FFSA GT4 : Le Team AKKA-ASP rafle la mise en Pro-AM, titre par équipe et pilotes avec Thomas Drouet

La sixième et dernière manche du Championnat de France 2021 a maintenu le suspense jusqu’au bout en désignant les champions Pro-AM lors de l’ultime course. Arrivés en leaders sur le circuit Paul Ricard, le Team AKKA-ASP et Thomas Drouet en sont repartis avec les titres de Champion de France 2021 de la catégorie (le cinquième par équipe pour Jérôme Policand). Cette consécration s’accompagne de deux superbes podiums, la troisième marche du général pour l’équipage de la #16 et la troisième de la catégorie Silver pour Timothé Buret et Paul Evrard (#88). Après une course en nocturne sous haute tension et une dernière course indécise, il a fallu retenir son souffle jusqu’au drapeau à damier. A bientôt 23 ans (le 17 novembre) et au terme de sa quatrième saison en GT4 (et des débuts très prometteurs en GT3), Thomas Drouet coiffe sa première couronne nationale GT. Absent de la manche de Spa, son coéquipier Fabien Barthez, Champion de France GT 2013, n’est malheureusement pas titré mais a largement contribué à ce succès. Excellente fin de saison également pour Eric Debard et Simon Gachet (#81) qui après s’être imposés à Lédenon terminent à la 4ème place de la seconde course. Malgré de très belles performances en piste, la paire Jean-Luc Beaubelique – Jim Pla (#87) n’est pas parvenue à accrocher un podium. Enfin, cette finale marquait aussi le retour du public dans le paddock après bien des manches à huis clos. Juste le temps de savourer cette fin de saison par un beau week-end d’automne…puis cap sur le championnat 2022 et le coup d’envoi lors des Coupes de Pâques (16/18 avril) à Nogaro, sur les terres du Champion 2021 !

Aborder une finale dans la peau du leader n’est jamais très simple, tant pour l’équipe que pour les pilotes. Et pourtant, dans les rangs du Team AKKA-ASP, pas question de se laisser impressionner par l’enjeu ou commettre la moindre faute. Sur le circuit Paul Ricard, le tableau de marche est comme toujours calé sur la quête de la performance maximale.

Côté météo, le ciel demeure limpide et largement ensoleillé. Le circuit varois a offert par le passé des finales rythmées par les caprices des cieux, ce ne sera pas le cas cette année. Cerise sur le gâteau, les spectateurs font leur retour sur le circuit et dans le paddock. La fête s’annonce alors des plus belles…

Les essais libres sont l’occasion de reprendre contact avec les 5,8 km d’un tracé technique et exigeant mais tout particulièrement apprécié des pilotes. Les équipages AKKA-ASP affichent clairement leurs ambitions en signant tous des chronos dans le Top 10 de leur catégorie y compris lors de la séance de nuit où Eric Debard et Simon Gachet (#81) se montrent les plus rapides des Pro-AM. Seule ombre au tableau, un petit accrochage en fin de deuxième séance pour la #87.

Les essais qualificatifs réunissent 36 voitures en piste. La première séance est rythmée par les annulations de chronos pour non respect des limites de la piste, cheval de bataille de la direction de course. Finalement, Timothé Buret (#88) signe le 5ème temps Silver (P13 au général), Eric Debard (#81) est P10 Pro-Am juste devant Fabien Barthez (#16) alors que Jean-Luc Beaubelique (#87) termine P13.
La seconde séance est plus que disputée entre les pilotes Pro et les chronos s’améliorent au fil des tours. Simon Gachet (#81) occupe la deuxième ligne (P3) avec Thomas Drouet (#16) à ses côtés tandis que Jim Pla (#87) s’installe juste derrière, P6. Paul Evrard (#88) s’empare du 4ème chrono des Silver.

Course 1 – Le suspense reste entier en Pro-AM…
La première course du meeting se déroule en nocturne, de quoi pimenter un peu plus la fin du championnat. Une belle soirée s’annonce car aucun titre n’est encore attribué et avec 36 voitures sur la grille, l’explication risque d’être musclée.

