Pluie, chaleur, piste ‘verte’, les MICHELIN Pilot Sport EV à l’aise dans les rues de Brooklyn, à New York

– Les MICHELIN Pilot Sport EV ont retrouvé le circuit de Red Hook, où ils avaient roulé pour la première fois en juillet 2019
– Un circuit tracé sur le port des ferries, avec vue sur Manhattan
– Deux fois moins de pneus en 2021, mais toujours plus de performances

Alors qu’il reste quatre E-Prix à disputer avant la fin de la saison – deux dans deux semaines à Londres, puis deux autres mi-août à Berlin –, le Championnat du Monde ABB FIA Formula E s’est produit pour la quatrième fois en cinq ans dans les rues de New-York. La discipline a de nouveau investi le quartier de Red-Hook, dans le district de Brooklyn. Cette zone résidentielle est séparée de la fourmilière de Manhattan par l’Hudson River, qui borde également le circuit avant de se jeter dans l’Océan Atlantique.

Les deux E-Prix de New-York représentent, après les courses du début de saison, à Ad Diriyah (Arabie Saoudite), un retour sur un circuit connu des écuries et des équipes de Michelin Motorsport. Car au cours des derniers mois, la crise sanitaire a conduit les organisateurs du championnat à se replier sur des tracés permanents (Valence en Espagne, Puebla au Mexique) jusqu’alors jamais empruntés, ou à remodeler des pistes déjà connues. Ce fut le cas de Rome (Italie), mais aussi de Monaco, où les voitures ont couru pour la première fois sur la version la plus longue du circuit. Au total, ce sont sept courses qui se sont déroulées dans des conditions nouvelles, avant de retrouver un circuit habituel en Amérique du Nord.

Des pneus prêts à tout
Les Etats-Unis, et plus particulièrement la région de New-York, sont souvent le théâtre d’impressionnantes intempéries pendant l’été. Après la vague de chaleur signalée au Canada la semaine dernière, les équipes de Michelin s’attendaient potentiellement à une météo chaude et humide à Brooklyn. Mais alors que les prévisions faisaient état d’un risque de pluie important, c’est un véritable mini-ouragan qui s’est abattu sur la Grosse Pomme, constituant d’importantes flaques d’eau résiduelles sur la piste. De façon plus raisonnable, des pluies moins nourries se sont également invitées à la fête jusqu’au samedi matin, jour de la première course.

D’une longueur de 2320 m pour 14 virages, le circuit de Red Hook présente par ailleurs la particularité d’être tracé sur le parking d’un terminal de ferries, dont l’activité a été réduite au cours des derniers mois sous les effets de la crise sanitaire.

C’est donc une piste très ‘verte’ qu’ont dû affronter les pilotes en ce début de week-end, avant une amélioration des conditions au fil des passages des voitures. Heureusement, tous les concurrents ont pu compter sur la formidable polyvalence des pneus MICHELIN Pilot Sport EV afin de retrouver leurs marques au plus vite.

« Nous savions que l’enjeu, ici à New-York, ce n’était pas l’usure des pneus », indique Jérôme Mondain, manager de Michelin en Formula E. « Les relevés que nous avons pu effectuer au cours des années précédentes nous avaient confortés dans cette idée, même si le nouveau règlement a divisé par deux le nombre de pneus autorisés pour les deux courses. La difficulté est plutôt venue des intempéries et du fait que le sol soit très sale. Car même si on pourrait penser que la pluie ‘lave’ le bitume, elle fait également ressortir des hydrocarbures sans faire disparaître la poussière. Entre les pluies diluviennes, la chaleur et les dépôts en tous genre sur la surface de la piste, il fallait des pneus capables de démontrer des performances exceptionnelles, mais aussi une énorme capacité d’adaptation face à ces conditions disparates. Les MICHELIN Pilot Sport EV ont alors parfaitement joué leur rôle, au service de l’ensemble de nos partenaires. »

Le MICHELIN Pilot Sport EV est un pneu extra-ordinaire
Le MICHELIN Pilot Sport EV présent aujourd’hui en Formula E est le seul pneu de compétition de 18 pouces à être utilisé dans un championnat du monde de monoplaces. Ressemblant à un pneu de série grâce à sa bande de roulement sculptée, il est le seul à pouvoir assurer performances et sécurité que le sol soit sec ou mouillé, mais aussi dans des configurations de tracé urbain : plaques d’égout, asphaltes à l’adhérence diverse, peintures de signalisation routière, voire des rails de tramway.

