Dakar 2022 : Paroles de pilotes, ce qu’ils en pensent !

Les pilotes absents à l’Andalucia Rally ont fait part de leur satisfaction pour le prochain Dakar. Exceptée Laia Sanz qui débute en auto sur le Andalucia après un essai sur la Baja de Dubaï, unanimement, Nani Roma (BRX Prodrive), Adrien van Beveren (Yamaha), Sam Sunderland (KTM) répondent présents à l’appel du sable !

Joan ‘Nani’ Roma, autos, vainqueur en 2004 (moto), vainqueur en 2014, et 5ème en 2021 (auto)
« Ça me plait de plonger davantage dans l’Empty Quarter, c’est un terrain qui convient bien aux pilotes de mon style. Le sable crée un stress supplémentaire car une erreur se paye généralement plus chère, mais je m’adapte bien à ces situations, c’est là que je me sens le mieux. Plus de sable, plus de dunes, plus de hors-piste, plus de vrai rallye raid… je suis excité. »

Adrien van Beveren, motos, 4ème en 2017
« On s’enfonce dans l’Empty Quarter, c’est génial. Je n’attends que ça, un terrain technique et du sable pour pouvoir m’exprimer pleinement en termes de pilotage et me faire plaisir. L’Arabie Saoudite nous réserve plein de surprises, le désert est tellement immense. Je suis déjà dans les starting-blocks pour conjurer le mauvais sort : être au départ et à l’arrivée. Le Dakar, c’est la course qu’il faut que je ramène à la maison. »

Sam Sunderland, motos, vainqueur 2017, 3ème en 2021
« Je suis déjà impatient d’être sur le Dakar 2022. Tout le monde commence à s’habituer à l’Arabie Saoudite, mais avec encore plus de dunes de sable, je me sentirai un peu plus à la maison. Nous savons aussi un peu mieux à quoi nous attendre en ce qui concerne la navigation, on sait maintenant que c’est positif de passer au roadbook électronique. Tout cela est très motivant. »

Laia Sanz, autos
« J’aime ça, s’il y a plus de sable. Sur une moto, on souffre beaucoup de cailloux … et dans une voiture, on est ralenti par les crevaisons. Un Dakar avec plus de dunes et de nouvelles étapes, c’est ce que nous attendons. L’Arabie saoudite est un pays immense avec de très beaux paysages, que l’on peut continuer d’explorer. J’ai hâte de voir ce Dakar. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*