F2 & F3 à Sotchi – Formule Alpine à Valencia : Pourchaire et Martins sur le podium de Sotchi

Théo en Formule 2, Victor en Formule 3, ont été tout feu tout flamme au pied de la vasque du parc olympique et offrent à l’Équipe de France FFSA Circuit ses 31ème et 32ème podium de la saison. Théo reste en course pour le titre tandis que Victor termine l’année en meilleur rookie.

Les faits marquants :
– Théo Pourchaire se qualifie 3ème et grimpe sur la 2ème marche du podium de la course principale de F2
– Il signe le meilleur tour de la première course bouclée à la 5ème place
– Il divise quasiment par deux l’écart qui le sépare de la 2ème place au championnat et reste mathématiquement en lice pour le titre
– Victor Martins signe son 6e podium en 7 meetings avec la 3ème place de la première course de F3
– Il termine la saison avec 8 arrivées dans les points sur 8 et la 5ème place au championnat ainsi que le titre honorifique de meilleur rookie
– Dans le Championnat d’Europe de Formule Régionale par Alpine, Isack Hadjar et Hadrien David ont marqué des points dans les deux courses de Valencia, pour un total identique de 14 points
– Hadrien conserve la 2ème place au championnat, Isack est 4ème et accentue son avance au classement des rookies

Sur tous les fronts
Quatre des cinq pilotes de l’Équipe de France FFSA Circuit 2021 étaient sur le pont le week-end dernier et ont porté haut leurs couleurs. À eux quatre, Théo Pourchaire (F2), Victor Martins (F3), Hadrien David et Isack Hadjar (Formule d’Europe Régionale par Alpine) ont ajouté deux podiums et 8 top 9 en 8 courses pour un total de 68 points au palmarès de l’Équipe de France FFSA Circuit. Ils occupent tous une place dans le top 5 de leurs championnats respectifs.

Montagnes Russes
Victor Martins a connu des hauts et des bas sur l’autodrome de Sotchi où il a ouvert l’ultime week-end de course de la Formule 3 par le 2ème meilleur temps des essais libres avant de plonger à la 12ème place des qualifications puis de rebondir sur la 3ème marche du podium de la première course et de s’emparer enfin de la 8ème position de la dernière manche russe. La météo a joué son rôle dans ces montagnes russes en alternant le meilleur le vendredi et le pire le samedi quand des averses diluviennes ont forcé la direction de course à reporter une des trois courses et à en annuler une autre.

En pole position de la première épreuve disputée sous le soleil déclinant de la capitale balnéaire russe, vendredi soir, Victor Martins a subi la loi de l’autodrome de Sotchi où le poleman est une proie facile au bout de l’interminable ligne droite qui se termine par un virage à 90°. « Mon départ n’était pourtant pas mauvais », justifie le Français. « Mais je savais que je devrais sortir une grosse défense en arrivant au deuxième virage. Je n’ai pas voulu ruiner le week-end sur un freinage trop tardif et j’ai laissé Logan Sargeant prend la tête en sachant que j’aurais une chance de prendre ma revanche juste après. » Cette opportunité est intervenue deux virages plus loin quand Victor et Sargeant sont restés côte-à-côte pendant de longues secondes. Victor a tenu bon jusqu’au moment où l’irréparable menaçait. « J’ai vu que ça allait être difficile d’en sortir indemne, alors j’ai sagement pris la 2ème place et je me suis appliqué à bien piloter, à prendre du plaisir et de l’expérience. » Débordé à mi-course par Dennis Hauger qui s’était fixé comme obligation de coiffer la couronne F3 avant la dernière course, Victor espérait répliquer et utiliser à son tour le DRS. Mais il a perdu un temps précieux derrière la Voiture de Sécurité Virtuelle. « Je n’avais plus le DRS et j’ai au contraire dû me défendre car d’autres pilotes l’avaient derrière moi. Cette 3ème place est un bon résultat ! »

Victor a tenu sa revanche dans la dernière course en venant à bout du nouveau champion puis de plusieurs adversaires pour grimper de la 12ème à la 8ème place et assurer son titre de meilleur rookie. « Je suis content et mécontent à la fois car je savais en arrivant ici que je pouvais au mieux terminer 3ème », explique le pilote de l’Alpine Academy. « Mais au final, ce fut une très belle saison, j’ai engrangé beaucoup d’expérience et j’ai déjà hâte de préparer l’année prochaine pour mettre à profit cette expérience et ces bons résultats ! »

Gâteau russe
Un mois après avoir soufflé sa 18ème bougie, Théo Pourchaire est arrivé à Sotchi avec un féroce appétit. « J’ai eu ma part de malchance en début d’année, mais il reste beaucoup de courses et je veux terminer dans le top 3 du championnat », plaide le Grassois, auteur du 3ème meilleur temps des essais libres et qualificatifs.

