Dakar 2022 : Nouveautés, prologue, boucles, marathon… de sacrées avancées !

Le parcours du Dakar 2022 a été dévoilé récemment lors de l’Andalucia Rally. Aujourd’hui, les inscriptions ont débuté et dureront jusqu’à la fin du mois de novembre, mois auquel David Castera donnera le fruit de ses découvertes sur les terrains de l’Arabie Saoudite. En attendant, les équipes d’A.S.O. travaille sur la sécurité, les nombreuses nouveautés applicables dès la prochaine édition.

Un prologue, version sable
Le ton sera donné dès la mise en route des moteurs. Même sur un court exercice destiné à définir un ordre de départ cohérent pour la première étape, les environs immédiats de Ha’il offrent déjà des portions de sable conséquentes. De quoi s’habituer en douceur à un menu qui deviendra ensuite très copieux : il y aura ensuite trois étapes 100 % dunes !

Deux étapes en boucle
Il faut par endroits prendre le temps de se poser pour exploiter le potentiel sportif des terrains qui nous sont offerts. Ce sera le cas à deux reprises sur le Dakar 2022. La formule donne également l’occasion aux structures d’assistance de ralentir leur rythme pour mieux se consacrer à leur mission essentielle.

Étape marathon, dans la tradition
La gestion de la mécanique ainsi que des efforts que l’on inflige à son organisme fait partie des piliers du rallye raid. Et cette dimension n’est jamais aussi décisive que sur une étape marathon, où la faculté d’autonomie s’impose, y compris dans un contexte d’entraide. Dans l’Empty Quarter, les deux journées de ce marathon se disputeront ‘à l’ancienne’

NOUVEAUTÉS
RÈGLEMENT : HORIZON 2030, ACTE I
Après un train de mesures adoptées pour améliorer les conditions de sécurité et redonner un rôle prépondérant à la navigation, les organisateurs du Dakar se tournent vers la préparation de l’avenir sur le plan énergétique. Un programme sur huit ans a été conçu pour transformer radicalement le paysage.
Acte I, la création de la catégorie T1-E.

Roadbook électronique : un outil d’équité
Le travail effectué sur les deux dernières éditions remplit le double objectif de limiter l’influence des écarts de moyens entre les écuries, grâce aux distributions au départ de la spéciale, et de faciliter l’apprentissage des moins expérimentés avec la colorisation des cases. Pour l’édition 2022, l’ensemble des véhicules des catégories autos, SSV et camions seront équipés de ces tablettes, tandis que les motos et quads engagés en élite pourront aussi profiter de la version qui leur a été déclinée.

Gilets airbag : la sécurité renforcée
Un mouvement important a été engagé en termes de sécurité avec l’obligation pour tous les motards et quadeurs de porter un gilet airbag, capable de minimiser les conséquences d’un choc à vitesse élevée. La généralisation de cet équipement a apporté des bénéfices. Les organisateurs travaillent maintenant en collaboration avec la FIM et les principaux producteurs de façon à améliorer le fonctionnement des gilets ainsi que le confort de pilotage qui doit aussi y être associé.

T1-E : lancer le mouvement
Le cap d’un plateau composé à l’horizon 2030 à 100% de véhicules à faible émission carbone dans les catégories autos, SSV et camions a été fixé.
Pour préparer cette révolution, les règlements rédigés en collaboration avec la FIA actent dès le Dakar 2022 la création d’une catégorie de véhicules prototypes s’appuyant sur des moteurs électriques ou toute technologie axée sur la réduction des émissions carbone (par exemple, le recours aux bio-carburants). Cette nouvelle catégorie accueillera notamment dès janvier 2022 les véhicules préparés par le constructeur allemand Audi.

UNE ÉVOLUTION CONSTANTE JUSQU’EN 2030
À partir de cette année, le Dakar s’engage dans un vaste programme rassemblant l’ensemble des acteurs du monde du rallye-raid afin de n’accueillir dès 2030 que des véhicules propulsés par des énergies à faible émission.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*