Le départ se déroule sans chahut particulier mais une pointe d’excitation saisit le peloton dans les premiers virages. Fabien Barthez (#16) réalise un très bon début de course en gagnant rapidement quatre places (P13), tout comme Timothé Buret (#88) qui en reprend trois pour pointer P10 du général (P4 Silver). Eric Debard (#81) subit un petit frottement de portière qui le propulse 19ème, juste devant Jean-Luc Beaubelique.
Pas moins de 20 minutes se sont écoulées quand, pour dégager une voiture du bord de piste, un Full Course Yellow est déployé sur la totalité du circuit (soit 80 km/h maximum). La procédure dure une vingtaine de minutes et le changement de pilote s’effectue sous ce régime.

Quand la course est relancée, il reste 22 minutes avant le damier. Autant dire que chacun sort la cavalerie… Sur la #88, Paul Evrard est P4 Silver (P8 puis 14 overall) tandis que Thomas Drouet (#16) en mode guerrier passe de la 14ème à la 9ème place (P6 Pro-AM) en quelques tours et signe au passage le meilleur tour en course de la catégorie. Dans le même intervalle, Jim Pla (#87) reprend six positions pour arriver aux portes du Top 10 alors que Simon Gachet (#81) navigue à la 13ème place. Sous le damier, Thomas Drouet (#16) est 5ème Pro-AM (P8 général) devant Jim Pla (#87). Simon Gachet (#81) est 9ème de la catégorie (P12 de la course) et Paul Evrard (#88) termine dans le top 5 Silver.
La fin de course permet de sacrer les champions AM et Silver mais la catégorie Pro-AM reste ouverte, toujours sous la conduite de Thomas Drouet qui a légèrement augmenté son avance (11 points). Quatre équipages sont toujours en lice pour le titre.

Course 2 – Deux podiums de plus pour conclure 2021…
Dimanche en début d’après-midi, le ciel bleu s’est couvert laissant apparaitre de gros nuages noirs mais pas de pluie au programme de la douzième et dernière course de la saison. Sur les six voitures qui composent les trois premières lignes, pas moins de trois appartiennent au Team AKKA-ASP.

Le départ est un peu ‘brouillon’ mais Simon Gachet (#81) saisit l’occasion de prendre la deuxième place alors que certains concurrents se montrent très incisifs. Après 5 tours et des changements aux avant-postes, une première hiérarchie installe Thomas Drouet (#16) P4 devant Simon Gachet (#81). Jim Pla (#87) est P9 et Paul Evrard (#88) P4 Silver (P19 au général). Chacun jette ses forces dans la bataille offrant de belles passes d’armes. Pas de Full Course Yellow, pas de voiture de sécurité, la course se déroule sans interruption.

Après le changement de pilote, les deux leaders se livrent un duel serré mais dans leur sillage Fabien Barthez (#16), quatrième puis troisième, adopte un rythme soutenu et régulier, sans perdre le contact et sans prendre de risques inutiles. Les trois équipages de tête sont en lice pour le championnat. Eric Debard (#81) est dans le top 5 de la course et Jean-Luc Beaubelique (#87) dans le Top 8.

Timothé Buret (#88) remonte au classement pour finalement s’adjuger la 3ème place des Silver, une position qu’il conserve jusqu’au damier, terminant P9 du général. Chacun retient son souffle durant les dernières minutes mais pas de bouleversement à craindre… Fabien Barthez (#16) coupe la ligne à la 3ème place et offre le titre de Champion de France à son coéquipier. Eric Debard (#81) termine au pied du podium au terme d’une très belle course d’équipe. Dans les derniers tours, un contact fait dégringoler Jean-Luc Beaubelique (#87) au classement, passant de la 8ème à la 21ème position.

Le Team AKKA-ASP empoche son cinquième titre de Champion de France par équipe (toutes catégories GT confondues) et Thomas Drouet coiffe seul la couronne 2021 Pro-AM après avoir terminé 4ème Silver en 2020. Coup de chapeau à Fabien Barthez et Ludovic Badey (remplaçant de Fabien à Spa) qui ont largement contribué à ce titre chez les pilotes. Coup de chapeau également aux autres équipages, artisans du titre par équipe, qui ont prouvé leur valeur durant toute la saison : Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla, Eric Debard et Simon Gachet mais aussi Paul Evrard et Timothé Buret.
Bien sûr, coup de chapeau au staff de l’équipe AKKA-ASP qui a prouvé une nouvelle fois son professionnalisme et sa passion.

Le championnat de France 2021 se conclue de la meilleure des façons mais la saison n’est pas terminée pour autant avec la finale du GT World Challenge Europe dès la semaine prochaine sur le circuit de Barcelone…

Lydie Arpizou – Race Com,

Photos Patrick Hecq.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*