Dakar : La bande des pilotes Red Bull est prête !

Members of Red Bull KTM Factory Team, Red Bull Off-Road Junior Team USA, X-Raid Mini JCW Team and Toyota Gazoo Racing are seen during testing in Dubai, UAE on November 23, 2020 // Kin Marcin/Red Bull Content Pool // SI202012150199 // Usage for editorial use only //

Les concurrents du Dakar se préparent à rejoindre l’Arabie Saoudite qu’ils fouleront du 3 au 15 janvier 2021. Ils découvriront des sites pas explorés au cours de l’édition 2020. Après une saison chaotique en raison du Covid-19, les pilotes sous la bannière Red Bull, se sont retrouvés sur un terrain neutre à Dubaï pour des tests intenses, certains d’entre eux ont participé à l’Andalucia Rally (en octobre) puis aux Baja Hail’ afin de se préparer pour le grand rendez-vous de l’année. Se montrer compétitif dès le coup d’envoi de la 43ème édition, l’équipe Red Bull Desert Wings l’ambitionne comme la victoire au terme de ce rallye d’endurance développant 7646 km.

Carlos Sainz et Lucas Cruz (Mini) © Red Bull

En autos, trois fers de lance vont se chipoter la victoire : Carlos Sainz – Lucas Cruz, les tenants du succès 2020 ; Monsieur Dakar, Stéphane Peterhansel secondé cette année par Edouard Boulanger dont l’ajustement des gammes s’est opérée sur la Baja de Pologne par une victoire puis, sur l’Andalucia Rally et récemment sur les deux Baja Hail’s en Arabie Saoudite, sont motivés comme jamais ! Les deux équipages sont équipés de Buggy Mini du X-Raid Racing.
Le troisième et non des moindres, Nasser Al-Attiyah qui, avec Matthieu Baumel sur un Toyota Hilux Gazoo sont des prétendants notoires à la victoire, leur compétitivité et leur rapidité ne font qu’un !

Nasser Al-Attiyah et Matthieu Baumel (Toyota Gazoo Racing) © Red Bull

Dans la même équipe, celle de Overdrive et au volant de Toyota Hilux, habite également le sud-africain, Giniel de Villiers et le Polonais Kuba Przygonski.
Absent en 2020, il revient jouer les premiers rôles : Sébastien Loeb toujours flanqué de Daniel Elena. Cette fois, c’est dans la nouvelle équipe BRX Prodrive qu’ils vont tenter le tout pour le tout…
Cyril Despres (cinq fois vainqueur à moto), fera course commune avec Mike Horn comme sur le précédent Dakar mais chez PH Sport avec un Buggy chargé de capteurs pour collecter les données de leur projet innovant et ambitieux : disputer le Dakar 2023 avec un véhicule hydrogène déjà baptisé GEN-Z.

A motos, la fine fleur de KTM occupera assurément le haut du tableau d’autant que les trois pointures, Toby Price, Sam Sunderland et Matthias Walkner ont en travers de la gorge leur défaite 2020. Ils ont la revanche vissée à leur corps ! Le trio est rejoint par Daniel Sanders, vainqueur des 6 Jours d’enduro, intéressé par la discipline, il vient s’y essayer.
L’espagnole Laia Sanz, la française Camille Chapelière, Mohammed Jaffar et CS Santosh complètent le tableau Red Bull sur deux roues.

Et puis, mis en lumière en 2020, le Red Bull Off-Road Junior Team débarque avec trois équipages au volant de SSV OT3 : Mitch Guthrie Jr, Seth Quintreri et la dernière recrue, l’espagnole Cristina Guttierez.
A cette équipe officielle s’ajoute : le Suisse débutant Mattias Ekström et l’expérimenté Chilien, vainqueur de la catégorie en 2019, Chaleco Lopez.

Enfin, l’armée lourde Kamaz aligne Andrey Karginov, Ayrat Mardeev, Anton Shibalov et Dmitry Sotnikov.
Quant à Ignacio Casale, il fait le grand saut, oubliant son Quad, il se fixe un nouveau challenge en pilotant lui aussi un Kamaz !

 

Ils disent…
Carlos Sainz : « Je suis prêt pour le Dakar, tant mentalement que physiquement, et le buggy MINI JCW marche également très bien. Ce sera mon troisième Dakar avec une MINI, et nous nous sommes améliorés d’année en année. Il est certes possible de gagner à nouveau, mais on n’obtient jamais rien gratuitement au Dakar. Je me sens finalement assez rapide pour me battre pour la victoire. »

 

Stéphane Peterhansel : « Le premier Dakar en Arabie Saoudite a été réellement bien meilleur que ce que nous attendions tous ou presque, avec des paysages tout simplement incroyables. Avant la course, j’avais regardé beaucoup de photos afin de m’en imprégner, mais une fois sur place, j’ai pu apprécier vraiment le côté grandiose du décor de ce pays. »

 

Nasser Al-Attiyah © Red Bull

 

