, tout au long de la saison ! Il s’impose devant Romano Ricci (Racing Spirit of Léman) et Manu Damiani (GTDRIVE).

Alain Grand s’est refait une santé lors de cette quatrième course pour terminer la saison sur une bonne note. A la lutte face à Michel Ghio, notamment, le pilote TM Évolution remporte la catégorie Senior et sécurise également le titre.

Louis Rousset (VPS Racing) – scratch : « Je n’ai pris aucun risque au départ, car je savais que le risque de contact était élevé. Je voulais ramener la voiture comme je savais que j’étais déjà champion. Je décroche néanmoins la victoire et je suis très heureux. C’est une saison incroyable, moi et l’équipe ne nous nous attendions pas à être à pareille fête. J’ai hâte de voir ce que l’année prochaine me réservera. Un grand merci à toute l’équipe et les mécanos qui ont accompli ce beau travail, pour leur première année. Bravo à eux et merci à mon partenaire Petit Forestier pour le soutien. »

Paul Cauhaupé (Pole Position 81) – Junior : « C’était une course très, très intense avec un bon départ où j’ai dû couper comme plusieurs pilotes, vu que je me suis fait tasser, mais j’ai relâché pour ne pas gagner du temps et ainsi éviter une pénalité. J’ai réussi à m’échapper avec Louis et ensuite nous étions cinq à nous battre et c’était super. A la fin, j’ai réussi à doubler Sébastien Seveau avant la Safety Car qui m’a permis de conserver la deuxième place et je suis très content. Avec Lédenon, j’ai appris beaucoup de choses en Mitjet et j’espère participer au championnat l’année prochaine. »

Jérémy Lourenço (Génération Stunt) – Gentleman : « Je suis hyper content parce que le niveau est assez relevé dans cette catégorie Gentleman et puis j’ai quasiment été dans le top 5 toute l’année. Ce n’est pas démérité et je suis content pour le team, tous nos potes mécanos qui ont super bien travaillé. Je me suis battu, mais c’était vraiment très propre, que ce soit avec les jeunes et les anciens. Il y avait un peu un côté chevaleresque. C’était engagé, mais respectueux. Que du bonheur. »

Alain Grand (TM Evolution) – Senior : « Au deuxième tour de la précédente course, j’ai un triangle qui a cédé et j’ai dû abandonner. Je suis parti loin, 43e, mais je suis tout de même remonté malgré un tête-à-queue. Je n’avais qu’une peur, que la 716 soit devant, tout comme Yvan Dupuis pour le trophée Senior. Cela a été un peu fou comme course, il y avait une bagarre permanente et on ne s’ennuie jamais en Mitjet 2L ! »

La saison 2021 de Mitjet International est désormais terminée et une nouvelle page s’écrira en 2022. En attendant, une course d’endurance sera organisée à Nogaro, les 19 et 20 novembre.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*