Dakar/Joan Barreda : « Je vais me battre… »

Joan Barreda Bort est déjà une légende du Dakar, avec dix participations et six arrivées à son palmarès. Son meilleur résultat est la 5ème place en 2017, mais sa vitesse fait de lui un candidat à la victoire à chaque édition. Une place qu’il était sur le point d’atteindre sur les Dakar sud-américains de 2013, 2014 et 2015, où il a remporté plusieurs étapes et où, en raison de chutes ou de problèmes mécaniques, il est finalement passé à côté du sacre. Les trois dernières éditions ont surtout mis à l’épreuve le courage du pilote de Castellón. En 2018, il a dû abandonner en raison de graves problèmes physiques au genou et au poignet, qui l’ont obligé à quitter la course alors qu’il était deuxième au général. En 2019, il a quitté la piste au km 143 de l’étape 3, tombé dans une cuvette rocheuse où il s’est retrouvé piégé, perdant plus d’une heure, alors qu’il menait la course.

En 2020, touché par une fissure à une côte, Joan a dû piloter les trois premières étapes en étant très diminué. Sa blessure l’a même poussé à la chute lors des 2ème et 4ème étapes. Dans la deuxième partie plus rapide de la course, il a pu récupérer du temps et remonter sur le podium provisoire tout en décrochant une victoire d’étape. C’est à ce moment-là qu’il a cassé le moteur de sa Honda CRF et vu toutes ses chances s’envoler avec la pénalité associée au changement de son moteur. Il a donc dû se contenter de la 7ème place finale, même si avec son équipe il a fêté la consécration de Honda sur l’épreuve.

Au cours d’une année sans presque aucune compétition, Joan a eu l’opportunité de se tester au Rally Andalucía où il a obtenu la 5ème place finale. Après cela, il entend parfaire sa condition physique, sa navigation et son rythme de course pour se battre pour une place sur le podium. Sans aucun doute l’un des pilotes les plus talentueux de la spécialité et l’une des cartes gagnantes de l’écurie Honda, l’Espagnol donnera tout pour y parvenir dans son onzième Dakar.

Joan Barreda : « En 2020, je suis arrivé au Dakar touché par une fissure à une côte causée par une chute lors des entraînements précédant le rallye. Cela a rendu les premières étapes du Dakar très difficiles physiquement. Puis j’ai récupéré et durant la deuxième semaine j’étais déjà remonté sur le podium, malgré le moment difficile auquel nous avons dû faire face avec la perte de Paulo (Gonçalves). Cependant, en l’espace de deux étapes, le moteur est tombé en panne et avec la pénalité de 15 minutes, je ne pouvais plus faire grand-chose.
« La victoire de Honda a été très bonne chose. Nous avons couru après cette victoire durant de nombreuses années et quelque chose nous est toujours arrivé nous empêchant de l’obtenir. Dans tous les cas, l’équipe continue de travailler de la même manière et avec la même motivation, non seulement sur le Dakar mais dans tous les rallyes à laquelle l’équipe participe.
« Ce que je souhaite, c’est d’être en forme sur le Dakar, trouver un bon rythme, effectuer une bonne navigation et rester bien physiquement. Nous n’avons pas changé trop de choses sur la moto. Avec la Covid, nous ne pouvions pas faire de tests. Quoi qu’il en soit, la Honda a fait ses preuves, elle existe depuis un certain temps maintenant et nous savons qu’elle fonctionne très bien. Personnellement, je vais continuer de me battre pour une place sur le podium, même si bien sûr, la rivalité est très grande entre les équipes et ce sera difficile » exprime l’actuel leader de la catégorie moto.

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*