Paul Ricard : Du spectacle et du public pour la finale du Championnat de France FFSA des Circuits

C’est sur le Circuit Paul Ricard, hôte du Grand Prix de France de Formule 1, que le Championnat de France FFSA des Circuits vivra son épilogue ce week-end. Une fin de saison qui aura une saveur particulière pour tous les fans de sport automobile en France. La Fédération Française du Sport Automobile et SRO Motorsports Group, promoteur de la compétition, ont en effet décidé d’inviter le public pour cette grande fête de fin d’année. L’entrée générale, l’accès au paddock et même le parking seront totalement gratuits pour cet événement qui sera ouvert à tous les détenteurs du pass sanitaire.

– Le SRO Racing Festival pour conclure la saison en beauté
– Huit séries sur le Circuit Paul Ricard avec des GT, des monoplaces, des voitures de tourisme et des prototypes
– Environ 230 voitures et 270 pilotes attendus dans le Var
– Entrée, accès paddock et parking gratuits pour les spectateurs détenteurs d’un pass sanitaire
– Trois courses en nocturne samedi : la Fanatec GT2 European Series, le FFSA GT et le FFSA Tourisme

Ceux qui feront le déplacement au Castellet ne le regretteront pas avec huit séries aussi variées que spectaculaires pour un total de 230 voitures et 270 pilotes environ. Parmi les 21 départs au menu à partir du samedi 2 octobre à 8h15, les fans se délecteront des trois courses en nocturne le samedi avec, dans l’ordre, la Fanatec GT2 European Series, le Championnat de France FFSA GT et le Championnat de France FFSA Tourisme. En plus de ces trois compétitions, on retrouvera au Castellet le Championnat de France de Formule 4, la Mitjet International, l’Alpine Elf Europa Cup, la Clio Cup Europe et la Sprint Cup by Funyo Sport proto.

Championnat de France FFSA GT : six titres encore en jeu
Au moment d’aborder la dernière épreuve de la saison, où pas moins de 36 GT4 sont attendues, les six titres (Pilotes et Équipes) mis en jeu dans le Championnat de France FFSA GT n’ont pas encore trouvé acquéreur. Avec deux courses au menu (samedi à 21h30 et dimanche à 14h10), 50 points sont encore en jeu.

En Pro-Am, neuf équipages peuvent encore rêver de la couronne. Associé à Fabien Barthez, qui était absent à Spa-Francorchamps, Thomas Drouet (Mercedes-AMG GT4 #16 – AKKA ASP) est leader en solitaire avec 108 points. Mais il ne compte que quatre unités de plus que Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli (Alpine A110 GT4 #222 – Mirage Racing), qui ont mené tout le début du championnat, et six de plus que Rudy Servol et Nicolas Prost (Alpine A110 GT4 #36 – CMR). Ces trois équipages ont leur sort entre les mains et une double victoire au Castellet les assurerait du titre, quels que soient les résultats de la concurrence.

Les autres tandems encore en lice sont Éric Debard et Simon Gachet (Mercedes-AMG GT4 #81 – AKKA ASP, à 24 points), Jean-Luc Beaubelique et Jim Pla (Mercedes-AMG GT4 #87 – AKKA ASP, à 25 unités), Fabien Michal et Grégory Guilvert (Audi R8 LMS GT4 #42 – Saintéloc Junior Team, à 26 points) ainsi que Nicolas Gomar et Mike Parisy (Aston Martin Vantage AMR GT4 #89 – AGS Events, à 27 longueurs). Avec respectivement 36 et 41 points de retard, les duos Olivier Jouffret-Éric Trémoulet (Mercedes-AMG GT4 #64 – Team Jouffruit by Vic’Team) et Alain Ferté-Grégoire Demoustier (Alpine A110 GT4 #35 – Bodemer Auto) savent qu’il leur faudra une bonne part de réussite pour ceindre la couronne.

