Dakar Étape 9 Autos : Première victoire pour Stéphane Peterhansel et Edouard Boulanger !

Il a fallu attendre la 9ème étape pour voir Stéphane Peterhansel et Edouard Boulanger (Buggy Mini) signer leur première victoire sur ce Dakar. Elle tombe à point et même au-delà car, les leaders depuis l’étape 2 augmente leur avance sur Nasser Al-Attiayh et Matthieu Baumel et passe à 17’50. La victoire se joue encore entre eux deux , ils leur restent trois étapes pour entériner l’édition.

‘Monsieur Dakar’ a signé sa 81ème victoire sur le Dakar, sa 48ème dans la catégorie auto. Le pilote X-Raid a écrasé la course et relégué la concurrence à pas moins de douze minutes à l’arrivée profitant d’une panne de son compatriote Mathieu Serradori (Century) longtemps à la lutte avec lui pour la victoire finale.

« Il y avait de tout. Nous nous en sommes rendu compte dès le début. Je me suis calmé dans les cailloux par crainte de crevaisons. Nous avons rattrapé Carlos qui avait crevé, puis Nasser lui aussi avec une mise à l’air. On s’est appliqué à rouler propre. C’est une vraie journée Dakar dans laquelle la vitesse n’était pas prioritaire, la gestion des kilomètres, de la mécanique, des pneus… avaient un rôle important à jouer. C’était similaire a ce que nous avions l’habitude de connaître en Afrique. Il faut avoir les nerfs solides, perdre du temps pour essayer d’en gagner ensuite » a expliqué Stéphane dont la tactique s’est avérée payante.

Nasser Al-Attiyah (Toyota Hilux) termine 2ème de l’étape à 12 minutes de son grand et unique rival. Le Qatari a rencontré des difficultés : erreurs de parcours, crevaisons successives sur les passages plus caillouteux. Le Sud-Africain Giniel De Villiers (Toyota Hilux) termine troisième à 12’19 de Peter.

Al-Attiyah s’est montré fataliste à l’arrivée mais a tenu à rester optimiste : « Après trois crevaisons nous n’avions plus de roue de secours j’ai baissé le rythme. Stéphane nous a dépassés, que pouvions-nous faire d’autre ? Je ne suis pas déçu. C’est la vie. J’ai fait de mon mieux, je suis à l’arrivée de l’étape, rien n’est perdu ! »

La galère persiste pour Carlos Sainz. Nouvelle perte de temps sur une crevaison puis tentative d’un réparation sur le système de frein de son Buggy Mini. Il encaisse un retard de 22 minutes sur Peter, et dépasse l’heure au général… en conservant la troisième place.

Comme Carlos Sainz, Christian Lavieille rencontra des soucis de freins ce qui explique sa 14ème position de l’étape mais, il conserve son rang dans le Top 10, place que brigue Cyril Despres, 7ème du secteur ce jour.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*