Comme en F3, la météo a amputé la F2 d’une course et Théo a pris place sur la 4ème ligne de la grille de la première épreuve entamée sur une piste passablement humide et qui a motivé l’interdiction du DRS. Sans cet artifice, les dépassements sont devenus une gageure tant sortir de la trajectoire et poser les roues dans une portion glissante mettait l’assaillant en péril. Habile funambule, Théo n’a pas commis d’erreur critique contrairement à plusieurs adversaires chevronnés et il a gagné trois places pour terminer au 5ème rang.

Dimanche, sous le soleil retrouvé du bord de la Mer Noire, Théo a mordu à belles dents dans la course longue. Troisième au départ, il a gagné une place dès les premiers mètres et a constamment mis la pression sur le leader de la course et du championnat, Oscar Piastri. Mais avec la même stratégie de course, le Français n’a pu s’emparer du commandement que brièvement, en sortie de son pit stop. Équipé de pneus froids, il n’a rien pu faire pour contrer l’Australien. Malgré une série de meilleurs tours en course provisoires et un excellent rythme, il a rallié l’arrivée dans le sillage de son rival. « Bravo à Piastri car il n’est pas facile de faire une course sans faute quand on subit autant de pression ! On s’est bagarré pendant toute la course en ne faisant quasiment pas d’erreur et c’était une course vraiment agréable », sourit Théo. « La 2ème place est bonne à prendre, elle confirme ma bonne série. Il faut poursuivre sur cette lancée et remonter sur le podium lors des deux derniers meetings. »

Roulette russe à Valencia
Loin de la Mer Noire, Isack Hadjar et Hadrien David ont eu de quoi broyer du noir sur les bords de la grande Bleue. La 8e étape du Championnat d’Europe Régionale par Alpine avait en effet lieu sur le circuit Ricardo Tormo de Cheste, célèbre pour faire la part belle aux qualifications et pour son aversion pour les dépassements.

Les qualifications de Valencia avaient un petit air de quitte ou double ou de roulette russe, chacun des 34 pilotes du plateau ayant conscience qu’il devait jouer son va-tout en qualifications, puis tenir son rang en course. Locataire de la 4ème ligne de la grille de la première course, Hadrien et Isack ont respectivement marqué les points des 7ème et 9ème places à l’issue d’une course processionnaire. Le lendemain, le déroulement a été similaire, avec de rares places gagnées ou perdues dans le premier tour. Hadrien a terminé 6ème et Isack au pied du podium. « Ce fut une course difficile, je suis fatigué mais heureux d’avoir gardé ma 4ème place », avoue le benjamin de l’Équipe de France FFSA Circuit au terme du week-end espagnol. « Bien que difficile, la course était ennuyeuse car il est vraiment très compliqué de dépasser ici. J’espère que le Mugello sera l’occasion de bien s’amuser en piste ! »

« Le week-end a été difficile dans l’ensemble avec un manque de rythme dès les essais libres », complète Hadrien, équipier d’Isack chez R-ace GP, « On a beaucoup bossé et on n’a pas cessé de progresser, mais sûrement un peu tard. L’essentiel était de marquer de précieux points pour le championnat… Mugello devrait mieux nous convenir, on s’y prépare déjà ! »

Formule 2
Théo Pourchaire
Course 1 : Position sur la grille : 8ème – Résultat : 5ème
Course 2 : Annulée
Course 3 : Position sur la grille : 3ème – Résultat : 2ème
Championnat : 5ème, 120 points

Formule 3
Victor Martins
Course 1 : Position sur la grille : 1er – Résultat : 3ème
Course 2 : Annulée
Course 3 : Position sur la grille : 12ème – Résultat : 8ème
Championnat : 5ème, 131 points

Formule Régionale Europe par Alpine
Hadrien David
Course 1 : Position sur la grille : 8ème – Résultat : 7ème
Course 2 : Position sur la grille : 5ème – Résultat : 6ème
Championnat : 2ème, 161 points.

Isack Hadjar
Course 1 : Position sur la grille : 7ème – Résultat : 9ème
Course 2 : Position sur la grille : 4ème – Résultat : 4ème
Championnat : 4ème, 123 points.

Prochaines courses : 8-10 octobre au Mugello (Italie) pour le Championnat d’Europe de Formule Régionale par Alpine et du 3-5 décembre à Jeddah (Araie Saoudite) pour la Formule 2.

Communiqué FFSA,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*