Romain Leroux et Valentin Hasse-Clot arrivent sur le Circuit Paul Ricard avec une belle avance en Silver Cup. Avec quatre victoires de classe cette année, le duo de l’Aston Martin Vantage AMR GT4 #007 engagée par AGS Events a respectivement 37 et 42 points d’avance sur le duo Paul Evrard-Timothé Buret (Mercedes-AMG GT4 #88 – AKKA ASP) et sur Lonni Martins, de nouveau associé à Sacha Bottemanne sur l’Audi R8 LMS GT4 #6 du Team Fullmotorsport.

En Am Cup, Christophe Hamon et Pascal Huteau (Audi R8 LMS GT4 #5 – Team Fullmotorsport) ont fait le break grâce à cinq victoires consécutives. Nantis d’une avance de 39 points, ils ne sont pas encore sacrés, Jean-Charles Rédélé et Laurent Coubard (Alpine A110 GT4 #76 – Bodemer Auto) étant prêts à profiter de la moindre défaillance.

Championnat de France FFSA de Formule 4 : Masson et Capietto au coude à coude
Contrairement à la plupart de leurs collègues, les académiciens du Championnat de France FFSA de Formule 4 ne termineront pas leur saison sur le Circuit Paul Ricard, sixième des sept rendez-vous d’une saison qui se terminera à Magny-Cours le 24 octobre. Avec 19 monoplaces attendues, la grille de départ aura fière allure dans le Var !

Après sa bonne opération comptable à Monza, le week-end dernier, Macéo Capietto est désormais au coude à coude avec Esteban Masson en haut de la hiérarchie. Cinq points les séparent, à l’avantage d’Esteban, et leur duel s’annonce passionnant. Toutefois, avec huit pilotes différents vainqueurs depuis le début de la saison, rien ne semble écrit à l’avance dans cette cuvée 2021 !

Le dernier vainqueur en date s’appelle Elliott Vayron, que l’on n’attendait pas à pareille fête à Monza alors qu’il ne participait qu’à son deuxième meeting de F4. Pourra-t-il confirmer sur le Circuit Paul Ricard ? Comme toujours, trois courses seront au menu (avec le top 10 de la première inversé pour former la grille de la deuxième joute) samedi à 9h55 et 17h40 et dimanche à 10h40.

Championnat de France FFSA Tourisme : Palette face à van der Ende pour une première
Le Championnat de France FFSA Tourisme se terminera en apothéose sur le plateau du Castellet. Avec 26 voitures engagées, la nouvelle compétition mise sur pied par la Fédération Française du Sport Automobile et SRO Motorsports Group proposera une magnifique grille de départ.

Deux pilotes très expérimentés revendiquent le premier titre de Champion de France FFSA Tourisme dans la catégorie TC. Leader du championnat depuis le premier meeting de saison, à Nogaro, Steven Palette (BMW M2 CS Racing #18 – VSF Sports – Amplitude Automobile) compte 29 points d’avance sur Ricardo van der Ende (BMW M2 CS Racing #16 – L’Espace Bienvenue) alors que 50 unités sont encore à attribuer. Avec précisément 50 longueurs de retard sur le leader, Florian Briché (Peugeot 308 RC #24 – JSB Compétition) sait donc qu’il n’a plus qu’une chance théorique de coiffer la couronne. Au-delà de la lutte pour le titre, les vainqueurs potentiels sont nombreux parmi les 16 engagés en TC.

Il n’y a plus de suspense dans les trois autres catégories, les championnats étant d’ores et déjà joués. En TCA-1, Julien Jacob-Cano (#77 Runner For Ever) compte bien confirmer sa domination dans cette classe des Peugeot RCZ Racing Cup. Déjà champion en TCA-2, Enzo Carvalhido (Renault Clio Cup IV #36 – Sport Auto Racing) voudra lui aussi terminer l’année par de nouvelles victoires. En outre, Enzo croisera sur la piste sa sœur Margot, qui fera ses débuts dans le Championnat de France FFSA Tourisme avec une Peugeot 208 RC de la classe TCA-Light, la catégorie la plus abordable du Championnat de France FFSA Tourisme.

La première des deux confrontations se disputera samedi à 22h55, concluant ainsi une soirée qui s’annonce hautement spectaculaire. Dimanche, c’est à 15h40 que sera donné le dernier départ de la saison.