Doté d’une formidable polyvalence et capable d’offrir des performances dans la durée, sa conception lui permet de fournir les mêmes prestations du début à la fin de la journée de course. La confiance est telle que les organisateurs ont décidé, en accord avec Michelin et la FIA, de diviser la dotation pneumatique par deux depuis le début du championnat 2021-2022. Sur les courses ‘double headers’, les pilotes n’ont plus le droit d’utiliser que huit pneus contre seize auparavant. Ces caractéristiques s’inscrivent dans la démarche écologique de Michelin, qui fabrique, transporte et recycle moins de pneus en Formula E que dans n’importe quel autre championnat FIA.

Comme dans toutes les disciplines où il est engagé, Michelin utilise également la compétition pour tester et transférer des nouvelles technologies. Toutes les données recueillies en course sont compilées dans des bases de données, lesquelles peuvent ensuite être exploitées par Michelin pour développer ses futurs pneus de grande série.

Depuis le début du championnat, en 2014, Michelin a abaissé la masse des pneus de Formula E d’environ 20%, ce qui représente 9 kg par voiture. Un véritable exploit technique, combiné à un abaissement important de la résistance au roulement, ce qui permet aux monoplaces électriques de la Formula E d’optimiser leur autonomie. Le MICHELIN Pilot Sport EV aujourd’hui utilisé dans le championnat est la troisième génération de pneumatique développé spécifiquement pour la discipline.

Dimensions du MICHELIN Pilot Sport EV pour les monoplaces de Formula E
24/64-18 à l’avant et 27/68-18 à l’arrière selon le code utilisé par Michelin Motorsport, à savoir : largeur de la bande de roulement en cm/diamètre extérieur en cm/diamètre de la jante en pouces. Cela correspond à 255/40R18 à l’avant et 305/30R18 à l’arrière selon le code utilisé pour les voitures de série, soit la largeur totale du pneu en mm/rapport en % entre la hauteur du flanc et la largeur du pneu, suivi du diamètre de la roue en pouces. Le R indique qu’il s’agit d’un pneu radial.

La FIA s’appuie sur l’expertise digitale de Michelin dans le contrôle des pressions
La solution connectée Michelin Track Connect pour la Formula E permet de vérifier de façon automatique et fiable la pression des pneumatiques, à froid comme à chaud, durant les journées de course. Destinée à répondre aux demandes de la FIA, qui l’a inscrite au règlement du championnat au début de la saison 2019-2020, elle comble également les attentes des écuries et du promoteur du championnat. La solution connectée Michelin Track Connect pour la Formula E utilise un capteur conçu et développé par Michelin, qui est inséré dans un conteneur spécifique à l’intérieur du MICHELIN Pilot Sport EV. Ce capteur envoie au récepteur des informations cryptées auxquelles Michelin et la FIA ont accès, préservant la confidentialité des données et permettant à la FIA de vérifier les pressions minimales requises. Cela procure un gain de temps et une tranquillité d’esprit pour les équipes, et facilite la fluidité d’exécution du planning de course.

Les résultats des E-Prix de New-York
La première des deux courses a été remportée par Maximilian Günther (BMW i Andretti), devant Jean-Eric Vergne (DS Techeetah), ambassadeur de Michelin, et Lucas Di Grassi (Audi Sport Abt Schaeffler).

Le second E-Prix a vu la victoire de Sam Bird (Jaguar Racing), devant Nick Cassidy (Envision Virgin Racing), et António Félix Da Costa (DS Techeetah).

Les deux prochains E-Prix auront lieu à Londres (Angleterre), les 24 et 25 juillet prochains. Les concurrents découvriront un nouveau circuit dont, pour la première fois dans le championnat, une partie de la course se fera en intérieur.

Alessandro Barlozzi,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*