Andalucia Rally arrivée Autos : Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel bissent…

Nasser et Carlos ne se font aucun cadeau, aucune concession mais un immense respect ! Matthieu et Lucas, les deux navigateurs, en font autant. Mais, sur la ligne d’arrivée Sainz a daigné féliciter Al-Attiyah alors que Baumel et Cruz ont échangé des propos professionnels qui touchaient la tablette dont ils disposent en termes de navigation.

Ce n’est pas le sujet qui importe mais, pour la deuxième fois et, consécutivement, Al-Attiyah et Baumel ont maté Sainz-Cruz. Un Toyota Overdrive prêté par Ronan Chabot et un Mini ont fait l’attraction sur les quatre étapes de cet Andalucia.

« Nous étions en mode ‘contrôle’. Ce n’était pas nécessaire d’attaquer outre-mesure » analyse Nasser. Nous nous étions construits une marge suffisante grâce à nos trois succès d’étape et l’attaque que j’avais portée sur la 3.
« Vécue de l’intérieur, c’était une course vraiment passionnante. À chaque manche, je me bats contre Carlos. Il est l’un des meilleurs pilotes au monde sur ce terrain. Je suis très heureux de l’emporter face à lui, surtout en Espagne. »

Nasser Al-Attiyah/Matthieu Baumel devant Carlos Sainz/Lucas Cruz et Yazeed Al-Rajhi/Dirk Von Zitzewitz, le podium final de cette édition de l’Andalucia Rally.

Texte et photo Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*