Fanatec GT2 European Series : un duel pour le titre Pro-Am et la Brabham en vedette
Après un programme varié l’ayant vu passer par Monza, Hockenheim, Misano et Spa-Francorchamps, la Fanatec GT2 European Series sacrera ses premiers champions au Castellet. Avec 16 GT2 sur la grille de départ, un nouveau record, la série confirme sa montée en puissance. En réalité, seule la couronne en Pro-Am est encore en jeu, le Suisse Christoph Ulrich ayant déjà scellé le sort de la Am Cup sur sa KTM X-Bow GT2 #7 de l’équipe Sportec.

En Pro-Am, on assistera à un duel entre deux équipages pilotant les Audi R8 LMS GT2. Représentant le High Class Racing, Mark Patterson et Anders Fjorbach comptent 14 points de plus que Peter Guelinckx et Bert Longin, engagés par la structure PK Carsport.

Du côté du High Class Racing, on ne manquera pas d’attirer les regards. En plus de l’Audi visant la couronne, l’équipe danoise alignera en effet la nouvelle Brabham BT63 GT2. Cette voiture, en phase d’homologation en vue de la saison 2022, sera pilotée par le ‘pilote maison’ Dennis Andersen et par l’ex-pilote de Formule 1 et vainqueur des 24H du Mans, David Brabham, par ailleurs Directeur Sportif de Brabham Automotive. Brabham devient ainsi le sixième constructeur représenté aux côtés d’Audi, Ferrari, KTM, Lamborghini et Porsche.

La première course de 50 minutes aura lieu samedi à 11h20 et la seconde ouvrira la nocturne samedi à 20h10.

Mitjet International : un plateau record, Louis Rousset en favori et Olivier Panis en vedette
La Mitjet International proposera un plateau exceptionnel pour conclure sa saison 2021. Avec 51 Mitjet 2L engagées sur le Circuit Paul Ricard, c’est un nouveau record pour la discipline, toutes époques confondues. C’est aussi la preuve de l’attractivité de la formule proposée par Mitjet International dans le cadre du Championnat de France FFSA des Circuits, un contexte hautement professionnel que la série a intégré sur cinq rendez-vous cette année.

Comme toujours, les quatre courses seront très disputées et les enjeux multiples. À 22 ans, Louis Rousset est en passe de coiffer la couronne dès sa première saison en circuit. Le représentant du VPS Racing devra toutefois surveiller jusqu’au bout l’expérimenté Sébastien Seveau (Génération Stunt), vice-champion en 2020.

Pour les ‘courses dans la course’, Paul-Adrien Pallot (MV2S Racing) mène face à Sandro Perissoutti (VPS Racing) dans le championnat Junior alors que Jérémy Lourenço (Génération Stunt) est le grand favori en Gentlemen.

Invité de prestige, Olivier Panis effectuera un sympathique retour derrière un volant sur un circuit où il s’est imposé l’an dernier (en FFSA GT). L’ex-pilote de Formule 1 et vice-champion de France FFSA GT partagera une voiture en demi-volant avec Christophe Cresp, CEO de Mitjet International.

Deux courses auront lieu samedi (8h15 et 16h05) et deux autres dimanche (9h55 et 17h25) avec des top 10 inversés pour former les grilles de départ. Spectacle garanti !

Clio Cup Europe : des titres au Var ?
La course au titre s’accélère pour le trentième anniversaire de la Clio Cup. Pour le dernier rendez-vous de la saison dans l’Hexagone, l’antépénultième étape du calendrier européen verra la bataille entre David Pouget (GPA Racing), Nicolas Milan (Milan Compétition) et Marc Guillot (Milan Compétition) s’intensifier d’un cran alors que plus de vingt-cinq concurrents seront présents dans le Var.

Grâce à son format inédit l’emmenant sur les plus beaux circuits d’Europe, l’héritière de la Coupe Renault 8 Gordini devrait proposer de nouvelles confrontations musclées, d’autant que les différents protagonistes savent que le moindre dépassement peut faire une grande différence puisque seuls les vingt meilleurs résultats de l’année seront retenus !

