Dakar : Le Sodicars Racing reçu trois sur trois !

Dans les alentours de Djeddah, sur une immense plaine sablonneuse, une piste d’asphalte serpentait depuis l’horizon. Un à un, les concurrents du Dakar achèvent ici leur aventure, après près de 5000 km en spéciale parcourus en l’espace de 12 jours.

Philippe, Manuel et Roger imités par Mayeul, Monica et Franck ôtent leur casque et dévoilent un sourire qui parle de lui-même. « Ç’est fini ! » C’est l’heure de se congratuler, de se féliciter, de fondre…. « C’est toujours un sentiment très particulier de terminer un Dakar », reconnaissent les pilotes.

Rien n’a été facile durant les 12 étapes de ce Dakar, 43ème du nom. La dernière spéciale en est la meilleure illustration avec un franchissement de dunes à couper le souffle ! Après un condensé de deux semaines de compétition entre cailloux, fesh-fesh, dunes… « Il fallait s’accrocher ! » rappelle Roger. Sans parler des crevaisons vécues par Philippe et Mayeul. Sans oublier la peur bleue des Plaza après avoir renversé un motard, une affaire qui se termine bien.

Ce Dakar a été surprenant… Les crevaisons et les quelques soucis mécaniques ont vite eu raison des ambitions de viser une place plus haute au général. Souvent englués au cœur du trafic, là où les pistes sont labourées et qu’il faut les partager avec les camions et les SSV, les trois équipages du Sodicars Racing ont bataillé et se sont accrochés pour retrouver la famille chaque soir au bivouac. À l’issue de cette débauche d’efforts, l’heure est néanmoins aux félicitations, les réjouissances seront une fois rentrés en France ou en Espagne. Il n’y a rien d’anodin à terminer un Dakar, encore moins quand on vient d’y participer pour la n-ième fois ! La dernière pour Roger qui a tiré sa révérence et, pour les deux autres duos, d’autres tentatives viendront par la suite !

Classement final général
#344 – Philippe Boutron & Mayeul Barbet (BV2) = 33ème
#349 – Manuel et Monica Plaza (BV2) = 35ème
#373 – Roger Audas & Franck Maldonado (Springbok) = 46ème

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*