FFSA GT4 AKKA-ASP : Victoire pour la paire Debard-Gachet !

– Thomas Drouet (#16) et le Team AKKA-ASP aux commandes du championnat Pro-AM !

Cap au Sud pour la cinquième manche du championnat de France FFSA GT – GT4 France et un petit air de vacances sur le circuit de Lédenon sous une température plutôt estivale (30°C). Baptisé le toboggan cévenol pour sa technicité et son aspect vallonné, le tracé gardois a tenu toutes ses promesses en offrant deux courses à rebondissements. Pour le Team AKKA-ASP, ce week-end se solde par une magnifique victoire overall sur le Course 2 et un podium sur la Course 1 (3ème Pro-AM) à mettre au crédit du duo Eric Debard – Simon Gachet (#81). De belles performances également pour les deux autres équipages Pro-AM AKKA-ASP, Thomas Drouet – Fabien Barthez (4ème sur la Course 2) et Jean-Luc Beaubelique – Jim Pla (5ème sur la Course 2). En revanche, l’unique équipage Silver Cup du Team a vécu une manche un peu compliquée. Paul Evrard et Timothé Buret (#88), après une sortie de piste sur la Course 1 (consécutive à un contact), ont bouclé la Course 2 en écopant d’une pénalité mais en parvenant toutefois à marquer quelques points et à conserver la deuxième place provisoire du championnat en Silver Cup.
Côté classement général du championnat Pro-AM pilotes, Thomas Drouet se retrouve désormais en tête avec quatre points d’avance alors que par équipe le Team AKKA-ASP se maintient aux commandes, une position qu’il occupait déjà avant cette cinquième manche. Il faut désormais patienter jusqu’à la finale, les 2 et 3 octobre sur le circuit Paul Ricard, pour connaître le dénouement de la saison 2021. Un final qui s’annonce d’ores et déjà, quelle que soit la météo…surchauffé !

Réputé pour sa chaleur écrasante, y compris à cette période de l’année, ou les trombes d’eau qui peuvent s’abattre sur la région, le circuit de Lédenon, niché au cœur de la garrigue gardoise est un véritable morceau de bravoure pour tous les pilotes. Technique et nécessitant un ‘gros cœur’, le pire côtoie souvent le meilleur sur les 3,156 km du tracé.

A l’heure des essais libres et malgré une fin de nuit arrosée, les 33 voitures engagées sur l’avant-dernière manche du championnat s’élancent sur piste sèche. Dès les premières minutes, au volant de la Mercedes-AMG GT4 #87 qu’il partage avec Jean-Luc Beaubelique, Jim Pla signe le meilleur chrono. A seulement 71 millièmes, Simon Gachet et Éric Debard (#81) se classent troisièmes alors que Paul Evrard et Timothé Buret (#88) sont deuxièmes dans la catégorie. A la 13ème position Pro-AM, Thomas Drouet et Fabien Barthez (#16), qui a retrouvé son baquet après son absence sur la manche de Spa, complètent le quatuor.

Après la pluie, le beau temps… L’adage se vérifie dans l’après-midi avec une température avoisinant les 30°C. Tir groupé dans le clan AKKA-ASP et confirmation des bonnes performances matinales. Le duo Jim Pla – Jean-Luc Beaubelique (#87) affiche son excellente forme avec le meilleur chrono. Troisièmes, Thomas Drouet et Fabien Barthez (#16) devancent leurs équipiers, Paul Evrard et Timothé Buret (#88), les plus rapides en Silver Cup. Superbe performance également pour Simon Gachet et Eric Debard (#81) qui bouclent la séance sixièmes.

A l’heure des Qualifications, dans des conditions météo toujours très favorables, les deux séances sont très disputées. La première voit Timothé Buret (#88) signer le 2ème chrono Silver (P6 overall). Suivent ensuite, Eric Debard (#81), 9ème Pro-AM (P17), Fabien Barthez (#16) 12ème Pro-AM (P21) et Jean-Luc Beaubelique (#87), P14 Pro-AM (P23).
Un peu plus tard, la seconde séance est interrompue par un bref drapeau rouge mais dans les cinq dernières minutes, le rythme s’emballe et les chronos s’affolent. Simon Gachet (#81) s’offre la première ligne (P2), suivi comme son ombre par Jim Pla (#87) et Thomas Drouet (#16). Sur les deux premières lignes sont installées trois Mercedes-AMG AKKA-ASP… Paul Evrard (#88) signe le 5ème chrono Silver (P26 overall).

Course 1 : Un podium de plus au compteur…
Quand les feux de la Course 1 passent au vert, le ciel est toujours d’un bleu limpide mais les évènements vont rapidement se précipiter. Alors que Timothé Buret (#88) réussit parfaitement son envol en gagnant deux places, un accrochage à la fin du premier tour nécessite l’entrée en piste du safety-car. La course est ainsi neutralisée plus d’une vingtaine de minutes et reprend peu avant l’ouverture de la fenêtre de changement de pilote.

