Pour la première fois de son histoire, le ROSCAR est passé à l’endurance ce week-end au Castellet

Si plus de 80 voitures ont partagé la piste durant les deux journées d’essais vendredi et samedi, 19 voitures et plus de 50 pilotes ont pu prendre part à la première endurance du ROSCAR GT CHALLENGE.

Nouveau format et quelques points de règlement :
4 groupes : R0 (voitures du Groupe GT3, RS01 etc) ; R1 (voitures du type Porsche Cup 911 4.0l) ; R2 (voitures du type Porsche Cup 911 3.8l) ; R3 (voitures du type Porsche Cup 997 et GT4) et R4 (voitures type Ligier JS2R, Lamera Cup…)

Pilotes et Ravitaillements : Équipages composés de deux à quatre pilotes, chaque voiture contrainte à un minimum de 3 ravitaillements durant les 3h 45 de course. Temps d’arrêt minimum pour changement de pilote de 1:50’ (+ 30 secondes pour les pilotes Silver et + 60 secondes pour les Gold). Temps de pilotage maxi pour un pilote en un relais :70 mn.

Parmi les équipes de renoms que le Roscar a désormais le plaisir d’accueillir, on pouvait compter ce week-end sur CMR, Tinseau – RR Racing, 2B Autosport, MAS, SAINTELOC ou encore IMSA Performance… Dans les paddocks, on a pu croiser Xavier Pompidou, Jean-Philippe Belloc venu en aide au duo père et fils Robbez Franck et Lucas, Raymond Narac, Manu Collard, Eric Cayrolle, Hugo Chevalier, Sébastien Baud…

Ce week-end a également été l’occasion de découvrir la nouvelle BMW M2 CS Racing qui pourrait bien faire ses débuts en ROSCAR l’année prochaine.

L’Espace Bienvenue dirigée par le concessionnaire BMW de Royan, Angoulême et Rochefort André Grammatico, présentait ce week-end la BMW M2 CS Racing à une sélection de journalistes automobiles.

Cette auto se destine à devenir une reine des Trackdays et une animatrice de premier plan dans les courses de différentes séries.

Joli succès pour la première endurance du Roscar GT Challenge
Grand bleu sur le Castellet, et fort Mistral. Des températures de 5 à 10c° et une piste à 2C° au petit matin.

Essais qualificatifs : L’Audi R8 LMS #16 du Team Sainteloc (Sébastien Baud, Olivier Esteves) et la Renault RS01 #39 – AB Sport (Eric Cayrolle /Franck Thybaud/Franck Dezoteux) se partagent la première ligne sur la grille de départ.

L’écurie 2B Autosport fait rouler le jeune Hugo Chevalier aux côtés d’Olivier Favre et Yann Penlou sur la Porsche 911 Cup 4.0 #7 et prend la pole des R1, pendant que Charly Samani et Manu Collard (Porsche 911 Cup 3.8 Team MAS) s’emparent de la première place de la catégorie R2. Enfin Enzo Joulie marque le coup en R3 en signant le meilleur chrono de la catégorie au volant de la Toyota SUPRA GT4 qu’il partage avec Jean-Christophe Sabadel et Alexandre Gialdini.

Course : 3h45 de course absolue entre les trois protagonistes de la catégorie R0 ; l’Audi R8 LMS de Sainteloc, la Renault RS01 de AB Sport et la Porsche 991 GT3R d’IMSA Performance. La première marche du podium sera finalement pour l’Audi R8 de Sébastien Baud et Olivier Esteves qui devancent la Porsche #34 de Raymond Narac et Arnaud Pierre. La RS01 #39 de Franck Thybaud, Eric Cayrolle et Franck Dezoteux complète le podium R0. Mais la lutte a été intense, et chaque voiture a pris, à tour de rôle, la première position durant la course !

Le Groupe R1 n’était pas en reste puisque les trois Porsche #36, #4 et #33 se sont échangé les places sur le podium tout au long de la course non sans être inquiétées par la Ferrari 488Challenge #5 de Patrick Michelier et Alexis Berthet du MB – CMR Racing. La plus haute marche du podium sera finalement pour l’équipage Jean-Philippe Gambaro, Steven Palette et Stéphane Girardot (IMSA Performance #33) devant l’autre Porsche 911 Cup 4.0 de Regis Rego de Sebes, Johan Boris Scheier et Laurent Cochard (#4 Tinseau Racing) et la #36 des rookies père et fils Patrick et Victor Bedos, coachés pour leur première course par le pilote de rallye Julien Bourguignon.

Nathalie Guedon et son coach Philippe Chatelet étaient accompagnés par de nouveaux coéquipiers pour l’occasion : Nicolas Misslin et Baptiste Moulin. Victimes de l’accrochage en début de course, ils ont dû effectuer des réparations pour pouvoir reprendre la course, mais ne pourront pas compléter les 75% pour être classés. Belle performance toutefois du team qui a su réparer en peu de temps. Le départ mouvementé et l’accrochage, ont également mis à mal la course de la Porsche 991 Cup 3.8 #8 de Manu Collard et Charly Samani qui ont été contraints à l’abandon à cause d’un radiateur percé. Olivier Favre et Yann Penlou (Porsche #7 2B Autosport) ont abandonné suite à une casse d’échappement.

Superbe performance du rookie Vincent Rutkowki, accompagné de Gabriel Pémeant et Damien Roche dans la catégorie R2, puisqu’ils remportent la course au volant de la Porsche Cup 991 3.8l devant l’autre Porsche #37 de Yannis Incollingo et de Simon, Pierre et Andrei Russo, tous 4 rookies ! Sur la troisième marche, nous retrouvons la Vortex GC1 avec Karen Gaillard, Sébastien Lajoux et Alex Debernardini.

