Dakar Étape 6 SRT : Rester debout et aller au bout

Il faut avoir le cœur solidement accroché quand on vit un rallye-raid comme le Dakar. En l’espace de 48h, Mathieu Serradori et Fabian Lurquin sont passés de la joie à la déception, puis de la détermination à encore de la frustration.

Après une 5ème étape éprouvante qui a stoppé les espoirs de figurer parmi les 5 meilleurs du classement, il fallait surtout rallier la ligne d’arrivée. Et se remobiliser quand vous savez que vous n’atteindrez pas vos objectifs n’est jamais facile, pourtant le pilote varois et son copilote belge n’ont rien lâché. Malgré une nuit courte, une assistance au top associée à des mécanos totalement investis jusqu’à la dernière minute avant le départ de la spéciale ont boosté notre duo SRT qui s’est surpassé.

Une fois encore, ils ont étonné en parvenant à se classer 6e du jour jusqu’à 18 km de l’arrivée. « Nous étions bien, nous avions réussi à nous remettre dans la course, son pilotage, ma navigation tout allait bien. Et tout à coup nous avons entendu ce bruit qui nous rappelait celui de la veille. La roue arrière qui s’est desserrée. C’est vraiment dommage car nous avions bien relevé la tête, » avoue Fabian Lurquin.

De nouveau l’attente du camion d’assistance… Alors que peut attendre notre équipage #308. « Rester debout, continuer d’apprendre, aller au bout et surtout se faire plaisir. »

Pour nos 2 autres équipages, des petits soucis mais rien de grave. « Nous étions sur un bon rythme et très à l’aise dans les dunes. Pour ma part aucune erreur de navigation. Yes ! Puis nous avons cassé un cardan, nous avons réparé et hop nous voilà à la moitié du rallye. Allez plus que 6 étapes et l’objectif sera atteint : finir notre 1er Dakar ! » confie Nicolas Delangue, heureux, à l’arrivée sur le bivouac.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*