ORECA : Une victoire folle pour Team WRT aux 24 Heures du Mans !

31 Frijns Robin (nld), Habsburg-Lothringen Ferdinand (aut), Milesi Charles (fra), Team WRT, Oreca 07 - Gibson, podium during the 24 Hours of Le Mans 2021, 4th round of the 2021 FIA World Endurance Championship, FIA WEC, on the Circuit de la Sarthe, from August 21 to 22, 2021 in Le Mans, France - Photo Germain Hazard / DPPI

Pour sa première participation aux 24 Heures du Mans avec deux ORECA 07, le Team WRT a marqué les esprits ! A l’issue d’une course disputée dans des conditions météos piégeuses et à l’issue d’un scénario complètement fou, l’écurie belge s’impose en LMP2. À bord de l’ORECA 07 #31, le trio composé de Robin Frijns, Ferdinand Habsburg et Charles Milesi s’impose tandis que le succès tendait les bras à la voiture sœur jusque dans les dernières secondes. C’est même dans les derniers mètres que l’épreuve a rendu son verdict, le trio ayant dû résister à la #28 de Jota Sport pilotée par Sean Gelael, Stoffel Vandoorne et Tom Blomqvist. Moins d’une seconde sépare les deux autos après un double tour d’horloge de compétition ! L’ORECA 07 #65 de Panis Racing aux mains de Julien Canal, William Stevens et James Allen termine troisième. Cette victoire du Team WRT est synonyme de septième succès consécutif pour un châssis ORECA aux 24 Heures du Mans. 25 prototypes conçus par ORECA Technology était au départ et 19 ont rejoint l’arrivée du mythe sarthois.

LMP2 – Team WRT
Après un début de saison déjà concluant en ELMS et en WEC, le Team WRT a fait forte impression aux 24 Heures du Mans en dominant presque de bout en bout la meute des LMP2. Pendant de longues heures, un véritable mano à mano entre les deux voitures sœurs a tenu en haleine les spectateurs. Une bagarre incroyable qui s’est achevée au bout de 23h59 sous les yeux ébahis du public. Alors que le succès était promis à la #41 de Louis Deletraz, Yifei Ye et Robert Kubica, celle-ci s’est immobilisée dans le dernier tour. L’équipe belge était donc en larmes, tant pour sa victoire avec la #31 de Robin Frijns, Ferdinand Habsburg et Charles Milesi, acquise dès sa première participation avec la ORECA 07, que pour ce cruel coup du destin.

Jota Sport
Après une entame parfaite sur le Circuit de la Sarthe pour l’ORECA 07 #38 de Jota, qui s’était élancée de la pole, une sortie à la chicane Dunlop a anéanti les espoirs de victoire. Elle termine à la neuvième place. De son côté, la #28 un temps en tête, a dû s’employer pour combler deux pénalités. Le trio Tom Blomqvist, Sean Gelael, Stoffel Vandoorne monte sur la deuxième marche du podium après un finish au bout du suspense et seulement 727 millièmes de retard sur la ligne d’arrivée !

Panis Racing
Récemment vainqueur pour la première fois en ELMS et déjà sur le podium l’an dernier, Panis Racing monte sur la troisième marche. Longtemps aux avant-postes, l’écurie française est récompensée par cette troisième place pour le trio William Stevens, James Allen et Julien Canal qui détient le tour le plus rapide en course (3:31.096) dans la catégorie LMP2.

United Autosports
Avec trois ORECA 07 engagées et une saison 2020 parfaite, United Autosports faisait partie des équipes favorites en LMP2. Plusieurs faits de courses sont venus perturber les chances de victoire du Team : un accident pour la #32 samedi soir à la chicane Dunlop et un problème mécanique pour la #22 qui termine 18ème de la classe LMP2. La #23, malgré un sérieux accrochage, termine quant à elle au pied du podium.

À noter
Auteur d’une prestation solide, InterEuropol obtient une belle cinquième place devant G-Drive Racing, qui avait la pointe de vitesse pour jouer la gagne avant d’être retardé par une sortie de piste. Certains teams n’ont malheureusement pas été récompensés par leurs efforts : la #1 de Richard Mille Racing du trio féminin Tatiana Calderón, Sophia Floersch et Beitske Visser, la #82 de Risi Competizione, ou encore la #24 de PR1 Mathiasen.

LMP2 Pro/Am
En Pro/Am, DragonSpeed a pris les commandes de la catégorie le dimanche midi alors que le trio du RealTeam Racing composé de Norman Nato, Loic Duval et Esteban Garcia était solidement accroché à la tête de la catégorie. RealTeam Racing termine finalement à la troisième place, derrière Racing Team Nederland, qui a également pointé un temps aux commandes. L’ORECA 07 #49 d’High Class Racing #la #39 de SO24-DIROB by Graff complètent le top 5.

Innovative Car
Impliqué dans le projet Innovative Car mené par l’Association SRT41 dirigée par Frédéric Sausset et soutenu par Graff Racing, ORECA est fier de voir la #84 rallier l’arrivée à la 32ème position au général. L’équipage composé de deux pilotes à mobilité réduite, Takuma Aoki et Nigel Bailly, et Matthieu Lahaye, a réalisé une convaincante prestation.

« Le Mans est toujours une course impitoyable et remplie de surprise. L’édition 2021 l’a encore montré avec de nombreux rebondissements. Pour sa première participation, le Team WRT a été impressionnant. Le scénario est incroyable pour l’équipage de la #31 et tellement cruel pour la #41. Il n’y a pas de mots pour décrire cela. La joie de Ferdinand, Robin et Charles est à la hauteur de la déception pour Louis, Yifei et Robert qui avaient fait une course magnifique. Avec autant de ORECA 07 au départ, la victoire était un must. Avoir un maximum de voitures à l’arrivée était un autre objectif. Il est en partie atteint. Nous pouvons toujours faire mieux et c’est ce qui nous permet d’avancer et de progresser. Bravo aux vainqueurs, à Jota Sport et Panis Racing pour ces belles batailles qui poursuivent une saison passionnante » Hugues de Chaunac, Président du Groupe ORECA

Hypercar – Alpine Elf Matmut
Pour son retour dans la catégorie reine, Alpine Elf Matmut a donné du fil à retordre à ses adversaires dans la catégorie Hypercar. Emmenés par Nicolas Lapierre, Matthieu Vaxiviere et André Négrão, les « Bleus » ont déjoué les pièges d’une course mouvementée pour accéder au podium, le quatrième consécutif cette saison.

Toyota Gazoo Racing
De son côté, avec le soutien opérationnel d’ORECA, Toyota coche une nouvelle case en devenant le premier constructeur vainqueur en Hypercar dans la Sarthe. Après avoir mené de bout en bout, la marque nippone s’offre un troisième doublé dans l’épreuve avec la #8 qui est installée en deuxième position à un tour de la voiture sœur.

Flora Fornasari – Groupe ORECA

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*