Enfin, en R3 Jean-Christophe Sabatel, Enzo Joulie et Alexandre Gialdini (CMR Toyota Supra GT4) remportent la course devant la Porsche GT4 des Belges Philippe Wils, Kurt Hensen et Nico Verdonck (Speedlover) et la Ligier JS2R du team Spirit of Léman pilotée par le duo père et fille Dimitri et Margaux Verza, tous deux brillamment coachés par Xavier Pompidou. A noter que Margaux Verza, au général, termine première féminine !

Raymond Narac (2ème R0) : « Ça c’est super bien passé. J’ai trouvé que les participants étaient dociles et respectueux et le tout au sein d’une organisation simple et efficace. Nous avons eu de belles bagarres avec des voitures de la même catégorie, c’était vraiment chouette. Ce n’est pas ma première course en ROSCAR, j’ai déjà participé à des épreuves il y a quelques années, il se pourrait bien que nous revenions dans le futur. »

Eric Cayrolle (3ème R0): « C’est une première endurance en ROSCAR et je crois vraiment qu’il faut recommencer car c’est très bien, bonne ambiance, respect des concurrents entre eux, météo fantastique… Et Franck Thybaud de renchérir : Franchement, une endurance au mois de décembre sous un grand soleil avec une organisation au top, rien à redire. Même si nous sommes habitués à l’endurance, cette version ROSCAR est très agréable. C’est une bonne formule et si nous avons l’occasion de participer à nouveau au ROSCAR (car le programme de courses 2021 est déjà chargé), nous le ferons bien volontiers. »

Patrick Bedos (3ème R1) : « C’était vraiment agréable de faire cette course et surtout de la faire avec mon fils. C’est la première fois que nous roulions en ROSCAR et sincèrement si on peut recommencer on le fera. Nous avons été très bien coachés par Julien qui nous a apporté un savoir-faire dont nous avions évidemment besoin, et avons su nous en servir. Julien Bourguignion : Ils ont tous les deux été de très bons élèves, très assidus, et nous nous sommes fait plaisir. De toute façon, le résultat est là, puisqu’ils ont emmené la Porsche sur le podium. »

Philippe Naniche et Christian Rossi organisateurs du Roscar GT Challenge et initiateurs de cette première endurance pouvaient être satisfaits. Les concurrents habitués du Roscar et donc à des courses d’une heure, étaient ravis de découvrir l’endurance dans ces termes. Les équipes du Roscar ont beaucoup travaillé pour mener à bien cette épreuve, et même si la saison a été largement compromise par les conditions sanitaires dont tout le monde a été victime cette année, ce fut une réussite que d’avoir pu offrir cette dernière manche aux concurrents. Si le week-end a débuté sous la pluie vendredi, le Mistral a changé la météo pour offrir un week-end très appréciable samedi et dimanche. Toutes les conditions ont donc finalement été réunies pour terminer la saison sur une belle note.

Christian Rossi : « Cette saison a été difficile à vivre car nous avons dû organiser et annuler plusieurs épreuves et parfois au dernier moment… Mais cette première expérience en endurance est tout à fait satisfaisante. Malgré les conditions qui ont contraints plusieurs équipes à annuler ce déplacement, nous sommes parvenus à mettre 19 voitures sur la grille de départ… en réalité nous aurions dû avoir pratiquement le double. Mais ceux qui étaient là étaient ravis et nous sommes heureux d’avoir su attirer de nouvelles équipes en Roscar. Depuis sa création, j’ai toujours essayé d’apporter de nouvelles choses au fil des ans, la routine ne fait pas partie de notre ADN. Et cette endurance est un succès, d’une part pour ceux qui ne connaissaient que des courses d’une heure et qui ont découvert quelque chose de nouveau, d’autre part pour ceux qui découvraient notre organisation. Rendez-vous en mars sur le circuit de Magny-Cours pour notre ROSCAR 100. »

Philippe Naniche : « Je suis ravi de ce que nous avons appris en Roscar cette année, même si la saison n’a pu se dérouler que sur 3 épreuves au lieu de 8. Bien sûr, ça change la donne, mais l’expérience accumulée en termes d’organisation, de découvertes de circuit, de rencontres de pilotes et écuries, a été fantastique. L’organisation de courses dans le cadre de la FFSA était nouveau pour notre équipe, c’est une charge de travail différente et tous les rendez-vous étaient pré-organisés. Nous sommes parvenus à en faire trois et avions atteint nos objectifs d’avoir plus de 25 voitures en piste à chaque course. Les aléas de la Covid 19 ont empêché certaines écuries de venir, en particulier les teams et pilotes venants de l’étranger, mais nous savons qu’elles seront présentes en 2021. Nous travaillons bien sûr déjà sur l’organisation de cette nouvelle saison que nous allons encore affiner et améliorer. En 2021, le Roscar GT Challenge comptera huit rendez-vous sur six circuits différents dont un tout nouveau au Mans : le circuit Bugatti ! La nouveauté ‘Endurance’ a été un véritable succès ce week-end, nous prenons le temps de la réflexion pour choisir une des dates de 2021 qui nous permettrait de renouveler l’opération. En attendant, nous souhaitons à tous nos concurrents de très belles fêtes de fin d’année. »

Programme 2021 Roscar & Challenge
19 – 20 Mars : Magny-Cours
9 – 10 & 11 Avril : Dijon
21 – 22 Mai : Val de Vienne
31 Juillet & 1er Août : Paul Ricard
17 & 18 Septembre : Ledenon
15 & 16 Octobre : Le Mans (Bugatti)
29 & 30 Octobre : Dijon Prenois
12 & 13 Novembre : Magny-Cours

Marie-Pierre Dupasquier-Damagnez,

PUBLICITÉ

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*