Dakar Étape 6 : Paroles de pilotes…

Avant la pause, après six étapes disputées et autant à couvrir, Joan Barreda à moto l’a emporté et Carlos Sainz-Lucas Cruz en auto, renouent avec la victoire. Deux Espagnols particulièrement experts dans le sable. Mais, au général, ces deux pointures envient Toby Price leader sur deux roues et Stéphane Peterhansel-Édouard Boulanger sur quatre !

Une bien belle seconde semaine se dessine. L’histoire de la 43ème édition se veut à suspense, malgré un virus qui nuit à tout le monde et empêche les rapprochements amicaux qui régnaient sur les bivouacs.

Toby Price : Le vainqueur des éditions 2016 et 2019 a profité des traces faites par Benvides et Cornejo pour réaliser un honorable 7ème temps aujourd’hui, qui conforte sa position de leader du classement général à la journée de repos, avec un peu plus de deux minutes d’avance sur Kevin Benavides.
« On s’est rejoints après environ 100 kilomètres de spéciale. Les autres ont mené toute la journée, ils ont fait un bon boulot, le rythme était fou. Kevin et Nacho ont été bons aujourd’hui, c’était très bien d’être avec eux. Maintenant c’est la journée de repos, c’est le plus important. Ça a été des hauts et des bas toute la semaine, mais je suis toujours dans la course, c’est le principal. Je serai prêt à repartir pour la deuxième semaine. Hier, c’était une journée difficile mais aussi très bonne sur le plan du résultat. »

Ignacio Cornejo : Le pilote chilien a passé la journée à ouvrir la piste en compagnie de son leader Kevin Benivades. Il le suit en 3ème position du classement général, à moins de trois minutes de Price.
« C’était un travail d’équipe avec Kevin, pour ne pas perdre trop de temps sur tous ceux qui nous poursuivaient puisque nous avons ouvert l’étape. Nous savions que Toby allait nous rattraper, et ensuite nous avons roulé ensemble en attaquant assez fort. Il y a eu beaucoup de sable, des dunes, ce n’était pas facile mais je suis content de ce que nous avons fait. Sur la semaine, je sais que j’ai fait des erreurs stupides sur les deux premières étapes, mais malgré tout je me suis vite mis dans le rythme et ensuite j’ai fait des étapes solides, jusqu’à me battre pour les plus belles places. Maintenant on va penser à la semaine prochaine. »

Joan Barreda : L’Espagnol remporte sa troisième étape de la semaine, la 27ème de sa carrière, et pointe en 7ème position à 6 minutes de Toby Price au classement général.
« J’ai gagné ! J’ai essayé de ralentir un peu après le ravitaillement, mais finalement je gagne pour quelques secondes et je ne sais pas si c’est une bonne stratégie. C’était une première semaine difficile avec beaucoup de navigation. C’était assez nouveau pour moi qu’il y en ait autant. Mais je m’y habitue et je vais essayer de faire encore mieux la semaine prochaine. En ce qui concerne les pneus, j’en ai encore trois pour la semaine prochaine. Je suis très fier de notre stratégie jusqu’ici, parfois c’était difficile mais je n’ai pas pu faire mieux. Mais il reste encore beaucoup de kilomètres, je me sens fort et il faut continuer comme ça. »

Carlos Sainz : Vainqueur de sa deuxième étape de la semaine, le tenant du titre est troisième du général mais pointé à 40 minutes de Stéphane Peterhansel en tête du classement général.
« L’étape était moins difficile qu’hier, ça s’est mieux passé. J’ai perdu deux fois trente minutes, puis six minutes… je ne suis pas très content de ce qu’on a fait, on aurait pu faire du meilleur boulot. Il faut analyser cela calmement, mais c’est une autre philosophie du road-book. C’est peut-être notre meilleure journée de la semaine, les autres jours nous avons perdu beaucoup de temps. »

Yazeed Al-Rajhi : S’il a perdu toute chance de victoire finale, le pilote saoudien reste à l’attaque pour tenter sa chance sur les étapes. Il signe aujourd’hui le 2ème temps de la spéciale, à 4 minutes de Carlos Sainz.
« Nous avions prévu d’attaquer aujourd’hui, ça a bien fonctionné même si nous sommes finalement deuxièmes, à cause d’une erreur de navigation. Pour moi, c’était une première semaine malchanceuse, nous avons cassé notre boite de vitesse et perdu énormément de temps, mais nous continuons à nous faire plaisir sur le rallye, c’est le principal. C’est ma meilleure journée parce qu’en plus nous sommes à Ha’Il et c’est ici que j’ai découvert le rallye en 2009. »

Nasser Al-Attiyah : Le triple vainqueur du rallye atteint la journée de repos en deuxième position du classement général, avec un retard de 6 minutes sur Stéphane Peterhansel.
« Nous avons eu deux crevaisons aujourd’hui. Comme l’année dernière, les pneus ne nous aident pas, je suis déçu. Mais nous sommes encore là, en 2ème position et la semaine prochaine nous ferons de notre mieux. C’était une semaine difficile pour tout le monde, beaucoup ont fait des erreurs mais nous avons été chanceux, nous n’en avons pas commis de trop grosses. »

Stéphane Peterhansel : Le recordman des victoires sur le Dakar atteint la journée de repos en tant que leader du classement général, avec un avantage sur Nasser Al Attiyah qu’il juge insuffisant pour se sentir à l’abri.
« On n’a pas mal géré parce que c’est un secteur sur lequel Nasser était plus rapide que nous sur les Bajas de Ha’Il. On a fait une belle semaine. Nous n’avons pas fait beaucoup d’erreurs, et on ne lâche qu’une minute ou deux à chaque fois, mais nous n’avons pas perdu pied dans les endroits compliqués. Sur le prologue je n’étais pas dans le rythme, et hier nous avons jardiné un peu plus. Mais la collaboration avec Édouard est un plaisir. L’avance de six minutes que nous avons, avec un énervé comme Nasser derrière nous, ça peut fondre en moins de deux. »

Seth Quintero : Vainqueur de sa première étape devant Al-Attiyah et Farres Guell, Seth Quintero termine la première moitié du rallye en troisième position. L’Américain ne compte que huit minutes de retard sur le leader Domzala.
« La journée a été bonne. On est parti fort et on a repris les leaders avant le ravitaillement. Mais on a ensuite connu une petite fuite qu’il a fallu régler. On est reparti à fond et sur la fin on a pris l’avantage sur Al-Attiyah… »

 

Dmitry Sotnikov : En terminant deuxième de l’étape entre Al Qaisumah et Ha’il, Dmitry Sotnikov conforte sa position de leader du classement camions. Le pilote Kamaz devance désormais Shibalov de 37 minutes.
« Ça n’était pas une mauvaise journée. Le parcours n’était pas très intéressant pour nous. Il y avait beaucoup de voitures dans les dunes et des portions très rapides. On n’a pas eu de problème et on termine dans le top trois… »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*