Les pneus MICHELIN Pilot Sport EV au cœur d’un début de saison réussi

during Diriyah E-Prix 2021 - Diriyah, Saudi Arabia - 26/02/2021 © Jerome Cambier / MICHELIN

Le Championnat du Monde ABB FIA Formula E a démarré ce week-end sur la piste d’Ad-Diriyah, ville historique située à proximité de Riyad, en Arabie Saoudite. Après six mois d’interruption, et des essais en commun menés fin novembre, la série de monoplaces 100 % électriques équipées en exclusivité par Michelin a repris le chemin des circuits.

Le tracé 2021, rapide et fluide, d’une longueur de 2,49 km, a été le théâtre de deux E-Prix, tous deux disputés dans le sens des aiguilles d’une montre. La modernité de ces monoplaces futuristes a alors contrasté avec l’architecture du site d’At-Turaif, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, offrant un panorama unique aux nombreux téléspectateurs qui suivent la série partout dans le monde. Compte tenu des restrictions sanitaires actuellement en vigueur, les courses se sont tenues avec une jauge de spectateurs réduite aux invités des sponsors et des écuries, mais aussi aux personnalités saoudiennes qui avaient fait le déplacement.

Pour cette édition 2021 –c’est la troisième fois consécutive que la Formula E se rend en Arabie Saoudite- la surface de la piste a été refaite. Un bitume neuf qui a généré une augmentation du grip, et qui a permis aux pilotes d’offrir des moments toujours plus spectaculaires.

Pour la première fois dans l’histoire de la discipline les E-Prix se sont déroulés de nuit, avec une piste éclairée par 600 puissants projecteurs utilisant des LED de nouvelle génération, deux fois moins énergivores qu’un système d’éclairage classique et alimentées par de l’électricité renouvelable.

La grande nouveauté pneumatique de cette nouvelle saison, c’est la réduction de l’allocation selon le nombre de courses. Les pilotes ont désormais le droit d’utiliser non plus 8 mais 6 pneus (3 AV et 3 AR) pour une course simple, et 8 pneus au lieu de 16 lors des double-headers, comme c’est le cas à Ad-Diriyah.

« Les MICHELIN Pilot Sport EV ont tenu toutes leurs promesses aussi bien en termes de performances dans le temps que de longévité », indique Jérôme Mondain, manager de Michelin en Formule E. « Malgré la réduction importante du nombre de pneus autorisés, les pilotes ont pu continuer d’attaquer en toute confiance, en sachant que leurs MICHELIN Pilot Sport EV tiendraient bon du premier au dernier kilomètre. La piste bénéficiant d’un asphalte neuf, nous nous attendions à de potentielles remontées d’huile dans le bitume après quelques séances de roulage. »

Le premier des deux E-Prix d’AD Diriyah, manches d’ouverture de la saison 2021 du Championnat du Monde ABB FIA Formula E, a été remporté par Nyck de Vries (Mercedes-Benz EQ), suivi d’Edoardo Mortara (ROKiT Venturi Racing) et de Mitch Evans (Jaguar Racing).

Le second E-Prix, samedi 27 février, a vu la victoire de Sam Bird (Jaguar Racing), suivi par Robin Frijns (Envision Virgin Racing) et Jean-Eric Vergne (DS Techeetah).

« Mais ce phénomène n’est pas survenu, et nous avons pu constater qu’entre les progrès réalisés par les voitures, la constance du pneu et l’augmentation du grip, les temps au tour avaient été tirés vers le bas. Avec seulement 8 pneus par voiture pour couvrir deux journées de course (essais, qualifications et E-Prix), c’est vrai que le droit à l’erreur est très mince. Car lorsque deux courses s’enchainent, un problème survenu en jour 1 oblige à puiser dans une dotation idéalement réservé au lendemain. Mais, comme toujours, nos équipes sont au chevet des écuries, afin de les accompagner au mieux dans l’exploitation de leurs pneus. »

Alessandro Barlozzi,

 

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*