Deuxième de la catégorie Silver, Timothé Buret (#88) ne ménage pas ses efforts et la bagarre s’installe pour la 3ème position de la course. Eric Debard (#81) pointe au 16ème rang, Fabien Barthez (#16) est P20 et Jean-Luc Beaubelique (#87) P25.
A la faveur d’excellents arrêts pour changer de pilote, les positions évoluent favorablement et la pression monte d’un cran. Paul Evrard (#88) s’installe à la deuxième place de la course (P2 Silver) alors que Simon Gachet (#81) fait une superbe remontée et entre dans le Top 10 (P5 Pro-AM). Thomas Drouet (#16) est P19 et Jim Pla (#87) P20. A une vingtaine de minutes du damier, Paul Evrard subit une grosse pression aux avant-postes et cède à la #5. Au même moment, Jim Pla (#87) s’immobilise en bord de piste, courroie d’alternateur cassée. La course est terminée, c’est le premier abandon de la saison pour l’équipage de la #87. Le safety-car fait à nouveau son apparition pour quelques minutes.

Paul Evrard (#88) est P4, Simon Gachet (#81) P9 et Thomas Drouet (#16) P16. Quand les fauves sont lâchés il reste 11 minutes de course. Simon Gachet (#81) se met immédiatement en mode guerrier et reprend rapidement du terrain pour finalement couper la ligne 5ème du général et ainsi monter sur la 3ème marche du podium Pro-AM. En terminant dans le Top 10 de la catégorie, Thomas Drouet (#16) arrache un point, un point qui pourrait faire la différence à l’heure du décompte final.
Côté Silver Cup, grosse désillusion à 8 minutes du damier quand dans une tentative de dépassement, la #74 vient toucher la #88 alors 4ème et la propulse hors de la piste, de gros points s’envolent en quelques secondes au classement du championnat…

Course 2 : Ne rien lâcher !
Le lendemain, la température est tout aussi élevée dans les habitacles que sous les casques et après trois tours, une première hiérarchie se dessine. Simon Gachet (#81) est deuxième devant Jim Pla (#16) alors que Thomas Drouet (#16) pointe dans le Top 5. Paul Evrard (#88), cinquième Silver (et P22), écope de 10 secondes de pénalité, à effectuer lors du changement de pilote, pour dépassement en dehors des limites de la piste.
Sous pareille température et sur un rythme plus que soutenu, la gestion des pneumatiques va s’avérer déterminante jusqu’au damier. Après 11 tours, les positions n’ont pas évoluées. Seules les trois voitures de tête ont pris un peu d’air avec 5 secondes d’avance sur le reste du peloton.

Le changement de pilote a pour effet de resserrer les rangs et de réduire certains écarts. Eric Debard (#81), toujours deuxième, se montre tout de suite très offensif, bien décidé à ne pas laisser la voiture de tête (#2) prendre le large. Jean-Luc Beaubelique (#87) est troisième et Fabien Barthez (#16) cinquième. Timothé Buret (#88) a repris une position en Silver, désormais P4. A une dizaine de minutes de la fin de course, Eric Debard (#81) maintient ne grosse pression sur le leader, à seulement 0,6s. Jean-Luc Beaubelique et Fabien Barthez sont toujours dans le Top 5. Une nouvelle fois, la #88 écope de 10 secondes de pénalité pour dépassement en dehors des limites de la piste.

Il reste 8 minutes avant le damier et la #87 est attaqué par l’Alpine #36 pour le gain de la 3ème place. Les deux voitures se touchent et l’Alpine propulse la Mercedes-AMG hors de la trajectoire. Fort heureusement, Jean-Luc Beaubelique parvient à reprendre la piste.

Le coup de théâtre se produit dans les dernières encablures quand la voiture de tête ne peut éviter un concurrent en perdition et le percute. Eric Debard (#81) évite la collision devant lui et s’empare des commandes pour passer la ligne d’arrivée en vainqueur. Le Champion de France FFSA GT 2009 et vice-champion 2012 célèbre sa première victoire en GT4 et rejoint le cercle restreint des pilotes à s’être imposés en GT1, GT3 et GT4. Cette victoire est aussi la première du duo Debard-Gachet sur la Mercedes-AMG GT4 #81 du Team AKKA-ASP.

L’équipage de la #81 est aussi récompensé par la Coupe Robert Besnoit pour sa combativité. Robert Besnoit était un brillant pilote de l’entre deux guerres, officieux champion du Monde 1927 de ce qui ne s’appelait pas encore la Formule 1, et héros de la seconde Guerre Mondiale.

Fabien Barthez (#16) termine à une très belle quatrième place qui permet à Thomas Drouet de s’emparer de la tête du classement provisoire du championnat de France Pro-AM pilotes avec 4 points d’avance sur ses rivaux. Malgré une fin de course sur le fil, Jean-Luc Beaubelique (#87) passe la ligne dans le Top 5.

Enfin, déjà pénalisés à deux reprises, Timothé Buret et Paul Evrard (#88) écopent d’une pénalité de 30 secondes pour avoir provoqué une collision. Au total, ce sont 50 secondes de handicap qui sont venues perturber le classement, sans lesquelles la victoire dans la catégorie demeurait envisageable. D’autant plus dommage que Timothé Buret avait opéré une belle remontée durant la seconde partie de course. Au final, l’équipage est classé P4 Silver (P21 overall) mais conserve toutefois la deuxième place provisoire du championnat pilotes en Silver Cup.

Neuf équipages sont encore mathématiquement en capacité de remporter le championnat pilotes Pro-AM, autant dire que la finale sur le Circuit Paul Ricard, les 2 et 3 octobres prochains, sera intense voire palpitante ! Côté classement par équipe, le team AKKA-ASP conserve la tête en catégorie Pro-AM et joue placé en Silver. A suivre…

RACE COM – Lydie Arpizou

Photos Patrick Hecq

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*