En Challengers Cup, Kévin Jimenez (GPA Racing) cherchera à être sacré au Castellet face à Alexandre Albouy (GPA Racing), Mathieu Lannepoudenx (Milan Compétition) et Jerzy Spinkiewicz (Uniq Racing). Enfin, la lutte continuera de faire rage en Gentlemen Drivers Cup, où Horn (GPA Racing) devra surmonter les velléités de Lionel Viguier (TB2S), Laurent Dziadus (Team Lucas) et bien d’autres.

Deux journées distinctes sont prévues avec essais qualificatifs le matin et courses l’après-midi, le samedi à 19h10 et le dimanche à 13h10.

Alpine Elf Europa Cup : stop ou encore pour Autosport GP ?
Après deux manches hors de nos frontières, l’Alpine Elf Europa Cup fait son retour dans l’Hexagone à l’occasion de son avant-dernier rendez-vous de la saison.

Forte de six victoires en huit courses cette année, la structure Autosport GP monopolise les trois premières places du classement général avec Jean-Baptiste Mela, Lilou Wadoux et Laurent Hurgon. Si le champion en titre veut distancer ses collègues, son équipière tentera d’asseoir sa domination dans la catégorie Junior tandis que l’expérimenté Hurgon désirera retrouver la plus haute marche du podium. Le trio devra toutefois se méfier d’Ugo de Wilde (Herrero Racing), jamais plus dangereux que dans le rôle d’outsider qu’il occupe actuellement, mais aussi Corentin Tierce (Herrero Racing), Simon Tirman (Autosport GP), Gosia Rdest (Chazel Technologie Course) ou encore Louis Méric (Race Cars Consulting).

Du côté des Gentlemen, Stéphane Auriacombe (Herrero Racing) pourrait s’offrir la couronne avant même la finale de Portimão. S’il a vu sa série s’interrompre à six succès consécutifs à Barcelone, le leader est dans une position favorable puisque Philippe Bourgois (Chazel Technologie Course), Pierre Macchi (Patrick Roger Autosport GP), Laurent Richard (Herrero Racing) et Grégory Romano (Autosport GP) doivent absolument reprendre du terrain pour préserver leurs espoirs.

Au total, plus de vingt pilotes seront engagés dans le Var avec les retours de nombreux animateurs de la discipline, mais également la première apparition des redoutables Maxime et Henry Hassid (Chazel Technologie Course) !

Le premier des deux départs sera donné samedi à 16h50, la seconde course étant programmée à 16h35 dimanche.

Sprint Cup by Funyo : avec Manu Collard en ‘guest-star’
Pour sa quatrième et avant-dernière épreuve de sa saison, la Sprint Cup by Funyo se rendra sur le Circuit Paul Ricard avec un invité de choix. Comptant 24 participations – et deux podiums – aux 24H du Mans, Emmanuel Collard est une incontestable référence qui devrait assez rapidement comprendre le mode d’emploi de la Funyo SP05 Evo.

Face à lui, on retrouvera notamment les candidats au titre. Leader du championnat, Ewen Hachez (HMC Racing) devance Jonathan Dessens (AMGV) et Benoît Eveillard (Belt Racing) dans le classement provisoire.

Le talentueux Edouard Héry (Belt Racing) est en tête du classement Gentleman suivi par Christian Camboulive et Olivier Gauclère (HMC Racing). Mais on notera le retour de pilotes d’expérience comme Marcel Sciabbarrasi (Sciabb Compétition), Yves Orhant (Yo Concept) et Xavier Cousin (HMC Racing), tous venus prendre un maximum de points et de plaisir !

La catégorie Espoirs, qui est dominée par Ewen Hachez et Ethan Bernard (Belt Racing), accueillera le débutant Silvano Messmer (Messmer Racing), âgé de 18 ans seulement.

Quatre courses (samedi à 14h30 et 18h25 et dimanche à 8h15 et 12h25) seront autant d’opportunités de marquer des points pour les pilotes de ces sympathiques petits protos.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*