Daniel Elena ‘jeté’ par Prodrive : il ne naviguera pas Sébastien Loeb sur le Dakar 2022

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le monde du sport automobile ! Prodrive, la dernière équipe dans laquelle Sébastien Loeb et Daniel Elena ont disputé le Dakar 2021, a mis un terme ‘à l’anglaise’ à leur collaboration, sans retenue ! Après vingt-trois ans de collaboration (depuis 1998), neuf titres de champions du monde des rallyes et deux podiums sur le Dakar, les trajectoires de Sébastien Loeb et de son copilote monégasque, Daniel Elena se séparent donc suite à un coup de fil !

Au travers des réseaux sociaux, Elena déroule avec beaucoup de dégoût et d’acrimonie : « Seb (Loeb) m’a appelé un peu avant midi (hier mardi) pour m’annoncer qu’il allait poursuivre sa carrière avec un autre copilote. Il m’a dit que c’était à la demande de Prodrive, qui trouvait que je ne m’étais pas assez impliqué et que j’avais commis trop d’erreurs de navigation au cours du dernier Dakar. »

Après Peugeot puis, PH Sport en privé, l’équipage franco-monégasque effectuait ce début d’année son premier Dakar avec l’équipe anglaise BRX Prodrive. De nombreuses crevaisons, du ‘jardinage’ comme beaucoup de concurrents d’ailleurs mais surtout de casse mécanique ont contraint le duo indissociable à l’abandon avant le but, sans parler de la logistique approximative de l’équipe (camion d’assistance sans la pièce !). « Je me suis perdu lors de la première étape car je découvrais le fonctionnement de la tablette numérique qui a remplacé le road-book papier, mais je ne pense pas avoir fait plus d’erreurs de navigation que certains autres. Nous sommes quand même montés sur le podium au cours des éditions 2017 (2ème avec Peugeot) et 2019 (3ème avec PH Sport) et nous sommes peut-être parmi ceux qui ont remporté le plus de spéciales sur les quatre Dakar auxquels nous avons participé » plaide Daniel.

Daniel Elena vénère – on le serait à moins – les questions demeurent entières quant à cette fracture à laquelle personne ne s’attendait et s’étonne : « On ne m’a pas donné les moyens de travailler et, chez Prodrive, on n’a pas pris en compte toutes mes demandes ou mes conseils… Je suis déçu et je ne comprends pas » ajoute le copilote.

De son côté et toujours par le biais des réseaux sociaux, le nonuple Champion du Monde des rallyes explique sans réelle émotion ce divorce : « Après 5 Dakar effectués ensemble (avec Daniel Elena) et après discussions avec l’équipe, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il serait peut-être bien d’essayer autre chose. Ce n’est pas sans un pincement au cœur que nous ne prendrons pas le départ en 2022 en tant que coéquipiers. » Et d’ajouter à notre confrère de L’Équipe, Jérôme Bourret : « Ce n’était pas une décision facile à prendre et ce n’était pas un coup de fil évident à passer car nous avons passé vingt-trois ans ensemble et Daniel est un pote. J’ai eu pas mal d’avis extérieurs sur Daniel, nous en avons discuté avec Prodrive et après avoir analysé notre prestation sur le dernier Dakar, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il pourrait être bien d’essayer autre chose. J’ai 47 ans, je n’ai plus beaucoup d’années devant moi pour gagner le Dakar donc je veux mettre toutes les chances de mon côté. L’avenir nous dira si c’est la bonne décision. Mais cela ne change rien à ma relation avec Daniel, avec qui j’ai partagé énormément de choses. » Encore faudra-t’il que Loeb emploie un style de pilotage rallye-raid que celui désuet du WRC !

Par ailleurs, Daniel Elena qui a certainement passé une nuit agitée en cauchemardant, a conclu sur son compte FB : « Je n’ai rien contre toi Seb après 23 ans de complicité, je serais toujours derrière toi, on restera toujours pote ! J’ai eu la chance de te rencontrer… Bravo Prodrive d’être parvenu à un tel gâchis, vous avez réussi à nous séparer. Bon courage Seb avec le nouveau copilote qui t’accompagnera… Quant à Prodrive, vous n’avez rien compris ! La guerre n’est pas finie… »

Marie-France Estenave

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*