Dakar Sodicars Racing : Manuel et Monica Plaza, objectif top 25 !

Manuel Plaza est une légende du Dakar : avec 13 participations à l’édition africaine, il fait partie des pilotes les plus expérimentés. L’espagnol est entré dans le monde du rallye en 1993 en participant au championnat des rallyes tout-terrains espagnol avec un modeste Suzuki Samourai. L’année suivante Manuel était sacré champion d’Espagne des rallyes tout-terrains.

En 1996, Manuel participe à son premier Dakar avec Euromaster. A cette époque il combinant ses nombreuses participations au Dakar ou à l’Africa Eco Race mais aussi au championnat tout-terrain espagnol.

En 2020, soit 24 ans après sa première participation au Dakar, Manuel revenait dans l’épreuve avec sa fille Monica. À bord d’un BV2 Sodicars Racing, la famille avait rencontré quelques difficultés mécaniques. Après une année de développement, le duo veut s’amuser et atteindre le top 25 au final de cette édition.

Manuel Plaza : « Lorsque le Dakar a migré en Amérique du Sud j’avais décidé de ne pas y participer, mais aujourd’hui en Arabie Saoudite nous retrouvons les paysages africains que j’ai tant aimé. Je suis très heureux d’être ici et de retrouver mes vieux amis.
« L’année dernière nous avons rencontré des problèmes électriques, qui nous ont coûté du temps. Au cours de l’année, nous avons beaucoup travaillé pour que le BV2 soit le plus fiable possible. De nombreux ajustements ont été réalisés et je me sens à l’aise dans le Buggy. Notre objectif est d’arriver dans le top 25… »

Monica Plaza : « Le Dakar 2020 était une grande aventure ! Nous avons rencontré des soucis mécaniques sur la voiture mais nous avons travaillé toute l’année pour que l’auto soit prête. Le Dakar reste une course surprenante et les paysages que nous traversons sont très variés, il faut rester vigilant et préserver la mécanique pour atteindre nos objectifs. Cette année le public va nous manquer mais nous sommes heureux que l’édition 2021 ait lieu. »

Une étape 3 inoubliable !
Récit d’une journée incomparable vécue par les Plaza et leur légendaire humour

« Tout a commencé par un problème de pompe à huile qui ne fonctionnait pas. Je l’ai remplacée et nous sommes repartis assez rapidement. Ensuite nous avons roulé au maximum, avec Monica nous nous sommes éclatés ! Mais en entrant dans les premiers cordons de dunes, la transmission arrière droite s’est cassée. Nous sommes restés bloqués un certain temps jusqu’au moment où, un camion T4 nous sorte de notre position en nous laissant sur le bord de la piste » explique Manuel, le pilote.

Monica d’ajouter avec précision son grain de sable : « Antoine Galland (propriétaire d’un BV2), s’est arrêté et nous a aidés à changer la transmission pour repartir. Puis, quelques kilomètres plus tard nous l’avons retrouvé en difficulté : il y avait une dune immense à monter pour aller chercher un way-point. Il n’arrivait pas à grimper, Papa n’a pas hésité à monter dans le BV2 pour aller le chercher. Nous sommes heureux d’être au bivouac et reconnaissant pour l’aide apportée. Ce fut une très belle étape ! », elle restera dans les annales de la famille Plaza et se racontera au coin de la cheminée.

Pour l’heure les Plaza sont loin de leur objectif mais s’amusent comme ils le souhaitaient. 56ème de l’étape 3, 50ème au général… la route est encore longue pour se refaire une santé !

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*