Nasser Al-Attiyah : « Je suis très heureux de revenir au Dakar et de piloter à nouveau le Toyota Hilux. Avec cette voiture, nous avons gagné en 2019 et terminé deuxièmes en 2020. L’heure est maintenant venue de retourner en Arabie Saoudite et de nous battre à nouveau pour la victoire. »

 

Giniel de Villiers : « Le Dakar est toujours une course difficile et l’Arabie Saoudite nous a prouvé l’an dernier qu’elle était à la hauteur en la matière. Nous sommes impatients de renouer avec cette course en janvier et nous sommes prêts pour relever un nouveau défi de taille dans les dunes et sur les pistes saoudiennes. Le Hilux marche mieux que jamais et je suis persuadé que nous disposons de la bonne voiture pour la course à venir. »

Sébastien Loeb : « La voiture est très compacte, ce qui la rend assez agile, agréable à conduire, mais cela rend les interventions techniques plus difficiles car tout est vraiment compact. Nous avons cependant besoin d’une voiture solide et fiable, et nous y travaillons. »

 

Cyril Despres : « Il nous faut beaucoup de données pour développer le projet Gen-Z. Nous allons participer au Dakar 2021 afin de collecter un maximum d’informations et contribuer ainsi à la mise au point de la prochaine génération de voitures de rallyes-raids. »

Toby Price, Mitch Guthrie Jr. et Seth Quintero © Red Bull

 

Toby Price : « Le Dakar n’a lieu qu’une fois par an et c’est l’épreuve que tout le monde rêve de gagner. Il y a toujours de la tension et on se demande tous comment nos adversaires vont se comporter. On ne sait vraiment pas où on en est par rapport à eux tant que la course n’a pas commencé. C’est pourquoi j’ai hâte d’être sur la ligne de départ. »

 

Sam Sunderland © Red Bull

 

Sam Sunderland : « Lors de ma première expérience du Dakar en Arabie Saoudite, j’ai été vraiment surpris par le terrain et les décors que nous avons traversés. Ce rallye, c’est en grande partie l’aventure et la découverte de nouveaux lieux. »

Matthias Walkner : « En ce qui me concerne, ce serait vraiment sympa de gagner à nouveau mais une dizaine d’autres pilotes ont les moyens de s’imposer. Ce serait déjà super d’accrocher un nouveau podium. »

Laia Sanz © Red Bull

Laia Sanz : « Je me bats toujours jusqu’au bout et ces dernières années, je me suis glissée dans le top 15. Mais la dernière fois, cela s’est passé un peu plus mal. Je n’ai pas pu m’exprimer à fond à cause d’une blessure et je veux revenir pour effacer le goût amer de cette expérience. »

Daniel Sanders : « La moto est super et est très maniable, et elle est vraiment stable à haute vitesse. Je sais que je dois encore apprendre beaucoup de choses, mais le reste de l’équipe est fantastique. »

Mohammed Jaffar : « Ce sera la première fois que je participerai au Dakar. C’est un énorme défi. La course est difficile pour tout le monde, quelle que soit l’expérience. »

Red Bull Off-Road Junior Seth Quintero et Mitch Guthrie Jr. © Red Bull

Mitch Guthrie Jr : « J’ai vécu un Dakar 2020 en dents de scie et nous avons beaucoup appris d’un bout à l’autre. Nous revoilà maintenant après avoir beaucoup travaillé sur la voiture et cette fois, nous espérons des résultats encore meilleurs. »

Seth Quintero : « J’ai hâte de pouvoir enfin participer au Dakar. Ça fait longtemps que j’attends ça. J’ai malheureusement manqué le Dakar 2020 car je n’avais que 17 ans, mais aujourd’hui, j’y vais pour courir et je ne tiens plus en place. »

 

Cristina Gutiérrez : « C’est vraiment super de disputer le Dakar en Arabie Saoudite. Tous les pilotes sont vraiment enthousiastes à l’idée de prendre le départ. Beaucoup de gens rêvent de disputer au moins une fois le Dakar et je mesure donc ma chance d’y revenir pour la cinquième fois. Participer à cette course a toujours été mon rêve. »

 

Mattias Ekström : « Participer au Dakar a toujours été un rêve. Cela dit, je n’ai jamais piloté sur le sable ou dans les dunes auparavant. »

Chaleco Lopez : « Ce sera ma dixième participation au Dakar et j’ai tout mis en œuvre, comme toujours, dès le début avec mon équipe pour viser la première place. Notre plan, c’est de nous battre pour la victoire dès le premier jour. »

Andrey Karginov : « Participer au Dakar cette année s’accompagne de diverses difficultés. Quoi qu’il en soit, la liste des concurrents est impressionnante dans toutes les catégories. Et ce qui est le plus important, étant donné le contexte difficile de cette année, c’est qu’il y aura des adversaires très ambitieux sur la ligne de départ à Djeddah. Personne n’a perdu de temps. Les camions ont été sérieusement modifiés et nos pilotes vont se battre pour le podium. »

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*