Dakar Étape 10 : De Neom à AlUla

Ce sont 241 km en liaison et 342 en spéciale, le menu du jour qui ne manquera pas d’apporter son lot de surprises… Les trois dernières étapes de ce 43ème Dakar sont prévues corsées et celle de demain sera capitale selon David Castera qui jusqu’au bout aura mis tous les ingrédients nécessaires pour rendre cette course passionnante !

De la mer à la montagne
Après un parcours sur les rives de la mer Rouge, ce sont des zones semi-montagneuses qui attendent les concurrents pour la dixième spéciale de ce 43ème Dakar. Quelques pistes sablonneuses permettent d’imprimer un rythme rapide, mais attention à ne pas se perdre… une erreur de navigation pourrait bien coûter très cher et à deux jours de l’arrivée à Jeddah, chaque minute compte.

MOTOS : Hier, Nacho Cornejo a montré son talent en matière de navigation. Bien qu’il ait dû ouvrir la route à ses adversaires, il n’a lâché que 1’34 au vainqueur Kevin Benavides et s’est hissé sur le podium. En l’absence de Toby Price et de Xavier De Soultrait, blessés, ou encore de Ross Branch, qui a abandonné en raison d’un moteur HS, Cornejo pourrait profiter de partir derrière Kevin Benavides et Ricky Brabec pour se donner un peu plus d’air au général…

AUTOS : Peterhansel se donne (un peu) d’air
Profitant des deux crevaisons de Nasser Al-Attiyah hier, Stéphane Peterhansel compte désormais près de 18’ d’avance sur son rival Toyota au général. À trois étapes de l’arrivée, le Français peut commencer à penser à la victoire finale. On le sait, personne n’est à l’abri d’une panne ou d’une erreur de navigation, surtout lorsqu’il faut ouvrir la route. Et aujourd’hui, pour la première fois de l’année, c’est justement Peterhansel qui sera l’éclaireur…

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*